01/10/2016

FINANCEMENT DU TRAIN EXPRESS REGIONAL

Les 197 milliards de F Cfa de la BID déjà levés

9768076-15765215.jpg
Le Sénégal a signé hier avec la Banque islamique de développement (BID) la convention de financement du projet du Train express régional (TER) pour une somme d'environ 197 milliards de F Cfa.
Le Sénégal vient d'obtenir 300 millions d'euros soit 197 milliards de F Cfa de la Banque islamique de développement pour financer le projet du Train express régional (TER) qui va relier Dakar à l'aéroport international Blaise Diagne de Diass. La signature de la convention de financement a eu lieu hier, à Djeddah, en Arabie Saoudite, entre le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan (Mefp), Amadou Ba et le Directeur de la Banque islamique de développement (BID), Ahmad Mohamed Ali. Les deux hommes ont signé, par la même occasion, une autre convention de financement qui concerne la phase 2 du Programme d'alphabétisation et d'apprentissage des métiers pour la lutte contre la pauvreté (PALAM 2) pour 12 milliards de F Cfa. Ce qui fait environ un montant de 211 milliards de F Cfa que la BID a accordé au Sénégal.
D'après le Mefp qui a signé ces conventions au nom de l'Etat du Sénégal, depuis hier, le Sénégal est devenu le premier partenaire de la BID en Afrique de l'Ouest avec un cumul d'approbations de 1409 milliards de F Cfa. Mieux, dit Amadou Ba, le montant du financement que la BID a accordé au Sénégal pour le TER "est de loin le plus élevé jamais approuvé par l'institution en faveur d'un pays membre en Afrique Subsaharienne''.
772 milliards de la BID entre 2012 et maintenant
Toujours dans son discours à l'occasion de la signature de ces conventions, le ministre Amadou Ba a rappelé que les approbations faites par la BID au Sénégal, depuis 2012, dépassent celles faites en faveur du Sénégal de 1976 à 2012. Pour preuve, relatel'argentier de l'Etat, entre "avril 2012 à maintenant, les ressources mises à la disposition du Sénégal, en termes d'approbation par le Groupe de la BID, sont de 1,342 milliard de dollars, soit environ 772 milliards de F Cfa, alors que pour la période de 1976 à mars 2012, elles sont de 1,108 milliard de dollars, soit environ 637 milliards de F Cfa''.
Ainsi, avec ces financements déjà approuvés, l'institution bancaire a dépassé le montant de ses engagements pour le financement du Plan Sénégal émergent. Lors de la tenue du groupe consultatif de Paris, la BID avait promis au Sénégal 1,1 milliard de dollars, soit environ 650 milliards de F Cfa. La BID a dépassé ce montant, fait savoir le ministre, parce qu'elle est à 1,14 milliard de dollars.
ALIOU NGAMBY NDIAYE/Enqueteplus

Commentaires

Pour faire un (très) mauvais jeu de mots, espérons que ce projet de TER ne soit pas un bide...

Écrit par : Candide | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.