05/12/2016

OPTIMISME DES RELATIONS AVEC LA GAMBIE

Adama Barrow rassure Dakar, «Notre meilleur ami au monde devrait être le Sénégal»

2016-12-03t212835z_536938994_rc1539545940_rtrmadp_3_gambia-election_0.jpg
Le nouveau président de la Gambie, Adama Barrow est largement revenu sur les secrets de sa victoire retentissante face à Yahya Jammeh dans une interview accordée à la presse nationale et internationale. Face aux journalistes, le tombeur de Yahya Jammeh a abordé la question des relations de voisinage entre son pays et le Sénégal.
Elu président de la République au terme de l’élection présidentielle Rechercher présidentielle gambienne de ce 1 er décembre, Adama Barrow a accordé une interview à la presse. Lors de cette séance de communication, le tout nouveau président a dit que le meilleur ami de la Gambie devrait être le Sénégal.
« C’est un voisin proche, le Sénégal entoure la Gambie. Notre meilleur ami au monde devrait donc être le Sénégal. Et nous ferons de cela une priorité, de cimenter notre relation pour que les deux pays en tire profit », déclare Borrow.
Le président Macky Sall l’avait appelé tout juste après son élection pour le félicité. Le président sénégalais a par ailleurs exprimé sa ferme volonté de travailler avec lui au renforcement des relations multiséculaires d’amitié, de parenté et de bon voisinage entre les peuples gambiens et sénégalais, unis par une histoire et un destin commun.
Le dénouement de l’élection présidentielle en Gambie n’a pas laissé les sénégalais indifférents. Il ne pouvait d’ailleurs être autrement, En effet les autorités sénégalaises ont toujours estimé que la Gambie instrumentalise le conflit casamancais pour régler des comptes avec Dakar.
Les relations étroites entre Salif Sadio et le président gambien Yahya Jammeh sont avérées. De plus, Yahya Jammeh s’est toujours opposé à la construction d’un pont à Farafenni à la frontière avec la Casamance, indispensable au désenclavement de la région.
La Gambie, ce petit pays enclavé à l’intérieur du Sénégal a toujours été pointé du doigt par Dakar comme l’attiseur du feu dans le conflit casamançais sous la règne de Yahya Jammeh.
Sidy Djimby Ndao/Koaci

Commentaires

La paix serait désormais possible en CASAMANCE par ce fait ....
Une coopération ne peut que booster l'économie des deux pays.

Écrit par : oyster | 05/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire