03/11/2016

MALICOUNDA A INAUGURE SA CENTRALE SOLAIRE

Une nouvelle centrale solaire photovoltaïque à Malicounda

une-nouvelle-centrale-solaire-photovoltaique-a-malicounda-mbour-600248.jpeg

Le chef de l’Etat procède, ce jeudi, à l’inauguration d’une nouvelle centrale solaire photovoltaïque dans la commune de Malicounda, dans le département de Mbour.
D’une capacité de 22 Mw, la centrale solaire photovoltaïque de Malicounda est le fruit d’un contrat de concession conclu entre la Senelec et Solaria Group, une société italienne indique la présidence de la République dans un communiqué reçu à l’APS.
La nouvelle centrale solaire, d’un coût de 22 milliards de FCFA francs, réalisée dans le cadre d’un partenariat public privé, est constituée de 90000 panneaux solaires, ajoute la même source, soulignant qu’elle est construite sur une superficie de 100 ha.
«Cet ouvrage est connecté au réseau électrique de la Senelec via le poste de Malicounda et aura un productible annuel estimé à 36 GWh, soit la consommation d’environ 9.000 ménages», selon le communiqué.
La présidence rappelle le choix du mix énergétique optimisé décliné à travers la «vision» du chef de l’Etat décrite dans le Plan Sénégal émergent (PSE) et la Lettre de politique de développement du secteur de l’énergie.
L’objectif visé à travers ce choix, assure t-on «est de diversifier les sources d’énergie, de réduire à terme le coût du kilowattheure et de sécuriser l’offre de fourniture d’énergie électrique en quantité et en qualité».
L’inauguration de la centrale de Malicounda, intervient après celle de Bokhol dans le département de Dagana le 22 octobre.
Selon le communiqué, il est prévu, par ailleurs, la mise en service à l’horizon 2019 des centrales de Sinthiou Mékhé (29,5 Mw), de Kahone (20Mw), de Mérina Dakhar (29 Mw), et de 8 autres qui seront implantées à Diass (15 Mw), à Sakal (20 Mw), à Médina Gounass, Goudiri, Kidira, ainsi qu’à Djirnda et Bétenti dans les îles du Saloum.
Senenews

Commentaires

et comme d'habitude , rein pour la Casamance !!!!

Écrit par : flopaty | 03/11/2016

Répondre à ce commentaire

superbe...

Écrit par : jean | 03/11/2016

Répondre à ce commentaire

pour ceux qui font dans tous leurs commentaires l'apologie de la sécession du Sénégal..pas besoin d'installer une centrale en casamance pour qu'ils en bénéficient des retombés, qui dit solaire dit soleil. Revoir la géographie du sénégal..

Écrit par : Ndiaye | 03/11/2016

Répondre à ce commentaire

Bien dit Ndiaye , Flopaty moi même je suis né en casamance donc faut arrêter de réclamer , sois plus optimiste dans la vie OK

Écrit par : diouf | 03/11/2016

Je ne pense pas que le Sénégal a opté pour un bon choix avec l'énergie solaire ,dont le prix de revient à très court terme sera très élevé pour le pays qui ne dispose pas d'usine de fabrication de panneaux à cellules photovoltaïques à changer souvent et autres équipements et matériel électrique importé.
En plus cette surface occupée aurait été mieux utilisée pour l'agriculture en commençant à planter des cocotiers.
Le Sénégal a d'autres avantages avec l'océan Atlantique et ses marées et vents violents en optant pour l'énergie marémotrice et éolienne le long de la côte et des eaux internationales ou en utilisant les déchets domestiques.

Écrit par : Ahmed Bouchakour | 03/11/2016

Répondre à ce commentaire

L'énergie marémotrice au Sénégal, avec la faible amplitude des marées ...

Écrit par : déhelle.debelvald | 07/11/2016

Energie solaire et énergie éolienne, c'est mieux que les centrales de charbon. L'énergie solaire est une très bonne chose pour le Sénégal et ses coupures incessantes de courant et il restera toujours de la place pour les plantations de cocotiers. Le retour de Aly Hadar au gouvernement serait aussi très positif pour le pays, pour la gestion écologique des sources d'énergie et la surveillance des pollutions pétrolières à venir.

Écrit par : issa gibb | 07/11/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.