14/09/2016

JE T'AIME MOI NON PLUS

Pourquoi les femmes demandent plus le divorce que les hommes ?

10202924-16646230.jpg

Les chiffres du divorce sont énormes : 10.209 cas prononcés en 2015 par le tribunal de Dakar et, depuis le début de l’année, 893 décisions rendues. Si l’on considère que les autres villes du pays sont touchées et qu’il y a énormément de cas non pris en charge par la justice, on imagine la proportion du phénomène au Sénégal.
Le tribunal de Dakar révèle que les femmes demandent plus fréquemment le divorce que les hommes. Elles représentent plus de 50% de demandeurs. Raisons invoquées : infidélité, défaut d’entretien, incompatibilité d’humeur, impuissance du conjoint, violences conjugales, violation de l’option prise lors du mariage, etc.
Une étude de l’Institut de recherche et développement se veut plus précise. Elle avance que 80% des cas de divorce relèvent de l’initiative des femmes. Ce, pour infidélité (33%), égoïsme (22%), incompatibilité (13%), immixtion des beaux parents (11%), mariages précoces (9%), convictions politiques (8%)…
Pour le sociologue Bamba Ndiaye, tous ces facteurs à la base des divorces sont le signe que « nous sommes dans une société en phase de transition, de restructuration. Nous tendons à une nouvelle société qui a changé de normes ».
Wal fadjri

Commentaires

Bravo les femmes Sénégalaises !!!enfin vous montrez ce que vous voulez vraiment, c'est un vrai changement gare a vous Sénégalais apprenez a respecter vos femmes...

Écrit par : eddy | 14/09/2016

Répondre à ce commentaire

lors de discussion avec des sénégalaises en âge de se marier, toutes m'ont répondu : un mari sénégalais : JAMAIS

Écrit par : jacobus | 14/09/2016

Répondre à ce commentaire

pas folles les p...tes!

Écrit par : Ndiaye | 16/09/2016

Perso, je n'ai jamais entendu ça de la part d'une sénégalaise. Je ne sais pas qui vous fréquentez Jacobus..? Et je trouve votre commentaire très blessant pour les hommes sénégalais, et aussi pour les femmes sénégalaises qui savent aimer d'un amour pur et sincère. Cordialement. Paul

Écrit par : Paul | 16/09/2016

pas folles les guepes !!!!!!!!

Écrit par : flopaty | 15/09/2016

Répondre à ce commentaire

pas folles les p...tes!

Écrit par : Ndiaye | 15/09/2016

Répondre à ce commentaire

pourquoi toujours prendre le contre pied....... pourquoi les femmes seraient plus des putes que les hommes des vrais salauds !!!!!

Écrit par : flopaty | 16/09/2016

En tout cas, avec toutes les déceptions que j'ai vues. Jamais, ni avec un homme ni avec une femme.
Il y a peut-être des exceptions mais je les connais pas.
Même en signant la monogamie, l'autre finit par être polygame Ici.
Je sais de quoi je parle.

Écrit par : Lola diolla | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

Décidément ce ndiaye a tous les défauts...je comprends ces femmes sénégalaises se marier a ce genre de type bouhhhhhhhhhh

Écrit par : eddy | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

pour les grands donneurs de leçons, mon commentaire s'adresse pas à l'article mais aux fréquentations d'un monsieur tout en haut.
soyez plus intelligents!

Écrit par : Ndiaye | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

Moi président, plus de pédophilie et proxénétisme déguisée, honteuse et dégoûtant appelé "tourisme"

Écrit par : Ndiaye | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

Toi, Ndiaye Président ??? Déjà, tu as perdu l'électorat féminin par tes propos insultants de la gente féminine que tu dois considérer de sexe inférieur comme tout bon musulman.
Puis, une majorité d'entre nous, te considère comme un connard, raciste et haineux des toubabs avec une obsession anti colonialiste et qui ressasse le passé esclavagiste du pauvre peuple africain comme étendard au XXIème siècle. Malgré que ce soit les toubabs haïs qui ont aboli l'esclavage des peuples noirs contre l'avis et la volonté des peuples amis arabes qui perpétuent l'esclavage sur tes sœurs sénégalaises en Arabie Saoudite. Mais OK ! pour ta volonté de lutte contre le tourisme sexuel et la protection des enfants. Même si je ne voterais jamais pour toi !
Pour les marabouts qui violent leurs élèves filles de 8 à 12 ans et qui sodomisent leurs talibés de 5 ans à 10 ans dans leurs daaras. Qu'est ce que tu fais contre ces pourris qui gouvernent le pays à ta place ???

Écrit par : issa gibb | 18/09/2016

bof, on s'en t...ponne de ce que la majorité pensent, ce qui compte à mes yeux c'est ce que je pense

Écrit par : Ndiaye | 18/09/2016

N'Diaye est une langue de vipère ,sa haine le conduit tout droit dans la tombe!!!!!Le Sénégal n'a pas besoin de ce genre de type,il ne sert a rien

Écrit par : eddy | 18/09/2016

Répondre à ce commentaire

Ndiaye s'en tamponne, seul compte sa pensée (unique) mais qui fait l'unanimité (contre lui). A tous donc pourquoi lui répondre: je sais bien qu'il ne faut pas discuter avec les cons ça les instruit et nous savons tous qu'avec un â
ne on ne fait pas un cheval de courses

Écrit par : amy | 19/09/2016

J'appellerai les commentaires de ndiaye:
"SERMON DE L'HYPOCRITE"…

Écrit par : Lola diolla | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Voilà l'explication : Ndaye avoue lui-même son égocentrisme, il passe son temps à se regarder le nombril... on comprend mieux pourquoi il souffre de testardise !!! (un savoureux mot provençal).

Écrit par : Candide | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

En résumé, le Parti con raciste à la langue de vipère, à la pensée unique, de l'âne hypocrite qui souffre de testardise et de phobie colonialiste et esclavagiste, du Moi, Président n'a qu'un seul et unique adhérent et candidat : Ndiaye !
çà va être dur pour trouver les 500 signatures. Avec quelques barils de pétrole, par ci, par là, peut être ????

Écrit par : issa gibb | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

En résumé, le Parti con raciste, mysogine à la langue de vipère, à la pensée unique, de l'âne hypocrite qui souffre de testardise et de phobie colonialiste et esclavagiste, du Moi, Président n'a qu'un seul et unique adhérent et candidat : Ndiaye !
çà va être dur pour trouver les 500 signatures. Avec quelques barils de pétrole, par ci, par là, peut être ????

Écrit par : issa gibb | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.