02/10/2016

VENTE ET LOCATION DE VOITURE

UN BUSINESS QUI MARCHE AU SENEGAL

un-business-qui-marche-au-senegal-578659.jpg

Louer ou vendre des véhicules, est devenue une activité très lucrative à Dakar. A en juger par le nombre de parkings offrant ce genre de service. De Sacré-Cœur à la Zone B, en passant par Liberté 2 et Grand-Dakar, de nombreuses marques de voitures sont proposées aux clients qui viennent soit pour louer soit pour acheter. Et les prix proposés dépendent de l’état et de la marque de la voiture. Les propriétaires eux se frottent les mains et les clients y trouvent aussi leur compte. Sud est allé à leur rencontre pour avoir une idée des marques de véhicules, de leur état, du profil des clients, de la provenance des voitures etc.
Les parkings de véhicules destinés à la vente ou location poussent comme des champignons. Ils proposent aux clients diverses marques et le prix de la location ou de la vente est alors fonction plus ou moins de l’état de la voiture. Les propriétaires de ces parkings offrent aux clients une gamme de voitures, des plus ordinaires aux plus luxueuses. Le noir et le gris sont les couleurs dominantes. Ces véhicules présentent des formes diverses souvent avec des vitres Teintés.
Nombreux ceux qui se sont investis dans ce commerce. Originaire de Louga, Cheikh Mouhamadou Bamba Gueye responsable d'une l'entreprise de location et de vente de véhicules, à Liberté 2, mène cette activité depuis le mois de Février. Les affaires, dit-il, marchent bien. Son chiffre d'affaires de 5 millions mensuellement. «Les véhicules que je propose à mes clients sont moins de huit ans. Il y en a pour la vente et pour la location. Globalement, mon chiffre d’affaires tourne autour de 5 millions de F Cfa. Il arrive que je reste tout un mois sans vendre, parfois un coup de chance permet de placer un ou deux véhicules. Mais c’est la location qui marche plutôt bien. Je loue mes véhicules entre 40.000 et 100.000 F Cfa par jour », dit-il. Aziz Dabakh Seck, responsable d'une entreprise résidant à Sacré Coeur 3 installé en Janvier 2016, ne se plaint pas. Bien au contraire : «Je rends grâce à Dieu.
Pour ce business, mon chiffre d’affaires tourne autour de 200 000 FCfa pour la location. Mes prix de location sont compris entre 25 000 et 100 000 FCFa par jour. Mes clients sont des particuliers et les entreprises». Ses véhicules viennent des Etats-Unis et d’Europe. Abdou Thiam, responsable d'une entreprise, à Grand Dakar, a lui fait six ans dans la vente et location de véhicules. «J’ai embrassé ce métier en 2010 et Dieu merci, je parviens à m’en sortir. Pour la location, il m’arrive de gagner 100 000 F CFA par semaine, en raison de 40 000 ou 100 000 F Cfa par jour. Mes clients sont des particuliers et les jeunes cadres», souligne-t-il. Tous reconnaissent que c’est la location qui marche le plus. La vente est parfois rare et les prix proposés aux clients varient entre 4 et 50 millions F Cfa.
En ce qui concerne la sécurité des lieux, ils recourent au service de gardiens. Si Aziz débourse 70.000 F Cfa par mois pour chacun des deux gardiens, Abdou Thiam lui paye 50.000 F Cfa par mois à son gardien.
En effet, ces véhicules qui sont proposés aux clients proviennent des Etats-Unis et de l’Europe, plus précisément de la France, Belgique, d’Espagne, d’Italie etc. Précisons que les frais de réparation, en cas de panne du véhicule loué, sont à la charge soit du client soit de l’entreprise. Les espaces où sont parqués les véhicules sont loués aux maries. Les prix varient selon la municipalité. Cheikh Mouhamadou Bamba Guèye loue à 125 .000 F Cfa par mois, contre 230.000 F Cfa pour Aziz Dabakh Seck. Tandis que Abdou Thiam s'acquitte de 100.000 F Cfa par mois.
Sudonline/Abdoulaye BARRY

Les commentaires sont fermés.