11/09/2016

DÉVELOPPEMENT DU TOURISME SENEGALAIS

Les Agences de voyage en ligne en renfort

vue matelat plage.jpg
Au Sénégal le secteur du tourisme va dans le bon sens. Mais, le Directeur Afrique de l'Ouest et du centre de Jumia Travel, (ex Jovago) note qu'il y a des défis à relever notamment le niveau d'infrastructures, le prix des billets d'avions et la communication marketing du secteur.
"Le secteur du tourisme au Sénégal a beaucoup de challenges. C'est un espace qui va plutôt dans le bon sens''. C'est l'avis du Directeur Afrique de l'Ouest et du centre de Jumia Travel, (ex Jovago) Guillaume Pépin qui a fait cette analyse, hier, lors de leur conférence annuelle qui a pour thème "l'économie hôtelière en Afrique à l'heure des Agences de voyage en ligne (One line Travel Agency OTA). "Certes on a connu un âge d'or dans le début des années 1990 qui était un âge du tourisme occidental qui venait à Saly. On est un tout petit peu sorti de ce tourisme. Il y a une belle dynamique, mais il y a quelques challenges à relever'', note Guillaume Pépin.
Parmi les challenges, il cite le prix du billet d"avion qu'il trouve élevé, le manque d'infrastructures marketing ou d'expertises. Selon lui, les hôtels d'Afrique ont du mal à répondre aux standards internationaux et à l'identité Africaine. "Nous avons encore des défis structurels à relever mais nous sommes optimistes que ça va aller dans le bon sens'', fait-il savoir. Les agences de voyage en ligne, selon M. Guillaume Pépin, constituent les premiers contributeurs des chiffres d'affaires générés par le e-commerce au niveau mondial. Aujourd'hui, il constate une dynamique intéressante orientée vers le tourisme d'affaires et panafricain de loisirs. "Je crois qu'on doit le cultiver, l'entretenir et mieux l'appréhender'', suggère-t-il.
D'après le responsable Marketing de Jumia Travel, Kamal Diarte, 56% des réservations en ligne proviennent des engins de recherche. "C'est un complément de revenus. Plus de 3 000 sites internet génèrent des chiffres d'affaires annuels dans les milliards d'euro'', avance-t-il. Selon lui, la réservation en ligne augmente le taux de remplissage et participe à la promotion de la destination.
AIDA DIENE/Enqueteplus

Commentaires

Tout à fait d'accord en ce qui concerne le coût des billets d'avion beaucoup trop élevé, cela provient pour beaucoup du montant exorbitant des taxes aéroportuaires (lesquelles ont légèrement diminuées...).
Il reste beaucoup à faire pour l'aménagement des plages... Plein d'endroits magnifiques le long de la Petite Côte (il n'y a pas que Saly) mais peu d'hôtel et pas beaucoup de vie (petites boutiques, restaurants...
qui font le charme de Saly...

Écrit par : BERGER | 12/09/2016

Répondre à ce commentaire

Comment expliquer que la même compagnie aérienne propose un billet AR Paris Montréal (5500km) à 380€ alors que le billet AR Paris Dakar (4200km) est à 480€ ? Puisque la renégociation du tarif de l'autoroute est en cours il devrait en être de même pour les autorisations de traffic des compagnies aériennes

Écrit par : michoulou | 12/09/2016

Répondre à ce commentaire

prix des billets pour senegal et gambie exorbitants et cela ne fait qu'augmenter...... de bordeaux dakar ou bordeaux Banjul ça grimpe ça grimpe!!!!!!! A/R pour 2 impossible d'arriver a moins de 1800 euros........ chose étonnante il existe des bruxelle dakar ou bruxelle Banjul pas chers du tout et sans parler de hollande ou les prix défient toutes concurrances......

Écrit par : flopaty | 12/09/2016

Je lis depuis qq temps ce blog que je trouve très instructif quand on s'intéresse au Sénégal ou je séjourne une ou 2 fois par an, SALY ou CAP SKIRRING.
Mon premier commentaire concerne le prix des vols Bordeaux Dakar
Fin avril 2016 par la RAM 480 euros/personne A/R Bordeaux/Casa/Dakar
Pour novembre prochain 402 euros/personne A/R par AF Bordeaux/CDG/Dakar
C'est toujours trop cher, mais quand même bien loin de "l'impossibilité de trouver à moins de 900 euros/personne"

Écrit par : ANDRE | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

le probleme c'est qu'il reste encore tout le trajet jusqu'en Casamance et c'est pas une mince affaire......

Écrit par : flopaty | 13/09/2016

Barcelone Banjul aller 155 euros 18 octobre et retour 165 euros le 24 decembre avec vueling

Écrit par : amy | 13/09/2016

AF j'ai déjà teste c'est bon sejour 1/2 ou 3 mois dès qu'on affiche retour sous 5 ou 6 mois le tarif explose.....

Écrit par : flopaty | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

Il n'était question que des vols Bordeaux/Dakar pour les tarifs mentionnés, d'ailleurs il n'y a pas de vol Bordeaux/Cap Skirring
Effectivement les 402 euros sur début novembre sont pour un court séjour de 2 semaines, à mon grand regret car j'aimerais y rester plus longtemps

Écrit par : ANDRE | 13/09/2016

Saly est une cité balnéaire émergente, venez voir les flaques d'eau partout et les coulées de sable, gadoue après la pluie et nuage de poussière rechéchée,sur la route centrale et les rigoles profondes pleines de grosses pierres et débris de construction sur les routes adjacentes. Pour attirer le touriste il n'y a pas mieux.

Écrit par : jacobus | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je viens de prendre mon billet pour début octobre, un vol sec par Royal Air Maroc 231 euros 2h30 d'attente a casa rien a dire

Écrit par : maie | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.