06/10/2016

SI LA TURQUIE SE FÂCHE...

Relations heurtées avec la Turquie : Quid de la livraison de l’Aibd ?

aibd-senegal-dakar-summa-limak.jpg

La livraison de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) risque d’être reportée encore une fois. Le Sénégal qui a rompu le contrat qui le liait aux Saoudiens de Saudi Bin Ladin Group (Sbg), a fait appel à la Turquie pour parachever les travaux de l’aéroport. Mais il faut noter que le contexte actuel pourrait lourdement impacter la poursuite des travaux et retarder, voire hypothéquer, de fait, la livraison tant attendue.
Un premier lot de Sénégalais expulsés
50 Sénégalais en instance d’expulsion de la Turquie, 2 en prison. La répression en cours en Turquie contre toute personne ou tout organisme suspecté d’être mêlé de près ou de loin à la tentative de putsch le 15 juillet dernier visant le régime du président Erdogan, fait craindre pour l’avenir des relations diplomatiques entre la Turquie et le Sénégal. Plus précisément pour la livraison de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass. Selon certaines informations, le gouvernement turc reprocherait à l'Etat du Sénégal son refus de fermer les écoles Yavuz Sélim à Dakar, du fait de leur proximité avec le leader du mouvement Gulen, principal instigateur du putsch raté, selon Ankarra.
Vers des relations diplomatiques heurtées entre Dakar et Ankarra
Il faut dire que malgré la demande formulée par les officiels sénégalais en vue d’un redéploiement des étudiants sénégalais vers d’autres universités turques, Dakar a eu l’amère surprise de constater le rapatriement d’un premier lot d’étudiants sénégalais. Alors que 50 autres Sénégalais devraient l'être dans les prochaines heures, si rien n'est fait.
Toutefois, si l'Etat turc persiste dans ses exigences de fermer les écoles Sélim à Dakar et ailleurs dans le monde, il est à craindre que l'on s'achemine de manière inévitable vers des relations diplomatiques heurtées entre les deux pays. Et une réaction éventuelle du Sénégal qui pourrait, après Saudi Bin Ladin, chercher un nouveau partenaire pour boucler les travaux de l'aéroport. Ce qui, le cas échéant, affecterait, encore une fois, la livraison de l’Aibd initialement prévue dans 8 mois, après la signature du nouveau contrat, il y a 5 mois.
Enfin, en signant avec le consortium turc Summa-Limak, l'Etat du Sénégal qui a rejeté les derniers avenants exigés par SBG, n'aura pas déboursé moins.
seneweb News

Commentaires

VIVE l'aéroport EMERGENT, beaucoup de paroles et de promesses mais le Sénégal ne sait rien faire sans l'argent qui vient d'ailleurs ni les aides techniques

Écrit par : jacobus | 06/10/2016

Répondre à ce commentaire

Mais bien sur, les sénégalais vont se faire cracher dessus et ils faudrait remercier la Turquie en plus

Écrit par : Franois | 06/10/2016

La Turquie, le nouvel grand ami du Sénégal ??? Tant cité et glorifié par des énergumènes anti-toubabs et anticolonialistes ??? Et pourtant, voici la Turquie déjà fâchée avec son nouvel ami Sénégal et par conséquence, l'aéroport émergent allemand-saoudien-turc-sénégalais reste en plan, encore une fois de plus.
Vive la grande amitié turquo-sénégalaise qui n'aura pas fait long feu. Même pas un an, depuis la visite d'Erdogan et ses promesses de 5 ou 6 constructions turques au Sénégal, dont l'aéroport, une bibliothèque, un hôpital, une arène de sport, une ambassade toute neuve turque, etc... Promesses faites au Sénégal en son temps, avec les millions européens acquis pour la lutte contre les migrants syriens. Et puis, une tentative de coup d'état est passée par là. Adieu les amis ! Adieu les promesses ! Il faut resserrer les vis dans le pays pour sauver le pouvoir. Alors le Sénégal et son aéroport...Plus rien à foutre...L'historique de ce pauvre aéroport de nulle part est au summum du ridicule. Autant en emporte le vent qui balaie les pistes de l'AIBD, vides d'avions pour longtemps.

Écrit par : issa gibb | 06/10/2016

Répondre à ce commentaire

triste la Honte le touriste cette foi cella est triste sauf pour la route..

Écrit par : jean | 07/10/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.