10/10/2016

DES MINIBUS POUR ST LOUIS

Mise en circulation de 46 minibus à Saint-Louis

TATA BUS 1_0.jpg

Le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD) a mis en circulation quarante-six nouveaux minibus à Saint-Louis (nord), lundi, dans le cadre de la seconde phase de renouvellement du parc des transports urbains de la capitale du nord, a constaté l’APS
Ces nouveaux minibus de transport en commun s’ajoutent à la cinquantaine déjà en circulation à Saint-Louis, pour le compte de la première phase de ce projet de modernisation du transport initié par l’Etat et mis en œuvre par le CETUD.
"Le lancement de cette seconde phase de renouvellement du parc des transports permet l’exploitation de deux lignes supplémentaires dans la commune, réduit le temps d’attente des passagers et renforce la sécurité et la professionnalisation des acteurs", a indiqué Aubin Jules Sagna, secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.
S’adressant à des journalistes en marge d’une cérémonie de remise des véhicules en question à des transporteurs, il a notamment insisté sur l’apport des nouveaux minibus en termes de confort, de sécurité et de ponctualité.
"Le temps d’attente au niveau des arrêts devrait passer de douze à huit minutes" avec la mise en circulation des nouveaux bus, a-t-il dit.
L’adjoint du gouverneur de Saint-Louis chargé du développement, Sahit Fall, des responsables du CETUD, d’AFTU (Association de financement des transports urbains) et d’acteurs locaux ont pris part à la cérémonie tenue sur la Place Faidherbe.
Le renforcement du réseau des transports urbains de Saint-Louis devrait s’accompagner d’une amélioration des conditions de travail du personnel d’appui par le biais de la création 200 nouveaux emplois, selon le CETUD.
AKS/BK/APS/Seneweb

Commentaires

Si l'annonce de la mise en service des 46 bus à Saint Luis est véritable, vérifiée et vérifiable, c'est un très bonne action gouvernementale. Une action pour le peuple avec à la clef, la création de 200 emplois, c'est le pompon.
Parce que la pose d'une première pierre, promesse de la construction d'une autoroute et puis plus rien... L'ouverture à répétition d'un aéroport perdu au milieu de nulle part, sauveur du tourisme, qui ne se finit pas et tourne au ridicule... La livraison de dix voitures municipales aux copains maires Apr en promettant que chaque ville et village auront les mêmes véhicules qui ne viendront jamais...Des moyens pour l'école publique ou le retrait des enfants mendiants et talibés de la rue et des daaras maltraitantes...
C'est de l'enfumage de masse, beaucoup trop pratiqué par les élites politiques au Sénégal. Un peu de réalisation voyante, palpable et utile au peuple est toujours, la bienvenue.

Écrit par : issa gibb | 11/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ce service de bus fonctionne déjà depuis plus d'un an à St Louis et justement peut être considéré comme une réussite. Les 5 lignes desservent bien presque tous les quartiers de la ville, les départs sont à peu près réguliers à quelques minutes près.... Donc ne boudons pas notre plaisir et applaudissons haut et fort pour les choses qui fonctionnent et sont un progrès pour les Saint Louisiens... Moins de danger car des véhicules en bon état, des lignes régulières et claires pour un prix minima: je prends presque tous les jours le bus de la ligne 4 de Bango jusqu'à Get nd'ar en passant par l'île en payant la somme de 150 Fcfa ce qui cadeau !!!!
J'ai même à rajouter une grande civilité des usagers , même lorsque les bus sont bondés et que le dernier rentre à l'autre bout par rapport à la caisse, il fait passer sa pièce.... Et je m'aperçois aussi d'un grand respect des gens envers les personnes plus vieilles, chacun se levant pour céder les places assises....
Si juste une remarque: il serait bien qu'aux arrêts il y ait des bancs même en béton pour que les personnes âgées puissent s'assoir....

Écrit par : jean-marie dupart | 11/10/2016

Répondre à ce commentaire

A Saly, ils ont pensé à mettre des bancs ! Malheureusement, au lieu de construire les banc en béton, ils ont fait l'erreur de faire des bancs en bois sur armatures de fer. Trois grosses planches de bois pour s'asseoir et 2 planches pour tenir le dos = 5 planches de bois sur 2 armatures de fer par banc.
Résultat au bout d'un mois : Toutes les planches de bois ont été volé. Il ne reste plus que les armatures en fer sur les trottoirs, devenues obstacles et dangereuses pour les simples piétons.
Encore un raté de l'émergence et la bêtise individualiste de certains, incapables de penser que ces bancs étaient pour le bien être général du peuple. Ainsi va le Sénégal ! Chacun pour soi.

Écrit par : issa gibb | 12/10/2016

Les commentaires sont fermés.