18/12/2016

MACKY A PARIS

Macky Sall en visite d’Etat à Paris du 18 au 23 décembre

macky-avion-3.jpg

En visite d’Etat à Paris, du 18 au 23 décembre, le président sénégalais, Macky Sall aura de nombreux entretiens à caractère politique, économique et culturel. Plusieurs rencontres au sommet sont à l’ordre du jour.
Dès le 19 décembre, Macky Sall sera à Strasbourg où il visitera les ateliers de l’usine Alstom, partie prenante dans la réalisation du projet de la régie Dakar (train)-futur aéroport international Blaise-Diagne. L’ambassadeur de France au Sénégal Christophe Bigot a invité le chef d’Etat sénégalais à découvrir toute l’étendue du savoir-faire des entreprises françaises et leur technologie dans le domaine des chemins de fer.
Puis il se rendra au Musée du quai Branly –Jacques Chirac à Paris. Le 20 décembre, une cérémonie d’honneurs militaires aura lieu dans la cour des Invalides, en souvenir des « tirailleurs sénégalais », avant l’entretien du président sénégalais et son homologue français François Hollande, suivra la signature d’une série d’accords bilatéraux. Après l’Elysée, Macky Sall se rendra au sénat pour un déjeuner avec son président Gérard Larcher ; suivi d’une visite à l’Hôtel de ville de Paris, à l’Assemblée nationale où il sera reçu par son président Claude Bartolone.
Le président sénégalais clôturera cette journée par un dîner d’Etat à l’Elysée. Au conservatoire national des arts et métiers, il sera fait docteur honoris causa. Le 21 décembre, le chef d’Etat sénégalais s’entretiendra avec le nouveau Premier ministre français Bernard Cazeneuve ; avant une intervention à l’Académie des sciences d’Outre-Mer où il ressortira comme membre associé.
Le 23 décembre, l’ancien pensionnaire de l’Institut français du pétrole – Energies nouvelles sera dans les murs de son ancienne école. Depuis 1992, aucun président sénégalais n’a pu effectuer une visite d’Etat en France. Pour le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, « c’est un événement important qui marque cette volonté de travailler ensemble à la hauteur de ce que nous partageons ensemble ».
Cette visite est consécutive à celle de Manuel Valls de septembre 2016. La France et le Sénégal entretiennent des relations multiséculaires, pérennisées par les différents dirigeants qui se sont succédés à la tête des deux Etats.
Noël Ndong/adiac

Commentaires

Pour le moment la visite du Président sénégalais Macky Sall en France est totalement occulté par les médias français.???
L'attentat au marché de Noël à Berlin, la capitale allemande et le meurtre de l'Ambassadeur de Russie en Turquie par un policier musulman turc, occupent tous les médias français.
Espérons que le voyage du Président Macky Sall et de sa femme en France, se passe bien, malgré toutes ces mauvaises nouvelles.

Écrit par : issa gibb | 21/12/2016

Répondre à ce commentaire

Tout va bien, il va repartir avec 200 millions d'euros!!!!!plus on nous traine dans la boue et plus on donne,ils veulent nous foutre dehors et on continue a les alimenter,cet argent aurait fait du bien a pas mal de gens en France,je trouve ça lamentable

Écrit par : eddy | 21/12/2016

Répondre à ce commentaire

Vous avez raison ...

Écrit par : oyster | 21/12/2016

CES 200 MILLIONS EST UNE DETTE A REMBOURSER PAR LE TRESOR FRANCAIS. N OUBLIE AVEC LES RESERVES DU CFA AU TRESOR FRANCAIS CE PLUS DE 4000 MILLIARDS D EURO QUE LA FRANCE REDONNE EN CREDIT

Écrit par : mascool | 25/12/2016

C'est vrai, les ex-colonisateurs si détestés sont vraiment généreux (surtout Hollande) avec leurs ex-colonisés, puisque les sénégalais ne nous voient que comme çà, français de France, touristes et résidents français au Sénégal. Et les cons de l'histoire, ceux sont les contribuables français à qui on ne demande pas leurs avis.
La France et ses 6 millions de chômeurs, ses administrations, ses hôpitaux et ses écoles en rogne, ses policiers en révolte dans la rue jusqu'à son chef d'état major des armées qui annonce publiquement son ras-le bol pour le manque de moyens face au terrorisme et les migrants dans les centres d'accueil qui font la grève de la faim pour passer en Angleterre....
On ne nous demande pas notre avis pour distribuer notre fric en Afrique. Si ! en Mai 2017, mais il sera trop tard, les 200 millions d'€uros auront disparu.

Par contre Hollande, le Président de la France, pays de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, 1° Article : "Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits" pourrait demander au Président sénégalais, un petit effort sur le sort des enfants talibés au Sénégal ou ce serait fâcheux pour la grande amitié franco-sénégalaise de plus de 350 ans, esclavage inclus. Ou autrement un petit rappel des règles internationales entre chefs d'états responsables, démocratiquement élus : la Protection de l'Enfance et des groupes vulnérables, ainsi que le notion de Crime contre l'Humanité. Ou Hollande a peur tout simplement que Macky Sall lui demande encore du fric !

Écrit par : issa gibb | 21/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.