17/12/2016

CES CHERES BAGNOLES DES POLITIQUES...

Assemblée nationale du Sénégal: le scandale du parc auto

2016_toyota_fortuner_gxl_01-0110-900x480.jpg

Depuis 2012, une société anonyme dénommée « Expert Auto » a pris le relais de la société Total Sénégal qui se chargeait de la maintenance des véhicules de l’Assemblée nationale. En plus du mystère qui entoure son propriétaire, « Expert Auto » pratique des tarifications qui semblent largement au-dessus des prix de la plupart des spécialistes de la place.
C’est « Nouvel Hebdo » qui déflore le business juteux d’Expert Auto sur les véhicules de l’Hémicycle. Selon l’hebdomadaire, l’entreprise en question est créée après la victoire de Macky Sall en 2012. Et depuis, la maintenance des véhicules appartenant à l’Assemblée nationale est dans son escarcelle. Une sorte d’exclusivité qui lui garantit des revenus confortables. Selon le journal, la compétence de la société « Expert Auto » n’est pas avérée au point de devoir exécuter seule ce marché. Pis, le montant à payer pour une vidange atteint des sommets faramineux en passant du simple au quadruple. En effet, pour la vidange, un député membre de la précédente législature et toujours présent à l’Hémicycle cité par nos confrères, renseigne que « la facture ne dépassait pas 38.000 FCFA ». Avec « Expert Auto », le montant à payer pour une vidange est de 128. 785 FCFA. Ainsi, dans ce qui ressemble fort à une surfacturation, le mal est dans la tarification avec des coûts dépassant de loin ceux qui sont en vigueur sur le marché. Alors, la question qui reste en suspens est : à qui profite ce juteux business ?
Sur une facture établie par les services d’ « Expert Auto » et dont Nouvel Hebdo dit détenir une copie, les Toyota Fortuner des députés nécessitent 08 bouteilles d’huile Helix HX7 10W40 à 4.920 FCFA l’unité, soit un total de 39.360 FCFA. Chez Elton, Shell et Total, ces véhicules, fait remarquer la même source, ont juste besoin d’une bouteille de 7 litres d’huile au maximum ; le prix variant entre 10.000 et 14.000 FCFA selon le kilométrage à 10 mille et 15.000 km d’usage. D’après les calculs menés par l’hebdomadaire, l’écart atteint 25.360 FCFA sur chaque véhicule. Et si, du côté des accessoires comme le filtre à gasoil, le filtre à huile, le filtre à pollen, la différence n’est pas très importante entre les prestataires, « Expert Auto » rajoute une désignation intitulée main d’œuvre « MO ». Celle-ci, nous apprennent nos confrères, est gratuite chez Shell, Elton, Total et chez la plupart des autres stations-services. Mais, chez « Expert Auto », elle revient à 6.780 FCFA, agrémentée par une autre rubrique vaguement dénommée « petites fournitures » et qui apparaît sur toutes les factures. Montant : 8.500 FCFA. La vidange pour un véhicule pouvant se faire trois fois dans l’année selon la fréquence de la mobilité, l’écart sur un seul passage en une année est estimé à 40.640 FCFA chaque véhicule. Avec les 200 véhicules que compterait l’institution, les estimations et projections de Nouvel Habdo indiquent que l’Assemblée nationale du Sénégal aura pu payer à son maintenancier attitré la bagatelle d’environ 448 millions FCFA. Autre remarque qui donne le tournis : « Expert Auto » remplace les pneus des députés à 800.000 FCFA contre 521.400 FCFA chez CFAO Equipement, selon toujours le journal qui indique que le président de l’Assemblée nationale est aphone sur le scandale.
Dakarmatin.com

Commentaires

La chine offrait des 4X4 comme marque de sympathie il y a quelques années aux députés ,nous pouvons en conclure que l'utilisation du parc auto de l'assemblée doit etre assez rare ,et, de par ce fait ne pas engendrer une folle dépense ?
Rassurez vous en FRANCE la surfacturation existe aussi .

Écrit par : oyster | 17/12/2016

Répondre à ce commentaire

des exemples...?

Écrit par : galips | 17/12/2016

Le coiffeur de Monsieur Hollande ??? :) :) :)

Écrit par : Xx | 20/12/2016

Les croissants vendus 450 CFA a la boulangerie de Ngaparou contre 600 en Françe, ne sont-ils pas surfactures quand on connaît le coût main d'œuvre au Senegal 2000 CFA la journee contre 6000 CFA de l'heure en France. De plus en France ils sont au minimum deux fois plus gros.
Et la, c'est pas le gouvernement qui en est la cause.

Écrit par : Reyser | 18/12/2016

Répondre à ce commentaire

Et les tapalapas 150 frs chez les boulangers,100 frs ds les petites boutiques...

Écrit par : eddy | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.