29/10/2016

PAS D'ARMISTICE POUR ORANGE...

Pour inciter les consommateurs à agir, boycott d’Orange Sénégal ce 11 novembre

OrangeSenegalPrepaid1.jpg

Après avoir mené «plusieurs actions de terrain précédemment et dans sa logique visant à défendre les droits des consommateurs et clients abusés par le 1er opérateur en télécommunications (Orange Sénégal)», le groupe d'initiative du forum "Si Toi Aussi, Tu Te Sens Arnaqué Par Orange" (STTSAPO) porte à l'attention du peuple sénégalais et plus particulièrement les consommateurs et membres de ce forum que la date du 11 novembre 2016 a été retenue pour une nouvelle campagne de Boycott contre l'opérateur Orange Sénégal par la Team Boycott.
Cette démarche est à nouveau initiée suite à «l'invitation de l'opérateur à ses clients et utilisateurs de ses produits et services à donner leur avis sur leur page Facebook Orange Sénégal et la campagne d'identification des numéros de téléphone des consommateurs qui détiennent des puces actives de l'opérateur Orange Sénégal», lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.
Selon ladite partie, «ces 2 initiatives de l'opérateur ont révélé un fort état de mécontentement des consommateurs réguliers, non réguliers et des simples utilisateurs de puces Orange (comme répondeurs ou pour envoi de SMS)».
«Le forum STTPAO a pu analyser, mesurer et enregistrer le niveau de mécontentement des clients qui ont accordé une moyenne de ~2/5 (étoiles) aux services globaux apportés par Orange Sénégal à sa clientèle sur un total de près de 8500 avis. En un week-end, cette note a basculé de 4 à 2/5 avec plus de 4600 clients ayant donné la note de 1/5 étoiles dont une majorité qui trouvaient dommage qu'il n'existe pas la note 0*», le collectif du TEAM BOYCOTT.
Et d’indiquer: «La campagne d'identification des numéros s'est aussi traduite par plusieurs dénonciations des consommateurs sur le forum STTSAPO suite à de suspensions abusives et injustifiées de numéros dont plusieurs avaient déjà été identifiés récemment dans le passé ou lors de leur achat. La remarque particulière faite là-dessus est qu’Orange Sénégal n'a pas respecté une obligation de l'ARTP à l'endroit des opérateurs de téléphonie de tenir à jour, au niveau de ses agences, une base de données sur les puces identifiées et leur affectation informatique à leurs utilisateurs. Les concurrents d’Orange Sénégal respectaient déjà cette obligation contrairement à l'opérateur historique du Sénégal. Alors que ce dernier continue à écouler des puces par l'intermédiaire de revendeurs en détails (boutiquiers, marchands ambulants, etc.) qui ne sont point disposés à identifier les puces Orange qu'ils vendent aux consommateurs».
«L'association Osiris nous apprend dans un article que Orange a toujours trainé les pieds pour se conformer à cette obligation vis à vis de l'ARTP, en mettant place des dispositifs permettant aux clients d'identifier leurs numéros par SMS, par appel téléphonique ou par internet.
Dénonçant «une attitude expressément commerciale puisque cela permet à Orange de vendre n'importe où et n'importe comment des puces sans identification, ce qui fait de leurs puces des produits illégaux et non conformes à l'aspect sécurité de la chose ainsi vis à vis de la loi », le collectif soutient qu’une «pétition a ainsi été spontanément initiée par un client membre du forum STTPAO». Intitulée "Consommateurs: Pour que Orange nous respecte enfin", la pétition une fois signée, sera ultérieurement adressée aux associations des consommateurs, à l'état, ARTP et Orange.
Pressafrik

Les commentaires sont fermés.