17/11/2016

ENSEIGNEMENT BILINGUE

L’enseignement bilingue bientôt effectif au Sénégal

eleves-hann-mariste-23-oct-2012-1024x768.jpg

Un atelier de partage et de validation du modèle harmonisé d’enseignement bilingue au Sénégal s’est tenu à Saly. Une occasion d’annoncer pour bientôt l’effectivité de cet enseignement.
Après une expérimentation concluante, la mise à l’échelle de l’enseignement bilingue va être effective avec 6 des 2 langues codifiées dans notre pays. L’annonce a été faite, le 8 novembre 2016, à Saly Portudal, lors de l’atelier de partage et de validation du modèle harmonisé d’enseignement bilingue au Sénégal, organisé par le ministère de l’Education nationale.
Khady Diop Mbodji, la directrice de l’Enseignement élémentaire, a précisé que l’Etat du Sénégal, à travers le ministère de l’Education nationale, essaie, depuis une vingtaine d’années, l’expérimentation des langues nationales comme langues d’enseignement. Ainsi donc, un modèle va permettre d’aller à l’échelle jusqu’à la généralisation de l’enseignement bilingue. Dans son propos, elle a mis en exergue le fait que l’expérience soit partagée avec les institutions de la République, les partenaires sociaux, techniques et financiers, mais aussi et surtout avec la communauté, pour que l’engagement soit total et entier. Ce, afin que les résultats escomptés soient atteints.
Rokhaya Niang, directrice de cabinet du secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, est revenue sur les langues codifiées, déclarant qu’il y en a 22 sur les 25 répertoriées. Selon elle, c’est un droit pour chaque communauté de disposer d’un code graphique pour sa langue. Au total, 6 langues ont été ciblées pour cette première phase. Il s’agit du wolof, du sérère, du pulaar, du diola, du mandinka et du soninké.
Ousmane Sow, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, a saisi l’occasion pour se féliciter de la bonne exécution du mandat que le ministre a donné à la directrice de l’Enseignement élémentaire pour élaborer et partager ce modèle d’enseignement bilingue dans notre pays. Une approche qui entre, à son avis, dans le cadre des initiatives relatives à l’amélioration de la qualité du système éducatif, tout en s’inscrivant dans le processus d’émergence économique et sociale dans lequel le Sénégal s’est engagé.
M. Sow a aussi invité le ministre de l’Education nationale, en relation avec le secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation, à prendre les mesures adéquates pour évaluer les expériences pilotes d’utilisation des langues nationales dans l’élémentaire et à mettre en place un schéma directeur consensuel, en vue d’une mise à l’échelle. Selon lui, c’est une volonté qui ouvre des perspectives en mettant l’accent sur le pilotage et la gouvernance du système, mais aussi sur la qualité des ressources humaines.
Amath Sigui NDIAYE/Lesoleil
http://www.lesoleil.sn/actualites/item/57841-l-enseigneme...

Commentaires

Je ne comprends plus rien...
la langue officielle est le français...
Je sais que la plupart des enseignants du primaire parlent le wolof d'être compris par les élèves...
J'ai souvent entendu Macky Sall parler en wolof à la télé...
Comment harmoniser tout cela ???dur...dur...

Écrit par : Randier Denise | 17/11/2016

Répondre à ce commentaire

"Après une expérimentation concluante, la mise à l’échelle de l’enseignement bilingue va être effective avec 6 des 2 langues codifiées dans notre pays"... ah bon ! j'en suis baba !

Espérons que les enfants apprennent aussi le calcul, en commençant par le B, A, BA... (si j'ose dire), ce serait mieux... Car enseigner SIX (6) des DEUX (2) langues codifiées, çà va être dur dur !!!!!!

Le Ministère de l'Education Nationale n'a pas autre chose à faire ? revoir les programmes d'enseignement de l'école primaire par exemple... les réactualiser... çà c'est absolument nécessaire, c'est même indispensable... et urgent...

Mais les priorités ici... !!!

Écrit par : Xx | 17/11/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
L'expérience doit établir que une langue commune est gage de compréhension ,et que le contraire est la porte ouverte à des divisons ...
ainsi le BRETON est une langue ,et pourtant il y a des tournures différentes entre le nord et le sud ,et en pratique seul le FRANCAIS est utilisé car ne nous cachons pas pour dire que le La langue BRETONNE n'est plus en ....pratique depuis longtemps !
Alors revenir à utiliser 6 dialectes pour un petit pays comme le SENEGAL reviendrait à un retour au passé sans perpective d'avenir....
Mais chacun à ses raisons ,et vous pourrez en faire l'expérience au bout du compte.
Cela pour dire que le ciment est le FRANCAIS ,comme en INDE l'ANGLAIS rien de plus.
Alors quitte à apprendre une autre langue qu'elle soit un lien entre les peuples ................;

Écrit par : oyster | 19/11/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.