25/10/2016

L'AUTOROUTE AIBD EST OUVERTE

Macky Sall à l'inauguration de l’autoroute Diamniadio-Aibd-Sindia : « Un jalon de notre marche résolue vers le Sénégal émergent »

Inauguration_autoroute_moderne_aibd.jpg

Le tronçon de l’autoroute entre Diamniadio et Sindia via Aibd (36 Km) a été ouvert, hier, à la circulation par le président de la République. Rappelant l’importance de l’énergie et des infrastructures autoroutières dans l’émergence, Macky Sall soutient que notre pays est sur la bonne voie.
Le président de la République a inauguré, hier, le tronçon de l’autoroute à péage Diamniadio-Aibd, long de 16,5 Km et celui entre Aibd et Sindia de 19 Km réalisé respectivement par Eiffage et Ageroute avec une entreprise chinoise. Après avoir coupé le ruban près du Centre international de conférences Abdou Diouf, il a pris le volant de sa voiture jusqu’à la gare de péage de Toglou pour payer le ticket.
Il marque ainsi la mise en service de cette infrastructure qui permet de rallier, en un temps court, Dakar et le département de Mbour. Avant d’aller jusqu’à Sindia, le président Macky Sall a eu droit à une présentation du tronçon Diamniadio-Aibd par Mountaga Sy, directeur général de l’Apix. Ensuite, il a visité le tronçon Diamniadio-Aibd-Sindia. Au retour, il s’est arrêté à l’échangeur de Thiambokh où il a eu une séance d’explication sur le tronçon Aibd-Sindia-Mbour et Aibd-Thiès par Ageroute. Le tronçon Diamniadio-Aibd réalisé en 29 mois, est en 2X2 voies avec trois diffuseurs : Cicad, Rn2 et Aibd.
Il comprend 14 ouvrages d’art courants, 40 ouvrages hydrauliques, trois gares de péage et 17 Km de fibre optique. Il a été réalisé selon le schéma de partenariat Public-privé pour un coût total de 92,2 milliards de FCfa dont 69,2 milliards par l’Etat et 23 milliards FCfa apportés par Senac Sa. Quant à l’axe Aibd-Sindia, d’un coût de 70 milliards de FCfa, il a été réalisé dans le projet global Aibd-Mbour et Aibd-Thiès et a reçu un financement d’Eximbank Chine et l’Etat du Sénégal.
A Sébikotane où s’est déroulé la cérémonie d’inauguration, le président de la République a remercié les populations locales, les élus, les responsables politiques, les autorités territoriales pour l’accueil chaleureux. Il a rappelé son déplacement samedi dernier à Bokhol pour l’inauguration de la centrale solaire, une première dans l’histoire du Sénégal, marquant l’ère des énergies propres. «Voila la voie du progrès et du développement dont les énergies et les infrastructures constituent la force motrice », a déclaré Macky Sall. Selon lui, il n’y a point de développement sans infrastructures. Il soutient que ces routes et aux autoroutes permettront d’aller facilement d’un point du Sénégal à un autre, d’assurer la circulation des personnes et le transport des marchandises, consolider l’intégration nationale, promouvoir le développement des terroirs et faciliter l’accès des produits locaux aux marchés. «Voilà tout le sens et la pertinence de notre programme d’infrastructures.
Et nous sommes sur une bonne dynamique», a-t-il dit.
Réalisation d’infrastructures : L’apport de la France et de la Chine salué
Inauguration autoroute aibd Apport FR CHNLe partenariat entre le Sénégal et la France d’une part et entre le Sénégal et la Chine d’autre part dans la réalisation des infrastructures autoroutières a été magnifié, hier, par le président de la République. Macky Sall a tenu à remercier le gouvernement français dans la mobilisation financière pour la réalisation de l’autoroute Dakar-Diamniadio-Aibd.
« Entre la France et le Sénégal, ce sont 350 ans d’histoire. Ce n’est pas 350 jours. Je salue le pont de l’amitié franco-sino-sénégalaise. Nous sommes interdépendants et inter liés », a déclaré Macky Sall. Il soutient que l’apport de la France a été décisif dans le bouclage du financement du Train express régional Dakar-Aibd. Concernant la Chine, il a souligné que ce pays est, depuis près de trois ans, un des premiers partenaires du Sénégal dans le domaine des infrastructures. Macky Sall a magnifié aussi le soutien de ce pays dans le financement du programme de réalisation de forages multi-villages par le Programme d’urgence de développement communautaire et du pont de Foundiougne dont les travaux vont démarrer en début 2017.
Il s’est félicité aussi de la contribution d’autres partenaires comme la Banque africaine de développement (Bad) et la Banque islamique de développement (Bid).
Respect des règles de sécurité
Le président de la République a appelé, une nouvelle fois, au respect des règles de sécurité et de sûreté routières. «Nos routes font trop de morts, souvent par la faute d’usagers imprudents », a regretté Macky Sall. S’il le faut, il pense que nous devons envisager la réforme de la législation pour rendre plus dissuasives les sanctions appliquées à certaines infractions routières.
Engagement et compétence
Mountaga Sy et Ibrahima Ndiaye donnés en exemple
Les directeurs généraux de l’Apix et de Ageroute ont été donnés en exemple par le président Sall. Selon lui, Mountaga Sy (Apix) et Ibrahima Ndiaye (Ageroute), sont des modèles d’engagement et de compétence dans la réalisation, dans les délais, des missions qui leur sont confiées. Il a remercié également le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne ainsi que le ministre des Infrastructures Mansour Elimane Kane. Le ministre de l’Economie a été également félicité pour son «efficacité et sa participation parfois discrète » dans la réalisation des projets du Pse.
36 Km d’autoroute en 4 ans
Inauguration autoroute aibd PanneauLe chef de l’Etat a indiqué que de l’indépendance à 2012, le réseau autoroutier du Sénégal était de 35 Km. Il s’est félicité des efforts de son gouvernement qui, en quatre ans, en a ajouté 36 Km (17 Km entre Diamniadio et Aibd et 19 Km entre Aibd-Sindia). Macky Sall annonce d’autres projets. Il s’agit du tronçon Aibd-Thiès, Ila Touba sur 113 Km (en cours de réalisation) et Thiès-Thiénaba-Tivaouane. Au total, note le président Sall, le réseau autoroutier comptera 221 Km en 2019. Il a affirmé que son ambition est de doter notre pays d’un réseau routier et autoroutier moderne, répondant aux meilleurs standard pour faciliter les liaisons entre les villes et rendre les campagnes plus accessibles, « en voyageant plus vite et dans de meilleures conditions de sécurité ». Pour cela, son objectif est de réaliser, au moins, 50 Km d’autoroute par an. Il a saisi cette occasion pour annoncer les projets d’autoroute entre Mbour-Fatick et Kaolack et la dorsale côtière qui va relier Dakar à Saint-Louis. « Sur la route du progrès, poursuit-il, nous ne devons pas restreindre nos ambitions ni dans la vision de ce que nous voulons faire, ni dans la mobilisation des moyens pour la réalisation de nos projets. »
L’engagement de Eiffage et Senac Sa magnifié
L’ouverture de l’autoroute à péage Diamniadio-Sindia a servi de cadre, au chef de l’Etat, pour se féliciter de l’engagement de Eiffage et Senac Sa. Il a salué l’engagement de Gérard Senac aux côtés du Sénégal pour un partenariat qu’il veut « stratégique, durable et mutuellement bénéfique ». Il n’a pas manqué de féliciter cette entreprise pour la qualité de l’infrastructure et la rapidité dans la livraison de l’ouvrage. Selon Macky Sall, ce sont près de 1750 emplois qui ont été créés lors de l’exécution des projets dont l’exploitation mobilisera 100 employés permanents.
Train express régional : Démarrage des travaux avant fin 2016
Les travaux de réalisation du Train express régional Dakar-Aibd (Ter) vont démarrer avant fin 2016. L’annonce a été faite, hier, par le président Macky sall. Il a souligné que la connexion avec le nouvel aéroport international Blaise Diagne sera renforcée par le Ter (…) ; dont le montage technique et financier est bouclé.
Infrastructure routière : Le Sénégal entre dans l’ère des autoroutes modernes
Inauguration autoroute moderne aibdHier, des foules immenses sont venues fêter, avec le chef de l’Etat, Macky Sall, la réception de l’autoroute à péage Diamniadio-AIBD qui ouvre une nouvelle page de la politique infrastructurelle. Le passage obligé pour l’essor socioéconomique du Sénégal.
L’effervescence règne au bord de la route à quelques jets de pierre de l’échangeur à mi-chemin entre Sébikhotane et Diamniadio. Des femmes, des jeunes filles et garçons, certains, vêtus de T-shirt, chantent et dansent. Le temps n’est pas suspendu au-dessus de l’autoroute. Un nouveau tronçon vient ouvrir une nouvelle ère : celle des autoroutes. On comprend alors l’allégresse de la foule. L’autoroute, avec ses lignes de rives, ses ornements et ses guichets de péage, véhicule les lignes d’une œuvre d’art. Malgré le chaud soleil, des Sénégalais de Rufisque, de Sébikhotane, de Diamniadio, de Sangalkam affluaient vers le site où le président de la République devait prononcer son discours. Ils avaient pris rendez-vous avec l’histoire. La mobilité entre la capitale et les autres villes comme Mbour sera améliorée. « L’autoroute nous aidera à se déplacer facilement. Chacun sait que les embouteillages nous font perdre beaucoup de temps », déclare Aby Pouye, originaire de Rufisque. Le Sénégal a amorcé un nouveau virage avec cette infrastructure sur sa route menant vers son émergence. Sur le linéaire de 16,50 km en 2 x 2 voies, on dénombre 3 diffuseurs, 3 gares de péage en système ouvert équipées de 18 voies de péage, 14 ouvrages d’arts (3 passages supérieurs, 7 passages inférieurs, 4 passerelles), 40 ouvrages hydrauliques, 17 km de fibre optique. Les pays qui veulent sortir du sous-développement doivent impérativement se mettre à la construction des routes et des autoroutes répondant aux standard internationaux. C’est le passage obligé. « J’ai subi les conséquences des embouteillages depuis 2003.
J’emprunte régulièrement cette voie. Cette route ne va pas seulement contribuer à la croissance économique, elle va participer à l’aménagement du territoire, mais aussi au développement humaine », indique, le maire de Sébikhotane, Abdoulaye Lô. Cette marche a un visage humain pour emprunter l’expression du célèbre écrivain Edgar Morain. La preuve, les déplacés ont bénéficié d’un taux d’indemnisation qui les a permis d’avoir des maisons modernes dans un environnement plus urbanisé. L’entreprise Eiffage a laissé en cours de route, les zones de maraîchage bio mises à la disposition des femmes habitant à proximité de l’autoroute à péage Diamniadio-Aibd.
La contribution des citoyens
L’entreprise a construit l’école de Yam qui avait été délocalisée. On peut aussi verser dans le compte des réalisations des ouvrages hydrauliques, la création, depuis 2009, d’un Observatoire socioéconomique et environnemental en collaboration avec de nombreuses universités du pays, des dons de médicaments pour 14 postes de santé répartis entre les collectivités locales traversées par l’autoroute à péage. L’infrastructure est une concrétisation du Plan Sénégal émergent (Pse). « C’est une grande cérémonie qui nous réunit, aujourd’hui, dans les réalisations du Pse. Un proverbe chinois dit : celui qui veut s’enrichir doit d’abord construire des routes », cite l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Zhang Xun.
Inauguration autoroute aibd Chine
La Chine a joué sa partition. Elle a réalisé une partie de l’autoroute inaugurée hier par le chef de l’Etat. La promesse de respecter le reste du cahier des charges a été renouvelée hier devant une foule immense pris à témoin.
« Les ingénieurs chinois sont restés attentifs durant tous les travaux. Ils ont déployé leur énergie pour construire une infrastructure qui répond aux normes de qualité. Le reste sera achevé à la fin de 2020. Cette infrastructures apportera une contribution à l’essor socioéconomique du Sénégal », a déclaré l’ambassadeur de Chine au Sénégal. Le président de la République ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les routes de qualité seront construites à l’intérieur du pays. C’est une question d’équité, a-t-il dit. Mais c’est aussi un impératif pour fouetter les activités économiques en facilitant l’évacuation des produits agricoles. « Nous avons d’autres projets de construction de routes Sédhiou-Marsassoum, Kédougou-Salémata, Bambey-Babagarage, Dabo-Médina Yoro-Foulah », a rappelé le président de la République, Macky Sall. Ces lourds investissements en valent la chandelle. Les Sénégalais doivent être prêts à supporter les coûts des infrastructures. « Sur la route du progrès, nous ne devons jamais restreindre la mobilisation des moyens. Les Sénégalais doivent être fiers de participer au financement de ces autoroutes ainsi, nous limiterons les endettements. Soyons fiers de payer pour nous les coûts des routes », a lancé, le président Macky Sall. La construction des autoroutes va se poursuivre. Elle pourrait s’accélérer dans les mois, dans les années à venir.
Zhang Xun, Ambassadeur de Chine : « Les deux pays ont posé un nouveau jalon de coopération »
Les relations entre le Sénégal et la Chine sont entrées dans une nouvelle ère. C’est ce qui transparaît dans le discours de l’ambassadeur de Chine au Sénégal, lors de l’inauguration de l’autoroute à péage Diamniadio-Aibd. « La coopération entre le Sénégal et la Chine s’est accélérée au cours de ces dernières années. La Chine est engagée dans la construction des autoroutes, des forages multi-villages, entre autres. Nos deux chefs d’Etat ont convenu d’élever le niveau de coopération. Les deux pays ont posé un nouveau jalon de coopération », a indiqué l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Zhang Xun.
Christophe Bigot, Ambassadeur de France : « Plus qu’une autoroute, c’est une révolution pour l’aménagement urbain »
Inauguration autoroute aibd FranceL’inauguration de l’autoroute, hier, a été une occasion, pour l’ambassadeur de France au Sénégal, de louer des efforts de modernisation entrepris par les nouvelles autorités. Il voit, à travers cet ouvrage, une nouvelle matérialisation des projets du Plan Sénégal émergent (Pse). « Je suis fier. C’est un moment historique. Cette autoroute est un projet phare pour l’émergence du Sénégal. Elle va changer la vie des milliers de Sénégalais. Elle donne les moyens à Dakar d’être un hub régional », a affirmé l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot. Pour le diplomate, l’infrastructure va ouvrir de belles perspectives pour divers secteurs de la vie économique du Sénégal. « Plus qu’une autoroute, c’est une révolution pour l’aménagement urbain. Ce projet va provoquer des bouleversements qui seront les bienvenus. Elle va décongestionner Dakar », a soutenu le diplomate.
« C’est une infrastructure emblématique dans les relations entre nos deux pays », a-t-il ajouté. L’ambassadeur est aussi revenu sur la contribution financière de son pays pour l’amélioration du cadre de vie dans le Grand-Dakar. Pour l’autoroute, l’Aibd, le Ter, la France, à travers l’Agence française de développement, (Afd), les investissements se chiffrent à plusieurs centaines de milliards de FCfa. « Les projets français pour l’amélioration du Grand-Dakar sont aujourd’hui évalués à plus de 400 milliards de FCfa et concernent, entre autres, l’autoroute, Aibd, le Ter », a avancé l’ambassadeur qui a aussi cité la réalisation de l’Unité de production de vaccins avec l’Institut Pasteur, le centre numérique pour l’ensemble de l’Afrique avec l’entreprises Atos. La liste n’est pas exhaustive.
Aliou KANDE et Idrissa SANE (Textes),Assane SOW et la Présidence (Photos)/Lesoleil

Commentaires

Quand est ce que l'autoroute Sindia vers Mbour est programmée

Écrit par : Goutaille andre | 25/10/2016

Répondre à ce commentaire

Vivement l'ouverture de l'AIBD pour honorer l'ouverture de ce tronçon d'autoroute de 39 kms. Enfin, une réalisation de l'émergence menait au bout. Que cet exploit franco-chino-senegalese donne des ailes à tous les projets en plan au Sénégal ! Inch cha' Allah dans le respect et la sauvegarde des valeurs républicaines, démocratiques et laïques pour le développement du Sénégal.

Écrit par : issa gibb | 25/10/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.