10/12/2016

TOUT ACCEPTER POUR SAUVER L'AIBD ENTRE AUTRES...

Ecoles Yavuz Selim : Le Sénégal cède à la pression d'Erdogan

10745122-17727092.jpg

“L'Etat du Sénégal a décidé de fermer les écoles Yavuz Selim. Tous les parents sont convoqués demain 09/12/16 (ce vendredi : Ndlr) à 10h30mn au Collège Bosphore pour informations”. C'est le message envoyé à tous les parents des 3000 élèves des écoles de Yavuz Selim au Sénégal.
En effet, le gouvernement d’Ahmet Davuto?lu affirme avoir maintenant repris le contrôle des 6 écoles Yavuz Sélim au Sénégal qui appartenaient, jusqu'ici, au réseau de Fethullah Gülen, un ancien allié du Président Erdogan devenu l’ennemi public numéro un du régime turc. Selon le gouvernement turc, les six écoles du groupe scolaire Yavuz Sélim au Sénégal relèveront désormais de l’autorité de la Fondation de l’Education turque.
Hassan Yavuz, le président de ladite Fondation, a confié à l’Agence de presse turque, Anadolu, que les autorités turques ont signé un mémorandum d’entente avec les autorités du Sénégal en vertu duquel les écoles Yavuz Selim seront placées sous la tutelle de la Fondation qu’il dirige. Il révèle qu'une délégation turque a été reçue, il y a une semaine, par le président sénégalais, Macky Sall, et son ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye.
Cette information vient ainsi démentir une autre qui indiquait que Raccep Tayip Erdogan, Président de la Turquie, n’a pas pu tordre le bras de son homologue sénégalais sur la fermeture des écoles Yavuz Selim, de l’opposant Fethullah Gulen.
Le Sénégal devient ainsi le 4e pays à s'être plié aux exigences du gouvernement turc après la Gambie, la Somalie et la Guinée Conakry.
seneweb/Dakarposte.com

Commentaires

Des écoles turques au Sénégal ??? je ne savais pas...

Écrit par : Randier Denise | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

oui,il y a des chiottes aussi.

Écrit par : galips | 10/12/2016

Il y a aussi, atteinte à la démocratie et atteinte à la souveraineté nationale. Mais, pour que l'AIBD se termine un jour, Macky Sall est obligé de céder et de baisser son froc devant le dictateur turc Erdogan qui le tient bien par les cacahuètes ! Macky Sall doit regretter amèrement d'avoir choisi les saoudiens, puis les turcs pour construire l'aéroport AIBD qui n'en finit pas de ne pas se construire.
En voyage en France, chez les ex-colonisateurs, le 20 et 21 décembre, Le Président Macky Sall va peut être rattraper le coup ! Mais il doit aussi demander la restitution des objets culturels volés à l'Afrique qui peuplent les musées européens. Il va falloir jouer le coup avec diplomatie !

Écrit par : issa gibb | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire