26/11/2016

ARTISTE EN DANGER!

Joe Ouakam menacé d’expulsion de sa maison par un milliardaire Libanais…

xjoe-ouakam.jpg.pagespeed.ic.cnTg_4O-9j.jpg

Jean Dagher Hayeck – Joe Ouakam, une affaire qui risque de tourner au vinaigre. Le milliardaire libanais accuse l’artiste Sénégalais d’occupation, sans droit ni titre, de sa désormais « propriété ».
Au moment où des centaines et honnêtes citoyens de ce pays, viennent de tous les horizons, afin de redonner du moral à l’artiste Issa Samb, plus connu sous le nom de Joe Ouakam, voilà qu’un huissier, envoyé par le multimilliardaire, vient signifier à ce dernier, malade, qu’il doit plier bagages, dans les 24 heures.
Ce sur la base d’un document truffé de bizarreries… selon nos confrères du journal l’Enquête. Et ce serait hier que Joe Ouakam a reçu la visite, inopinée, de l’huissier Joséphine Kambé Senghor, lui signifiant qu’il n’a plus que 24 heures pour quitter la maison qu’il a toujours occupée depuis 40 ans. Selon le commandement présenté par l’huissier, cette maison du titre foncier TF136/DK à Dakar, qui est aussi connue du monde de l’art, des lettres et de la culture en général comme étant « Le laboratoire Agit « Art », aurait été occupée sans droit ni titre par Joe Ouakam qui l’aurait désormais perdue après son acquisition par Jean Dagher Hayeck.
Dans l’ordonnance de référé du tribunal, le juge El hadji Issa Ndiaye observe parmi plusieurs de ses motivations que l’avocat Me Djibril Wellé, censé représenter Joe Ouakam, a indiqué que son client ne s’oppose pas à la demande d’expulsion que veut obtenir Jean Dagher Hayeck. « Depuis quand un avocat encourage-t-il son client à se faire expulser?« , questionnent nos confrères. Cette affaire risque d’aller bien loin puisque Joe Ouakam lui-même avoue ne pas connaître cet avocat.
Tout compte fait, c’est en vertu de cette « supercherie » que l’artiste a été sommé d’évacuer cette maison qui est aussi l’histoire de sa vie et le carrefour de beaucoup de ses pairs du monde de la culture. La sommation présentée à Joe Ouakam par l’huissier Joséphine Kambé Senghor souligne que l’artiste pourrait être contraint de quitter la maison de force à l’expiration du délai de 24 heures qui lui a été donné.
A cet effet, depuis l’annonce de cette expulsion possible de Joe Ouakam de sa maison, la communauté artistique sénégalaise s’est mobilisée pour s’y opposer. D’ailleurs, une équipe de photo-reporters surveille les lieux pour assurer une publicité mondiale à M. Hayeck dont le nom commence à circuler dans certains « salons » de Dakar. Plusieurs artistes, hommes de lettres ou passionnés de l’art, ont lancé une pétition pour interpeller le président de la République, Macky Sall et obtenir l’annulation de l’acte de vente du Libanais Jean Dagher Hayeck.
Khalil Kamara/Senego

Commentaires

Mr Dagher qui a acheté l immeuble à Mme DIOUF Guillabert avec qui j avait fait un partenariat pour le restaurant m à dégager sans justice, alors que j était déjà en procès avec Mme DIOUF Guillabert qui a vendu sans me dedomagé de mon investissement.

la Galerie Restaurant 17 Rue JULES ferry

Écrit par : Manceau yann | 27/11/2016

Répondre à ce commentaire

Trop de fautes contenues dans cet article le rendent incompréhenble !!!!

Écrit par : Pierre | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire