05/11/2016

LE SENEGAL SERT L'ONU

Maintien de la paix : Le Sénégal, 7ème contributeur au monde

114868487974de6cddaea4002108ac35_XL.jpg

Petit pays, puissance diplomatique, le Sénégal a également l'habitude de briller sur le théâtre des opérations militaires onusiennes.
À la mission permanente du Sénégal auprès des Nations Unies, le colonel Barthélemy Diouf, conseiller militaire, manie les chiffres plus que la rhétorique journalistique. Dans l'armée, il était spécialiste du matériel, un logisticien. Il rappelle que le Sénégal est le septième contributeur de troupes onusiennes après, dans l'ordre, le Bengladesh, l'Ethiopie, l'Inde, le Pakistan, le Rwanda et le Népal. Trois mille six cent quatre-vingt seize (3696) personnes environ composent les effectifs du Sénégal, répartis entre militaires, gendarmes, policiers, administration pénitentiaire, personnel de la justice (juges et huissiers), et enfin sapeurs-pompiers. Au niveau de l'ONU, militaires, gendarmes et policiers sont regroupés sous le terme générique d'unités de police constituées.
Septième au plan international, le Sénégal reste le premier pays contributeur de troupes de police et de gendarme. Il est le sixième pays pourvoyeur de personnel d'administration pénitentiaire. Toutefois, dans toutes les catégories, le pays de la teranga siège dans le Top ten. Les contingents sénégalais, aussi bien les contingents policiers que militaires sont réputés pour leur qualité professionnelle. Leur professionnalisme est reconnu de tous et contribue à faire briller l'étoile du pays. En plus de leur professionnalisme, les militaires sénégalais font montre d'un sens des relations humaines qui fait que partout où ils sont déployés, les populations locales les apprécient. Une autre facette du concept armée-nation cher aux armées sénégalaises.
Lorsque la force de réserve et de réaction rapide a été créée en 2014 pour pouvoir intervenir aussi bien en Côte d'Ivoire qu'au Liberia, c'est un contingent sénégalais qui a été déployé en Côte d'Ivoire. C'est encore en raison de leur professionnalisme éprouve sur tous les terrains qu'un détachement a été déployé en RCA pour assurer la sécurisation de la visite du Pape et des élections. De son côté, la gendarmerie a été invitée à déployer une section spéciale de police au Mali (SWATT).
Le Sénégal est en effet déployé dans sept missions: Minusta (Haïti), Monusco (Congo), Minusca (Centrafrique), Minuad (Darfour), Muniss (Sud Soudan), Onuci (Cote d'Ivoire) et Minusma (Mali). Le Sénégal a la particularité de figurer parmi les pays africains qui ont fourni le plus grand nombre d'officiers généraux ayant commandé des forces des Nations Unies.
Le général Mountaga Diallo, le général Babacar Gaye, le général El Hadj Kandji, le général Khalifa Fall, le général Abdoulaye Fall, le général Balla Keïta, le général Amadou Kane et le général Tabaski Diouf. Le général Kane étant adjoint au commandant de la Minusma, et le général Diouf adjoint au commandant de la force de police de la Monusco.
Rappelons les actes héroïques du capitaine Mbaye Diagne, qui a sauvé au péril de sa vie de nombreuses populations persécutées au Rwanda, est la figure du professionnalisme et de l'humanisme du soldat sénégalais déployé à l'étranger.
Signalons également que l'hôpital principal de Dakar, dirigé par le général Diatta, est l'hôpital de niveau 3 de référence de la Minusma. Tous les malades et les blessés qui ne peuvent pas être pris en charge par la mission dans ses propres infrastructures y sont évacués.
Dié Maty Fall/Lesoleil

Commentaires

3 696 soldats sénégalais pour l'ONU (casques bleus onusiens), 2 400 soldats sénégalais au Yémen à la demande appuyée de l'Arabie saoudite contre 400 soldats sénégalais pour l'offensive contre Daech au Mali, et 200 soldats sénégalais entrainés par les GI américains aux frontières du pays pour palier à une attaque terroriste, pour être plus précis.

Écrit par : issa gibb | 07/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire