15/12/2016

MOINS DE DELESTAGES

DELESTAGES – «Le Sénégal est passé de 900 heures en 2011 à 66 heures en 2016»

compteur-edf.jpg

Le Sénégal a fait des progrès visant à réduire considérablement les délestages. Le directeur général de la Senelec, Mouhammadou Makhtar Cissé, s’en explique dans un entretien à l’Observateur, ce mercredi. «Nous investissons aussi pour nous assurer d’une meilleure qualité du service et c’est pour cela que les gens disent qu’il y a un léger mieux. Les incidents notés aujourd’hui ne sont pas liés à un manque de production. Le Sénégal a dépassé la période des délestages à outrance», décrète le Dg de Senelec selon qui, les interruptions de service, «sont dues à des entretiens sur le réseau. Malheureusement, la communication ne suit toujours pas.
Ces incidents sont liés aux réseaux que nous partageons avec le Mali et la Mauritanie», relève-t-il. Toutefois, note-t-il, «Le délestage zéro n’existe jamais, mais il peut devenir une exception. Même s’il y a des améliorations : nous sommes passés de 900 heures en 2011, à 85 heures en 2014, 76 heures en 2015 et aujourd’hui, sommes, à peu près, à 66 heures. Notre ambition est d’être à moins de 50 heures l’année prochaine. Ce qui nous permettra d’approcher un niveau de performance acceptable», promet le directeur de Senelec.
AKB Senxibar

Commentaires

66 heures de délestage en 2016????
S'il vous plaît, arrêtez vos mensonges!
Pas dans la région de Toubacouta, en tous les cas.
Nous sommes pratiquement quotiennement victimes de ce mal, qui non seulement nuit à la bonne fin de beaucoup de choses à l'hôtel Keur Saloum mais en plus (et c'est le plus grave)
endommage tous les appareils qui reçoivent des surcharges lors des remises en route.
Faites un effort s'il vous plaît.

Écrit par : Alain Goetghebuer | 15/12/2016

Répondre à ce commentaire

66 heures de délestage en 2016????
S'il vous plaît, arrêtez vos mensonges!
Pas dans la région de Toubacouta, en tous les cas.
Nous sommes pratiquement quotiennement victimes de ce mal, qui non seulement nuit à la bonne fin de beaucoup de choses à l'hôtel Keur Saloum mais en plus (et c'est le plus grave)
endommage tous les appareils qui reçoivent des surcharges lors des remises en route.
Faites un effort s'il vous plaît.

Écrit par : Alain Goetghebuer | 15/12/2016

Répondre à ce commentaire

Le directeur de la sénélec ferait bien de surveiller ses employés !!!la plupart sont des escrocs

Écrit par : chees | 16/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire