24/09/2016

L'OR DE SABODALA...

Production en baisse pour la mine d’or de Sabodala

photo-operations-sabodala-process-plant-592x296-1462526974.jpg

L’opérateur de l’unique mine d’or industriel sénégalaise a vu sa production 2015 baisser, selon des résultats communiqués mercredi à Dakar.
Sabodala gold operations (SGO), la filiale sénégalaise du Teranga gold corporation, a officiellement rendu public les résultats de ses activités en 2015. C’était en marge de la publication de son quatrième rapport de Responsabilité sociale d’entreprise (RSE), le mercredi 21 septembre à Dakar.
Ces résultats sont en baisse. L’opérateur de l’unique mine d’or industriel du pays, dans la région de Kédougou à 700 km au sud-est de Dakar, dont l’exploitation a démarré en 2009, a produit 182 000 onces d’or en 2009, contre 212 000 onces en 2014.
Bien en-deçà des objectifs de production qui avaient été fixés entre 200 000 et 230 000 onces. « L’année 2015 a été particulièrement difficile pour ne pas dire mauvaise pour SGO » , a confirmé Abdou Aziz Sy, son directeur général.
Coup de mou
En dépit de ce coup de mou, le contribution de la SGO à l’économie du pays a augmenté selon son directeur général. Ce dernier a chiffré à 180 millions de dollars en 2015 sa contribution, contre 156 millions de dollars en 2014 (soit un peu plus de 1% du PIB du pays). En 2015, la compagnie minière comptait 1 032 employés au Sénégal et a réalisé 224,6 millions de dollars de chiffre d’affaires.
Amadou Oury Diallo/Jeune afrique

Commentaires

Remerciements pour l'information,le peuple a droit à ces informations et c'est même vital pour la paix et la concorde du pays;tous les pays qui ont éclaté ont été en carence de ces données vitales à toute démocratie. Je crois que l'appaisement politique et sociale des nations passe incontournablement par la communication des ressources et des clés de partage de ces ressources vecteur de toutes tensions des états vulnérable africains en général.l'occident ne poursuit que ses intérêts quitte à sacrifier des générations et nations entières et avec un mépris indescriptible. Nos états doivent s'emanciper et croire et compter sur eux même et essayer de résoudre leurs problèmes par des politiques, plans et programmes propres. Best regards.

Écrit par : babacar mbengue | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

Vous avez raison M. Mbengue sur l'émancipation et la résolution des problèmes inhérents à l'Afrique. Le Sénégal a cette chance d'être une république laïque, aujourd'hui sous le mandat d'un Président qui donne l'image d'un honnête homme, volontaire et déterminé. On suppose que le gouvernement suit les objectifs définis ; pourtant la volonté ou la capacité de faire semble manquer dans certains domaines, et c'est bien dommage. On entend souvent de belles déclarations, de beaux discours, de beaux projets... mais sans résultat à court ou moyen terme. Par exemple, le secteur touristique au Sénégal est sur le déclin depuis des années, presque moribond aujourd'hui, et rien ne semble bouger vraiment pour remédier à cette situation catastrophique.

Écrit par : Xx | 01/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ils ne veulent plus des touristes européens, mais des CHINOIS !!!!! par contre dès qu'ils ont un problème,c'est vers les Français qu'ils se tournent,et on est assez betes pour leur tendre la main,et leur donner l'argent qu'on a pas,c'est lamentable

Écrit par : eddy | 03/10/2016

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec vous, mais nous verrons dans un avenir assez proche que les relations entre la CHINE et le SENEGAL risquent de changer ,et la FRANCE reprendre la " main" .
La CHINE et le SENEGAL n'ayant pas la meme interprétation d'une collaboration qui priverait l'un des acteurs du pouvoir de décision.....

Écrit par : oyster | 03/10/2016

Les commentaires sont fermés.