25/09/2016

MERCI LA FRANCE...

Visite du premier ministre français au Sénégal : L’Afd va apporter 317 milliards de FCfa au Pse

d0ef643e550426b8a67d22eb2de8f5e8_XL.jpg

La France fera plus que ce qu’elle avait promis en guise d’accompagnement dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent. De 282 milliards d’engagements, Paris est passé à 317 milliards de FCfa.
« La République française avait pris l’engagement d’assister la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent autour d’un volume de 282 milliards de FCfa comme accompagnement. Plus de deux ans après, nous en sommes à 317 milliards de FCfa avec les deux conventions que nous avons signées entre l’Afd et l’Etat du Sénégal », a révélé hier le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dionne.
C’est pourquoi, le chef du gouvernement sénégalais a estimé que la coopération économique et financière entre Paris et Dakar, au-delà des questions de paix et de sécurité, se porte de manière exemplaire. « Nous voudrions exprimer notre gratitude aux autorités de la République française pour la singularité qu’elles ont voulu accorder au Sénégal en matière de coopération », a affirmé M. Dionne lors d’un point de presse co-animé avec le Premier ministre français, Manuels Valls qui effectue une visite officielle de deux jours au Sénégal. « L’avenir, c’est toujours autour du capital humain, mais c’est aussi davantage d’initiatives privées, d’investissements qui sont attendus autour de projets comme le Train express régional (Ter). D’un coût de 189 milliards de FCfa, ce projet sera réalisé par des entreprises françaises.
D’autres nouvelles infrastructures de chemin de fer et d’autoroutes sont attendues. Des investissements sont aussi attendus dans l’agrobusiness. « Le président prône la solidarité dans la croissance pour davantage d’emplois dans la cohésion sociale. Ces emplois, nous allons les chercher dans les projets à haut potentiel de création d’emplois avec notamment l’ouverture d’un deuxième club méditerranée, la réserve Saraba. Ce sont 1.000 emplois qui sont attendus. Des métiers du tourisme avec l’académie Accor pour professionnaliser davantage les jeunes dans le secteur du tourisme », a dit le chef du gouvernement. Le Premier ministre a rappelé que l’économie du Sénégal se porte bien avec un taux de croissance de 6,5%. « Demain, avec tous les investissements attendus du secteur privé national et le secteur privé français, il y aura davantage de croissance et de valeur ajoutée », a-t-il souligné. Il a également indiqué que la coopération entre les deux pays peut être renforcée à travers l’exploitation du gaz et du pétrole découverts au Sénégal. « Que les entreprises françaises puissent arriver dans la mise en exploitation qui va arriver. Nous attendons la production de gaz dès 2021. Idem pour le pétrole. Ce sont des boulevards qui sont ouverts pour le secteur privé national et international qui ose entreprendre, faire confiance à notre pays », a dit M. Dionne.
Mahammad Dionne, Premier ministre : « Le Sénégal et la France travaillent main dans la main avec respect »
Le Premier ministre du Sénégal a déclaré hier que le respect mutuel est au cœur de la coopération entre Paris et Dakar. « Nous travaillons la main dans la main avec respect », a dit le chef du gouvernement lors du point de presse qu’il a co-animé avec son homologue français.
« Le Sénégal est divers dans ses partenariats, mais priorité est donnée à ceux qui réellement veulent venir et investir. En Afrique, la France nous fait confiance. D’autres partenaires sont présents. Il n’y a pas de chasse gardée, de pré-carré », a insisté Mahammad Dionne. « C’est ce respect que Manuel Valls est venu témoigner. Cette compréhension mutuelle. Ce partenariat bénéfique que nous célébrons à travers ce séminaire », a ajouté M. Dionne.
Premier ministre francais : « La France, un partenaire de référence dans la lutte contre le terrorisme »
Le Premier ministre français, Manuel Valls, a promis, hier, le renforcement de la coopération avec le Sénégal dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. « La France entend être un partenaire de référence dans la lutte contre le terrorisme », a dit Valls lors d’un face à face avec la presse. Pour Manuel Valls, Paris veut aussi être un partenaire privilégié dans le domaine de la sécurité.
Il s’adressait à la presse après avoir été reçu par le président de la République, Macky Sall, au terme du séminaire intergouvernemental qu’il a co-présidé avec son homologue sénégalais, Mahammad Dionne. Le Premier ministre français n’a pas révélé les détails de la coopération entre les deux Etats, mais il a souligné les échanges d’information, l’implication de la France et du Sénégal à travers leurs forces armées pour la stabilité du Mali, pour lutter contre le terrorisme et tous les trafics. « Cette implication n’est plus à démontrer », a dit Manuel Valls qui a salué l’engagement du président Macky Sall dans ce domaine comme dans tant d’autres secteurs.
Sur un autre sujet, Manuel Valls a rappelé que l’Europe est confrontée à une crise migratoire. Selon lui, cette crise a une double nature : les migrations qui sont les conséquences des violences et des turbulences au Moyen Orient et celles liées à des raisons économiques en Afrique subsaharienne. C’est pourquoi, il a estimé que la France doit davantage travailler sur tout ce qui contribue au développement de l’Afrique.
Manuel Valls salue la stabilité du Sénégal
Arrivé à Dakar jeudi dans l’après-midi, Manuel Valls, Premier ministre de la République française, a résumé ses impressions sur le Sénégal en trois points : une stabilité démocratique, une société civile vivante, une situation économique marquée par un très haut niveau de croissance et par une maîtrise des finances publiques et surtout des projets d’avenir.
En visite de deux jours, au Sénégal, Manuel Valls, Premier ministre français, n’a pas caché sa satisfaction sur la situation politique et économique du Sénégal. « Je salue la stabilité démocratique du Sénégal, une société civile particulièrement vivante », a –t-il déclaré lors du point de presse qui a suivi le séminaire intergouvernemental qu’il a co-présidé avec le Premier ministre du Sénégal.
Le premier séminaire entre les deux gouvernements a eu lieu à Paris, en juillet 2015, sur instruction des deux chefs d’Etat, Macky Sall et François Hollande. Qualifiant la rencontre de « match retour très amical », Manuel Valls a exprimé sa satisfaction sur les efforts entrepris par le gouvernement du Sénégal à travers le Plan Sénégal émergent. Il a salué « une situation économique marquée par un très haut niveau de croissance et par une maîtrise des finances publiques et surtout des projets d’avenir ». Le chef du gouvernement français a dit qu’il attendait, avec impatience, son déplacement à Dakar. « La France et le Sénégal, ce sont 350 années d’histoire commune, des relations basées sur un partenariat ancien et solide, un partenariat dans tous les domaines de coopération », a-t-il dit. Valls a ajouté : « les relations, ce sont aussi celles humaines. La communauté française est nombreuse ici. C’est l’une des plus importantes d’Afrique. Nous avons une diaspora sénégalaise très bien implantée en France pas seulement dans ma ville d’Evry. Nos relations ce sont aussi les 10.000 étudiants dans les universités françaises ». Manuel Valls a estimé que les deux pays ont de grands défis à venir. Il s’agit des énergies renouvelables, la lutte contre le changement climatique, les migrations.
« Nous allons poursuivre dans le domaine des hydrocarbures. Nous avons tant à faire ensemble. C’est ma conviction. L’avenir du monde se joue, en grande partie, dans cette relation entre l’Europe, l’Afrique, la France et le Sénégal qui a évidemment un rôle de leader dans ces continents », a-t-il dit. « Cet avenir du monde est basé sur une même conception de l’équilibre, les mêmes conceptions de ce que doit être l’humanité, ouverte et diverse. Et le Sénégal incarne incontestablement cet exemple. C’est ensemble que nous travaillons », a-t-il ajouté.
Babacar DIONELesoleil/http://www.lesoleil.sn/component/k2/item/55661-visite-du-...

Commentaires

Il était temps, faut pas rater le train ..chinois!

Écrit par : Ndiaye | 25/09/2016

Répondre à ce commentaire

Diable, encore un petit effort Ndiaye et bientôt vous allez dire vous aussi Merci la France.
Mais en tendant la main .........bien sûr.
ceux qui pratiquent les chinois ou les coréens dans leur travail pourront vous éclairer sur leur joie d'être à leurs cotés
quotidiennement

Écrit par : amy | 25/09/2016

lamentable !

Écrit par : Charles | 25/09/2016

toujours aussi ..................!!!!!! on a l'habitude !!!!!! l'important est de se faire remarquer...grande habitude senegalaise

Écrit par : flopaty | 25/09/2016

j'arrive a l'ecoeurement...... alors que des gens sont dans la misère en France et des retraités n'ont pas de quoi vivre chez nous !!!!si au moins on savait ou va aller cet argent...

Écrit par : flopaty | 25/09/2016

Répondre à ce commentaire

Patience le changement peut arriver avec ton bulletin de vote ..................

Écrit par : oyster | 25/09/2016

Valls président!!!

Écrit par : Ndiaye | 25/09/2016

Répondre à ce commentaire

Diable NDIAYE ne mord pas la main qui le nourrit!!!!!!!

Écrit par : amy | 26/09/2016

Ce n'est plus 92 millions,mais 317 milliards!!!ils nous prennent vraiment pour des cons,il est grand temps qu'on fiche tout ça dehors...

Écrit par : eddy | 26/09/2016

Répondre à ce commentaire

@Eddy : Ne pas confondre 92 millions d'€uros et 317 milliards de FCFA.
317 milliards de CFA c'est 148 millions d'€uros.....

Écrit par : Luc | 26/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Bien et nous tenons compte des 92 millions d'euros en ajoutant 148 millions : cela fait un total de 240 millions d'euros !....
Sachant la situation de notre pays la FRANCE en faillite ,nous nous posons quelques interrogations sur nos "élites" au pouvoir ?

Écrit par : oyster | 26/09/2016

Répondre à ce commentaire

Quelle amitié..
Un "ami", 5e puissance mondiale, a qui tu demandes de te prêter, non pas 5%; mais 0,05% (rien quoi) de son immense budget de 397 milliards d'euros, et certains de ses ressortissants, que tu héberges au passage pour la plupart, viennent s'offusquer..
Drôle de monde solidaire et de gratitude

Écrit par : Ndiaye | 26/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Vous vouliez votre indépendance et vous l'avez depuis plus de 50ans ,il serait temps de se mettre à se retrousser les manches au lieu de rendre responsable la FRANCE d'une situation qui consiste à attendre toujours plus en subventions de tous pays!
L'amitié existe sincèrement sans toutefois prendre l'autre pour une vache à lait !
et en ce qui concerne votre façon de cracher dans la main , elle est provocatrice ,et destructrice pour tous ceux comme moi qui aiment ce pays.

Écrit par : oyster | 27/09/2016

ce n'était qu'un feu de paille, Ndiaye a retrouvé ses crocs
Pour pouvoir mordre "bien sur" à son habitude
Seulement au Sénégal un prêt.... est un don
Quand au monde solidaire et de gratitude que vous évoquez
tous les lecteurs ici sont morts de rire (jaune pour vous qui encensez les chinois)
On peut être heureux d'apprendre que vous hébergez des Français (gratuitement? )

Écrit par : amy | 27/09/2016

je n'ai pas l'impression que le senegal m'heberge depuis 6 ans , j'y ai investi beaucoup trop, je fais vivre 4 familles et je le regrette vu le peu de consideration, nous sommes rackettés en permanence aux bords des routes et dans les administrations tres tres mal accueillis (encore que le mot accueil est un grand mot) et ce simplement parce que nous sommes blancs et français...... nous ne sommes meme pas considerés en tant que Résidents dans un pays etranger car depuis 6 ans impossible d'avoir un titre de sejour correct (carte de resident officielle impossible a obternir) je trouve vos commentaires de plus en plus "deplacés"

Écrit par : flopaty | 28/09/2016

je n'ai pas la prétention de représenter les sénégalais, je ne fais que donner mon point de vue
y en a qui ne supporte pas la critique de leur pays,mais toujours prêt à critiquer le pays d'autrui
complexe de supériorité inconsciemment!

Écrit par : Ndiaye | 27/09/2016

Répondre à ce commentaire

@ Ndiaye
De quel côté voyez-vous la gratitude et la solidarité ? du côté du donneur ? ou du côté du receveur ?
QUI ne supporte pas la critique ? "les Toubabs ? ... hébergés au passage" ? (vraiment ?!).
Ou ne serait-ce pas vous-même, le mec anti-tout, le provocateur patenté, le spécialiste hors pair de la polémique, le nostalgique d'un passé esclavagiste et colonialiste (eh oui, nostalgique, car c'est là l'argument suprême du quidam qui ne trouve rien d'autre à dire, qui n'a aucun argument sensé à présenter, qui se replie frileusement dans le passé), mais bizarrement pro-chinois ! Ah la Chine ! ce beau et grand pays qui respecte si manifestement les droits de l'homme...
Quant au complexe de supériorité, on ne peut nier que vous en connaissez un rayon dans ce domaine !!! vous savez sûrement de quoi vous parlez ! et vous en collectionnez d'autres complexes, probablement... on peut aisément subodorer lesquels en lisant entre les lignes... vous êtes finalement tellement prévisible et buté dans vos réactions... Pauvre garçon !
Le plus triste pour vous, c'est que vous semblez assez haineux vis-à-vis des autres : quand même, un peu de retenue ne pourrait que vous apporter un peu de sérénité et vous rendrait sûrement plus heureux ! prenez garde à votre coeur, il doit se fragiliser à force de se remplir de tant et tant de rancoeur. Libérez-vous de vos chaînes et de vos peurs ancestrales, vous verrez, çà ira mieux !

Écrit par : ... | 28/09/2016

les lecteurs ici aiment le Sénégal et s'y intéressent. d'autres sont partis et ne reviennent plus.
ils avaient certainement leurs raisons.
Mais je vous soupçonne d'être un "toubab facétieux" qui provoque les lecteurs.
c'était Rigolo au début, c'est devenu Fatiguant
et comme les bonnes choses doivent avoir un fin

Écrit par : amy | 27/09/2016

Répondre à ce commentaire

Amy tu vois juste !

Écrit par : olivier | 28/09/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.