02/10/2016

LA TERRE AUX FEMMES!

le gouvernement souhaite accroître l’accès des femmes aux terres agricoles

3009-41309-senegal-le-gouvernement-souhaite-accroitre-l-acces-des-femmes-aux-terres-agricoles_L.jpg

Mardi et mercredi derniers s’est tenu à Dakar un atelier de renforcement des capacités des acteurs agricoles. Organisé par le ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural en partenariat avec Onu-Femmes, cet atelier avait pour objectif principal de déterminer les solutions pour un accès plus équitable des femmes aux terres agricoles.
S’inscrivant dans le cadre des réflexions devant nourrir le projet de réforme foncière en cours, le creuset a dénoncé une véritable discrimination dans un pays où seulement 13% de femmes détiennent des terres agricoles pour une population sénégalaise à 50% féminine. « Les femmes doivent accéder aux terres tout en ayant la capacité de les contrôler », a confié à cet effet Rokhaya Gueye, chargée de programme à Onu-Femmes, au site d’information Le Quotidien.
« Il faut qu’il y ait des corrections dans la nouvelle réforme foncière pour que les femmes agricultrices soient au même niveau que les hommes en termes d’accès et de sécurisation des terres », a pour sa part souhaité la conseillère technique au ministère de l’Agriculture Sokhna Mbaye Diop.
Et de rappeler que les femmes sont d’autant plus marginalisées qu’elles ne maîtrisent pas une procédure administrative pourtant simple. « D’abord, les femmes doivent savoir que le processus d’accès au terres n’est pas compliqué. Il faut adresser une demande au niveau de la commission locale sur la réforme foncière et là il y aura une délibération de ce conseil qui va leur permettre d’accéder à la terre au même titre que les hommes », a-t-elle précisé.
Souha Touré/Ecofin

Commentaires

En fait les femmes sont "marginalisées" par le fait que dés le départ l'école est pour les garçons !..............
ce qui explique "qu'elles ne maitrisent pas une procédure administrative pourtant simple " ne manque pas de souligner l'auteur !......
Si à lire seulement 13% des femmes possèdent des terres ,il est facile de constater que nous voyons dans les champs une proportion écrasante de femmes actives ...........
Alors un tel atelier de deux jours sur le renforcement des capacités des acteurs agricoles pour des " solutions plus équitables" permettant ainsi d'apporter la "lumiére " sur le ministére de l'agriculture en se signalant par les journalistes de RTS 1 ?

Écrit par : oyster | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

Il me semble au vu du travail que les femmes fournissent,qu'elles doivent avoir les memes droits que les hommes,c'est ça aussi la démocratie!!!!!

Écrit par : eddy | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.