31/10/2016

TROIS LANGUES VONT DISPARAÎTRE...

l'allemand, le russe, l'italien supprimés au collège

senegal formation_0.jpg

Trois langues vont progressivement disparaître des collèges sénégalais: l'allemand, le russe et l'italien.
Au Sénégal, les professeurs d'allemand sont en colère. Le ministère de l'Education nationale a annoncé la suppression progressive dans les collèges de l'enseignement de la langue allemande, mais aussi du russe et de l'italien. Une mesure qui vise en fait à promouvoir l'enseignement des sciences en fermant certaines classes de langues peu étudiées.
Depuis la rentrée, l'allemand, le russe et l'italien ne sont plus une option en classe de 4e, réforme qui s'appliquera dès l'année prochaine aux classes de 3e. Le Sénégal a besoin d'ingénieurs, de mathématiciens, explique-t-on au ministère de l'Education nationale. Ces trois langues seront donc remplacées par des cours obligatoires de physique ou chimie.
« L'Allemagne, première puissance en Europe »
Mais pour les professeurs sénégalais d'allemand, la promotion des sciences ne devrait pas empêcher d'enseigner les langues. Oumou Khairy Diallo enseigne l'allemand à Dakar depuis 24 ans : « Je ne comprends pas, d’autant plus qu’on a quand même plus de 140 établissements dans lesquels l’allemand est enseigné, on a pratiquement 200 professeurs d’allemands. Culturellement, l’Allemagne compte beaucoup aussi. Economiquement l’Allemagne est la première puissance en Europe, si je ne me trompe. Je trouve que c’est extrêmement important. »
Concertation
Les associations craignent aussi que l'Allemagne ne soutienne plus l'enseignement de cette langue dans le pays. Saliou Mbaye, professeur d'allemand à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar : « Cette coopération matérialisée par la présence de pas mal d’entreprises et pas mal de fondations allemandes ici au Sénégal, existe déjà. Les Allemands peuvent dire : s’ils ne s’intéressent pas à nous, pourquoi nous devons nous intéresser à eux ? ». Les associations de professeurs sont en pleine concertation. Elles espèrent encore pouvoir faire revenir les autorités sénégalaises sur leur décision.
RFI/AFP/SEYLLOU

Commentaires

Comme disent les professeurs: « la promotion des sciences ne devrait pas empêcher d'enseigner les langues».
Peut-être ils les remplaceront par l'arabe et le chinois lol.

Écrit par : Lola diolla | 01/11/2016

Répondre à ce commentaire

Côté éducation nationale, le Sénégal marche sur la tête. Encore des affronts au corps éducatif et aux professeurs. Les grèves vont repartir et les élèves vont à nouveau en pâtir.
Je persiste à dire la volonté à peine cachée du gouvernement et des politiques en général, de tenir les élèves sénégalais dans l'ignorance et la misère.
CAR UNE JEUNESSE INSTRUITE SE REVOLTE !

Écrit par : issa gibb | 01/11/2016

Répondre à ce commentaire

liste incomplète... hélas trop tard pour nous les premières générations sacrifiées
l'anglais, le mandarin, le wolof : trio gagnant

Écrit par : Ndiaye | 01/11/2016

Répondre à ce commentaire

Dans ce cas exprimez-vous dans ces trois langues. Non c'est impossible.
En ce qui me concerne, je suis de la génération qui a reçu une bonne éducation.

Écrit par : Lola diolla | 03/11/2016

Apprenons tous l'Espéranto... çà simplifiera grandement les échanges et facilitera la compréhension entre les "étrangers" (ethnies, castes, peuplades, tribus, langues, pays, régions...). Perdurera toujours peut-être (hélas !) le double langage... dont certains se font une spécialité, faute de mieux...

Écrit par : Xx | 02/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire