20/12/2016

BEL EXEMPLE AU MONDE...

Les chrétiens aident les musulmans à fêter le Mawlid au Sénégal

2016.12.13-senegal.jpg
En communion avec la communauté musulmane, les chrétiens de Tivaouane s’impliquent pour la réussite du Gamou, en offrant leurs services et en mettant leurs maisons à la disposition des pèlerins, fortifiant la cohabitation harmonieuse et pacifique des différentes religions au Sénégal.
À Tivaouane, cité religieuse située à une centaine de kilomètres de Dakar, la célébration de la naissance du prophète de l’islam Mohammed n’est pas que l’affaire des musulmans. La forte communauté chrétienne établie dans cette ville est très impliquée dans l’organisation de cet événement, communément appelé le Gamou, qui regroupe chaque année des milliers de pèlerins.
C’est le cas de la famille Bampoky qui n’a pas raté l’occasion de participer à la réussite de l’anniversaire dont la cérémonie religieuse a eu lieu la nuit du dimanche 11 décembre 2016. « Nous nous considérons comme des personnes de même famille. Nous avons le devoir d’aider à la réussite de l’événement », expliqué Antoine Bampoky, le fils aîné.
« Les maisons des chrétiens ne désemplissent pas. Elles accueillent des hôtes au même titre que chez les musulmans. Ce sont souvent des invités du voisinage, qui n’ont plus de place pour abriter les pèlerins. Mais, aussi, des collègues musulmans de travail et autres connaissances logent dans les demeures chrétiennes ».
André Mendy, un autre chrétien dont la maison est remplie de pèlerins, confirme. « Nous célébrons le Gamou comme les musulmans. Et même en dehors de cette fête, nous entretenons de très bonnes relations. C’est comme si nous étions issus de la même famille », confie-t-il.
« Nous recevons des pèlerins chez nous durant le Mawlid au même titre que nos voisins, ajoute sa fille. Nous préparons de la nourriture licite pour les invités qui vont camper dans la maison et qui préfèrent manger de la sauce avec du poulet ou du couscous fait à base de mil ».
Une cohabitation exemplaire
« Le marabout nous a dit de préparer les maisons pour bien accueillir les hôtes, explique Zita Badiane. Il y a évidemment des surplus de dépense, mais il le faut. C’est pour mettre les invités à l’aise et on fait de notre mieux », poursuit-elle, dans sa maison où des dames s’affairent autour de grosses marmites pour les besoins de la cuisine.
Cette complicité va au-delà de ce Gamou, ajoute-t-elle. « Durant les fêtes musulmanes, les chrétiens sont invités à partager le repas dans les maisons musulmanes et vice versa. Il est aussi courant de donner à son enfant le nom d’un ami d’une autre religion ».
Cette cohabitation « exemplaire » est saluée par un vieux pèlerin, El Hadj Aldiouma Guèye, rencontré dans les sablonneuses ruelles de la cité religieuse. « Il est nécessaire de consolider cette bonne dynamique et de raffermir les liens », assure-t-il.
Charles SENGHOR/la-croix.com

Commentaires

Si le monde pouvait tourner comme ça partout la terre serait propre dans tout les sens du terme.

Écrit par : Aminata Lo | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Cela fait plaisir qu'une entente puisse toujours etre possible dans ce beau pays si attachant !

Vive le SENEGAL!

Écrit par : oyster | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Bravo pour ce comportement exemplaire. Ah ! si toutes les querelles intestines pouvaient aller voir ailleurs...

Et n'oublions pas qu'il n'y a qu'un seul Dieu, unique et multiple à la fois... Seul change le dogme, d'une religion à l'autre (le monde compterait aujourd'hui près de ou plus de 10.000 religions...).

Écrit par : Xx | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Encore faut-il être croyant ;-)

Écrit par : bill | 21/12/2016

Cela se passe comme cela, à Tivaouane, la cité religieuse de tidjanes au Sénégal. Cette confrérie soufie musulmane majoritaire (60% des sénégalais sont tidjanes) qui pratique un islam modéré et tolérant avec une bonne cohabitation avec la communauté chrétienne. En particulier, pendant leur fête principale, le Gamou qui célèbre l'anniversaire de la naissance du Prophète Mahomet, serviteur d'Allah et de l'Islam. Cette cohabitation exemplaire, musulmane et chrétienne, est à rappeler sans cesse par les temps de radicalisation qui courent au Sénégal. Ainsi que la pratique des tidjanes d'un Islam qui vénère l'Allah, le Tout Puissant et son Prophète Mahomet. D'ailleurs, le guide spirituel tidjane El Hadji Malick Sy a toujours entretenu des relations amicales avec l'autorité coloniale en bonne intelligence avec l'évangélisation chrétienne colonisatrice, qui n'a pas marché...

Au contraire, de la confrérie mouride (30% des sénégalais) qui rejettent la présence des toubabs et des chrétiens pendant le Magal dans leur cité religieuse de Touba, cité-état dans l'Etat, officialisé en 2013 par l'Etat sénégalais. Cette fête religieuse mouride, le Magal célèbre le départ en exil de leur guide Ahmadou Bamba Mbacké par décision de l'administration coloniale qui l'a pris pour un agitateur, avant de faire volte-face et le mettre en résidence surveillée à Diourbel jusqu'à la fin de sa vie, avec l'autorisation de construire ses mosquées et en prime, la légion d'honneur qu'il a refusé...

Le Magal, fête-tribune des mourides, pour étaler leur puissance et déverser leur haine des occidentaux et des médias qu'ils accusent de vouloir détruire le mouridisme ??? Jusqu'à déclarer ouvertement que les Etats Unis sont des suppôts de Satan, lors de leur réunion de préparation du Magal 2016. La haine des occidentaux mécréants et infidèles est enseignée dans leurs daaras. Leurs relations avec les frères musulmans rigoristes et les saoudiens wahhabites rétrogrades les éloignent de l'Islam soufie et tolérant, responsables de radicalisation du pays et de la jeunesse devenue favorable à la charria dans une république soit disant démocratique et laïque...

Alors que les chrétiens et les musulmans prient un même Dieu, un Dieu Unique aux trois religions monothéistes. Les Mourides prient Serigne Touba ? Chercher l'erreur ?
Les mourides sont déclarés secte par les groupes musulmans orthodoxes pour leurs idolâtries de leur guide spirituel, des khalifes descendants de Serigne Touba et leurs dérives de l'Islam. La confrérie mouride se compose de sous-groupes : les milliardaires de Touba, voués à la politique et au fric, égoïstes à la misère du peuple sénégalais, une puissante diaspora à l'étranger qui investit le fric gagné sur le dos des pauvres talibés, les Baye Fall mendiants défoncés de ganga et les thiantacounes tarés de l'ogre sénégalais Cheikh Béthio Thioune avec ses 7 femmes couvertes d'or, ses 7 maisons volées au peuple par son fils avocat et 7 voitures de luxe dans un pays où la majorité de la population vit dans la misère...

Et pourtant, ceux sont les mourides qui gouvernent le Sénégal ? Chercher encore l'erreur ?

Écrit par : issa gibb | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

oui oui, radio mille collines..

Écrit par : Ndiaye | 20/12/2016

Un homme de 70 ans qui aurait le meme jugement que trente ans plus tot aurait perdu quarante ans de sa vie .....
Mahatma GANDHI.

Sans remettre en cause le texte ci dessus ,l'équilibre des " pouvoirs " ne provoque pas ce jour un conflit dans ce pays ....

Écrit par : oyster | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

La religion au Sénégal reste un exemple pour tous les peuples de ce bas monde !

Écrit par : Charles | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Comment peut-on dire ça,un exemple les Mourides !!!!les plus grands esclavagistes de tous les temps...Demandez aux petits talibés ce qu'ils en pensent

Écrit par : chees | 20/12/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La situation des talibés n'est pas une découverte pour les SENEGALAIS ,et il appartient donc à ses gens de faire le ménage ?

Écrit par : oyster | 22/12/2016

Répondre à ce commentaire

Et à nous, de dénoncer l'exploitation des talibés, sans arrêt jusqu'à son éradication. Les sénégalais se foutent de tout, même de l'esclavage et de la souffrance des enfants. Ils ont peur des marabouts qui disent avoir des pouvoirs qu'ils n'ont pas. Ceux sont des ignorants, des superstitieux et des lâches. Sans condamnation internationale contre l'esclavage des enfants talibés, ils existeront encore dans 100 ans !

Écrit par : issa gibb | 22/12/2016

Répondre à ce commentaire

Tout a fait juste issa gibb,mais avec laval de tous les Sénégalais,qui sont parfaitement au courant de ce que subissent ses pauvres gosses dans les daraas ,c'est grave ils acceptent l'esclavagisme de ses gosses par les marabouts et nous reprochent la meme chose a nous qui n'étions pas encore de ce monde ...certains comme ce( ndiaye et anticolonialiste), sont des racistes haineux et ignorants de leur histoire,mais pour les petits talibés ils savent et que font-ils RIEN , NADA c'est bien plus drole de cracher son venin sur les français plutot que de se mesurer aux marabouts!!!!

Écrit par : eddy | 27/12/2016

Répondre à ce commentaire

Tout a fait juste issa gibb,mais avec laval de tous les Sénégalais,qui sont parfaitement au courant de ce que subissent ses pauvres gosses dans les daraas ,c'est grave ils acceptent l'esclavagisme de ses gosses par les marabouts et nous reprochent la meme chose a nous qui n'étions pas encore de ce monde ...certains comme ce( ndiaye et anticolonialiste), sont des racistes haineux et ignorants de leur histoire,mais pour les petits talibés ils savent et que font-ils RIEN , NADA c'est bien plus drole de cracher son venin sur les français plutot que de se mesurer aux marabouts!!!!

Écrit par : eddy | 27/12/2016

Répondre à ce commentaire

Oui c'est bien plus drôle, et surtout beaucoup plus FACILE !!! car pour se mesurer aux marabouts, il faut une sacrée paire de c... ce que ne semble pas avoir les anti-toubabs actuels, lesquels n'ont d'ailleurs pas pu connaître le colonialisme, à moins d'avoir atteint aujourd'hui un âge canonique...
Leur "bataille" contre les "colons" est donc factice puisqu'elle n'a plus d'objet de nos jours... Sous ce prétexte fallacieux, ils se contentent de déverser leur haine fétide et mal placée sur les toubabs actuels, à tout propos, aussi futile soit-il, sans aucune justification valable ni aucun raisonnement sensé.
Ils sont probablement dans un grand malaise, un grand mal-être, se rongeant ainsi eux-mêmes de l'intérieur !!! un peu comme un serpent venimeux qui se mord la queue et tourne en rond...
C'est à se demander s'il ne s'agit pas simplement d'une épouvantable jalousie à l'égard des blancs ? Comme l'URSS qui, en son temps, voulait dépasser les USA... par envie ou par gloriole... mais on ne peut dépasser que les plus forts, ceux qui sont un exemple pour tous... alors comment peut-on haïr un exemple et en même temps vouloir l'anéantir ? Immense question philosophique... que je m'empresse d'abandonner aux cerveaux bien pleins... :)
Les "vieux" Sénégalais (qui ont plus de 85/90 ans aujourd'hui) parlent, eux (et dans un français parfait) avec une certaine nostalgie de l'époque colonialiste... va savoir pourquoi ?!

Écrit par : Xx | 27/12/2016

Les commentaires sont fermés.