06/12/2016

LA LOI ANTI-TABAC...

Loi antitabac dans les hôtels, bars, restaurants du Sénégal: la société civile exige une application sans aucune concession

c80d7c3f28b0c9112e30080a3d48ee20.jpg

«Le Syndicat Patronal de l'Industrie Hôtelière du Sénégal (SPIHS), réuni en Assemblée générale, a estimé que la loi antitabac votée par l'Assemblée Nationale du Sénégal est un goulot d'étranglement et une menace pour la pérennité de leur instrument de travail», signale le président Afrique Sans Tabac et Membre Fondateur de la LISTAB (Ligue Sénégalaise contre le Tabac).
Selon ce dernier, «les arguments avancés par les patrons d'hôtels ne tiennent pas la route». «Ils disent que la loi risque de peser lourdement sur le budget de fonctionnement de leurs structures, et de faire fuir les rares clients qui les fréquentent encore. Mais est ce qu'ils se soucient un seul instant des menaces sanitaires auxquelles leurs travailleurs sont à chaque instant exposés face à la fumée des autres ? Ils disent qu'Ébola avait emporté son lot de client, qui s'est détourné de la destination, et des menaces terroristes qui ont poussé leurs structures à élever leur niveau de sécurité par l'investissement dans des équipements au sein de leurs établissements. Mais est ce qu'ils savent combien de vies de leurs employés ont été emportées du seul fait des clients fumeurs qui ont eu à fréquenter leurs établissements ?», martèle le président de l'Observatoire Contre le Commerce Illicite des Produits du Tabac.
«Ils disent qu'il existe une relation entre la cigarette, les bars et les restaurants. Mais est ce qu'ils savent ce que peut signifier pour leurs employés le tabagisme passif, la fumée des autres ou la fumée environnementale ? Les patrons des hôtels se soucient-ils réellement de la santé de leurs employés qui sont directement exposés à la fumée des autres et qui les fait encourir des risques réels et directs, d'attraper des maladies graves liées au tabagisme passif ? Les patrons des hôtels savent-ils que le tabagisme passif sur le lieu de travail est un danger pour leurs travailleurs ? Les patrons d'hôtels savent-ils que la fumée des clients peut causer des dégâts incommensurables sur la santé de leurs propres salariés avec à la clé des maladies liées au tabac comme les cancers, les accidents cardiaques, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les bpco (broncho-pneumopathies chroniques obstructives) etc...? », enfonce Amadou Moustapha Gaye.
La tabac «causant des dégâts inestimables et à l’origine de plus de 6.000.000 millions de morts dans le monde, et de 600.000 autres décès causés par la fumée des autres», le membre Fondateur de la LISTAB dénonce «cette manière d'estimer la loi très réductrice».
Selon Amadou Moustapha Gaye, elle révèle «un manque notoire de générosité et de considération vis à vis du combat pour la protection de la santé des populations du Sénégal».
Fort de ce fait, il renvoie les patrons d'hôtels à l'article Article 3 de la déclaration universelle des droits de l'homme : «Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne», à l'article 18 de la loi «qui interdit de fumer dans les lieux publics comme les hôtels, les restaurants, les auberges, les aéroports» et à l'article 19 «qui permet d’aménager des fumoirs dans les lieux cités plus haut»
«La loi antitabac du Sénégal nous l'avons initié, le ministère de la santé l'a soumise au gouvernement qui l'a adopté et les députés de la 12ème législature l'ont unanimement votée au nom, pour le compte et le bénéfice de tous les sénégalais», scande-t-il tout en indiquant «très clairement que la société civile et tous les acteurs de la lutte antitabac sont mobilisés pour faire face à toute tentative dont l'objet ou l'objectif serait de retarder ou d'affaiblir la mise en œuvre de la loi antitabac acquise de haute lutte».
Pressafrik.com

Commentaires

... "Mais est-ce qu'ils savent combien de vies de leurs employés" ... martèle le président de l'OCCIPT (Observatoire Contre le Commerce Illicite des Produits du Tabac). Le commerce licite des produits du tabac n'est donc pas concerné par la Loi anti-tabac ou bien ?
Rares sont les hôtels/restaurants/bars et autres lieux publics du Sénégal où les fenêtres sont totalement fermées en raison de températures extérieures inférieures à 10 ou 15° C. Donc l'air circule, l'aération se faisant naturellement.
Pour les aéroports OK... mais soyez indulgents avec les fumeurs, et créez des zones réservées à eux seuls... surtout lorsque les voyageurs sont en escale pendant des heures, ou lorsqu'ils attendent à l'arrivée la livraison de leurs bagages sur le tapis...
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (de l'Humanité, en fait, homme/femme/enfant) : ah ! si elle était appliquée partout, dans son intégralité ! dans toute sa rigueur ! comme le monde serait beau...
Une autre pollution néfaste pour la santé : les innommables et innombrables détritus et ordures qui "agrémentent" et "décorent" mais surtout "encombrent" les rues des villes et villages du Sénégal... mais çà, c'est une autre histoire...

Écrit par : Xx | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

Franchement ,combien de morts liés au tabagisme passif au Senegal ???
Tout est ouvert, ventile , et pas bcp de fumeur....plus chez les toubabs ...
Pour réduire les maladies respiratoires le vrai gros soucis est plutôt la pollution des voitures totalement incontrôlé avec un contrôle technique bidon .

Écrit par : JMarc | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

Exact ! et aussi toutes ces maladies dues aux eaux stagnantes, en particulier pendant la saison des pluies, dans lesquelles pullulent quantité de parasites malveillants et dangereux pour la santé ; et aussi ces feux sauvages allumés au coin des rues ou sur les plages pour brûler des déchets nauséabonds et dangereux aussi pour la santé...

Écrit par : Xx | 06/12/2016

Je pense que tout est fait pour anéantir les emplois liés au tourisme,ils veulent nous foutre dehors!!! la saleté,la saison des pluies avec ses hordes de moustiques ,de détritus,de déjections que la pluie achemine partout,ses voitures pourries qui intoxiques la population et j'en passe... Plus dangereux que quelques volutes de fumée dispersées par les vents.leur environnement est pourri,et jusqu'a lors ça ne semblait pas les déranger,d'ailleurs que font-ils pour ça RIEN donc c'est bien contre les touristes qu'ils en ont ... Dommage

Écrit par : eddy | 06/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire