05/09/2016

MACKY SALL AU G20

Macky SalL AU G20 : « LE SÉNÉGAL EST LIBRE DANS LE CHOIX DE SES PARTENAIRES »

10148320-16536851.jpg

Présent en Chine, dans le cadre du G20, Macky Sall a profité d’une rencontre avec des hommes d’affaires chinois pour réaffirmer que le Sénégal est «libre» dans le choix de ses partenaires économiques.
Présent en Chine en tant qu’invité du G20, le président sénégalais, Macky Sall, a expliqué que si le Sénégal a des partenaires traditionnels, il reste «ouvert» à tous les investisseurs. «C’est un pays totalement libre dans le choix de ses partenaires et donc ouvert à l’ensemble des pays du monde. Nous voulons tirer profit de la mondialisation et des avantages comparatifs que nous pouvons avoir avec chaque partenaire», explique Macky Sall dont les propos sont rapportés par l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Tout le monde est le bienvenu au Sénégal, dira-t-il lors d’une rencontre avec des opérateurs économiques et investisseurs de la province de Canton. Tout dépend de ce qu’offre l’investisseur et des conditions de qualité et des prix des prestations, ajoute-il.
Pour ce qui est de la Chine, le chef de l’Etat sénégalais prédit qu’elle pourrait bientôt devenir le premier partenaire commercial du Sénégal. «En très peu de temps, la Chine est devenue notre deuxième partenaire commercial en termes d’exportations du Sénégal», se félicite Macky Sall.
En effet, en quatre ans, Pékin est passée de la 24e à la deuxième position des partenaires commerciaux du Sénégal. Un pas qualifié de «géant». Sall invite les entreprises chinoises à venir au Sénégal pour profiter des avantages qu’offre la stabilité économique et l’accès au marché sous-régional.
Dakaractu

Commentaires

Généralement lorsqu'un président est l'invité d'un pays ,il ne vient pas pour "cracher dans la main" !
et ceci est vrai partout, alors "faire un papier " pour ne rien dire .........

Écrit par : oyster | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

Déjà, que fait-il au G20????

Écrit par : eddy | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

... "Présent en Chine en tant qu’invité du G20, le président sénégalais, Macky Sall, a expliqué" ...

Écrit par : Candide | 05/09/2016

Pourquoi il ne devrait pas y aller? Vous pensez qu' Un pareil honneur se refuse. Parmis plus de 200 pays qui existent sur la planète le Sénégal est invité dans une rencontre planétaire ou seulement 25 pays doivent se présenter, y aller serait insenser selon vous.o u bien supposez vous que c'est le ministre des finances et de la coopération et bla bla bla qui devait représenter le pays et que le président aille regarder ailleurs ? Si c'est cela votre logique, il serait plus pertinent, mais pas du tout bien soupesé.car n'oublions pas qu'il y'a pas de cela 4 jour que le président était en Chine pour signer des accords commerciaux avec la Chine,lequel pays organise le g20 actuellement. Par conséquent revenir pour qu'un autre membre du gouvernement effectué le même trajet pour à peu prés le même but est complètement plus fou. Et encore une chose pour l'amour de ce site et de ses amateurs et amatrices soyez plus explicite pour nous épargner la peine de vouloir "fouiller dans vos cerveaux". Voilà qui est dit.

Écrit par : Ousmane sarr | 05/09/2016

En fait,invité peut etre mais il ne fait pas partie des pays les plus riches donc invité ou pas ,il ne devrait pas y etre!!!!

Écrit par : chees | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

c'est prémonitoire...

Écrit par : Ndiaye | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

et j'en connais un pays qui à force de collectionner des taux de croissance nulle depuis des décennies, finira par y être invité comme nous

Écrit par : Ndiaye | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

Le Président Macky Sall n'était pas le seul invité : ... "les dirigeants des pays invités comprennent le président tchadien Idriss Déby Itno, le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi, le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, le président laotien Bounnhang Vorachit, le président sénégalais Macky Sall ... Cette évolution montre les grands changements de la conjoncture économique internationale et le fait que les pays développés et les pays en développement peuvent mener des consultations à titre égal et prendre des décisions dans les affaires économiques internationales ... Cela répond aux tendances de l'histoire et constitue un progrès historique" ...
french.news.cn

Écrit par : Candide | 06/09/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.