07/11/2016

QUAND TOUT FAIT FARINE AU MOULIN...

Scandale financier aux Grands Moulins du Sénégal

sac de farine_0.jpeg

Le directeur commercial des Grands Moulins du Sénégal (GMD), Habibou Diop, et deux commerçants partenaires de l’entreprise, ont été placés sous mandat de dépôt. Ils sont poursuivis pour escroquerie, association de malfaiteurs et faux et usage de faux.
Le trio est tombé suite à une plainte des GMD, qui avait constaté que de la marchandise d’une valeur de 200 millions de francs CFA a été prêtée aux deux commerçants écroués. Ces prêts étaient garantis par une société de crédits qui en réalité… n’existait pas.
Les Grands Moulins saisissent la justice. Les deux commerçants sont arrêtés. Ils affirment que c’est le directeur commercial qui les a mis en rapport avec la société de crédits (fictive) en question.
Pis, ils confient avoir, en contrepartie de ce « coup de main », remis à Habibou Diop plusieurs millions. Suffisant pour que les trois soient inculpés et placés sous mandat de dépôt.
Libération/Seneweb

Commentaires

incroyable !!! mais où va le Sénégal ???

Écrit par : Denise Randier | 07/11/2016

Répondre à ce commentaire

meme pas etonnant!!!!!!! et si ce n'était que cela !!!!!

Écrit par : flopaty | 07/11/2016

Répondre à ce commentaire

Escroquerie et corruption, les deux mamelles du pauvre Sénégal. Pas pour tous !

Écrit par : issa gibb | 07/11/2016

Répondre à ce commentaire

Le Sénégal n'est pas les Grands Moulins de Dakar! Ce n'est pas parce qu'un directeur commercial a floué les GDM qu'il faut l'étendre à tout le pays. Où n'avons nous pas vu des cas pareils. C'est le système de contrôle qui a fait défaut car ils auraient dû faire vérifier cette société de crédit. Il n'y a pas la pelle à Dakar. Nous verrons toujours ces cas de fraude partout à travers le monde.

Écrit par : pape | 08/11/2016

Répondre à ce commentaire

Le Sénégal n'est pas les Grands Moulins de Dakar! Ce n'est pas parce qu'un directeur commercial a floué les GDM qu'il faut l'étendre à tout le pays. Où n'avons nous pas vu des cas pareils. C'est le système de contrôle qui a fait défaut car ils auraient dû faire vérifier cette société de crédit. Il n'y a pas la pelle à Dakar. Nous verrons toujours ces cas de fraude partout à travers le monde.

Écrit par : pape | 08/11/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.