06/12/2016

DAKAR A SOIF

Pénurie d’eau: la population demande des camions citernes

sde-eau-pénurie.jpg

La coupure a été annoncée depuis 2 jours, mais le liquide précieux est encore introuvable dans certaines localités du pays. D’après certaines personnes la SDE avait fait une déclaration après la coupure. Le chargé de communication avait d’ailleurs affirmé que les camions citernes seraient disponibles. Dans certains quartiers de la banlieue, la population déplorent le fait que cette société n’ait pas respecté ses engagements.
Dans la capitale sénégalaise certains sont partis au boulot sans prendre leur bain. Il y a de cela 3 jours certains on constatait déjà la baisse de niveau de leurs robinets. La majeure partie de la population de Dakar ne possède pas des réservoirs pour continuer de s’abreuver en cas de coupure. Nombreux sont les gens qui sont partis vers les fontaines artificielles, cette eau utilisable que pour le linge et le bain. Les populations en colère déplorent le manque de professionnalisme de la part des agents de l’eau.
Une personne sous couvert d’anonymat avance même que «la SDE ne considère pas la population. Je suis dans l’attente de leurs camions citernes qui devraient être à la disposition des populations. Dans un de leur communiqué de ce matin ils avaient annoncé que ces camions seront mobiles dans nos quartiers. Nous avons du mal à joindre les deux bouts, l’achat des bouteilles d’eau sera impossible».
Quant à Saliou Sarr il affirme que «les interruptions de distribution d’eau sont fréquentes. Il ne passe pas 3 mois sans que la SDE ne nous prive d’eau. Pour des raisons d’installation de fils électriques ou des pannes. Nous devons passer ce statut, car le Sénégal est sur la voie de développement»
Au niveau de la SDE, le chargé de communication confirme la pénurie dans certains quartiers. Un dysfonctionnement a été signalé au niveau de Keur Momar Sarr. C’est au niveau de cette localité que se trouve le central qui alimente une partie de la population nord. Selon lui, les régions comme Louga, Thiès et Dakar sont ravitaillés à partir de ce centre. Les techniciens sont déployés pour trouver une solution. Et en ce qui concerne la réparation, une date précise n’est pas encore avancée».
Pour les populations de ces villes concernées, la SDE promet des camions pour soulager leur peine.
Malang Toure/Senenews

Commentaires

"Louga, Thiès et Dakar"... Pour les populations de ces villes concernées, la SDE promet des camions pour soulager leur peine, la bonne blague ils ont combien de milliers de camions ?

Écrit par : lemon | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

Comme pour la pièce cassée de la centrale de Keur Massa avec ses 3 semaines de pénurie d'eau à Dakar en 2014. Rebelote, il va falloir encore demander de l'aide aux français !

Écrit par : issa gibb | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

demander de l'aide... un grand mot, je signale que la société (S.D.E) privée responsable de l'approvisionnement en eaux, et donc de ce tuyau est...française

Écrit par : Ndiaye | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

Faux ! "Depuis le 23 avril 1996, la Sénégalaise des Eaux (SDE), actuellement filiale d'Eranove, l'un des leaders mondiaux de la gestion déléguée des services publics, assure la production et la distribution d'eau dans les principales villes sénégalaises, soit près de quatre millions d'habitants desservis.
Anciennement appelé Finagestion, le Groupe Eranove est actif dans la gestion de services publics et dans la production d’électricité et d’eau potable en Afrique. Le Groupe est présent en Côte d’Ivoire (SODECI, CIE, CIPREL et AWALE) depuis plusieurs décennies, au Sénégal (SDE) depuis 1996, en République démocratique du Congo depuis 2012 et au Mali depuis 2015.
Le Groupe a réalisé un produit des activités ordinaires de 449,8 millions d’euros en 2014.
L’actionnaire majoritaire du Groupe Eranove est ECP Finagestion FII S.a.r.l, affilié à Emerging Capital Partners, leader panafricain du capital-investissement."
CQFD

Écrit par : Xx | 06/12/2016

"La SDE est liée à l'État du Sénégal par un contrat d'affermage. Après une première période de 10 ans (23 avril 1996-22 avril 2006), le contrat d'affermage a été prolongé de 5 ans.
L'État assure la tutelle du secteur par l'intermédiaire des ministères de l'Hydraulique et des Finances.
La SONES (Société nationale des eaux du Sénégal) est chargée de la gestion du patrimoine et du contrôle de la qualité de l'exploitation et du service.
Ses missions sont :
Exploitation et entretien de l'infrastructure et du matériel
Renouvellement du matériel d'exploitation
Renouvellement contractuel des réseaux, des branchements, des compteurs et du matériel électromécanique
Extension de réseaux financée par des tiers
Étude et justification des travaux de renouvellement et d'extension de l'infrastructure
Facturation et encaissement de l'eau potable et de la redevance d'assainissement
Communication et relations avec la clientèle."

Écrit par : Xx | 06/12/2016

ok

Écrit par : Ndiaye | 06/12/2016

" un grand mot" ......
Dans tous les cas l'entretien et la mise en œuvre de la préparation des tranchées nécessite l'attention des services SENEGALAIS .

Écrit par : oyster | 07/12/2016

Répondre à ce commentaire

Zut ,alors une fois de plus j'aurai mieux fait de me taire n'est ce pas mr ndiaye!!!

Écrit par : maie | 14/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.