26/12/2016

LE PERMIS DE CONDUIRE...

Comment passer et obtenir son permis de conduire au Sénégal ?

auto-école-696x463.jpg

Le permis de conduire, pièce indispensable dans tous pays pour jouir de ses droits de conduire un véhicule motorisé, est ici au Sénégal objet de débats. La recrudescence des accidents de voitures impliquant directement les chauffeurs nous pousse à voir comment véritablement obtenir son permis ici au Sénégal
Défini comme un examen qui donne l’autorisation de conduire un véhicule motorisé, et qui consiste en une partie théorique sur le Code de la route et en une partie pratique de conduite avec un examinateur, le permis de conduire au Sénégal s’obtient comme suit:
Pour commencer, il faut s’inscrire dans une auto-école, (soit ici l’établissement où l’on devra apprendre les différentes techniques et méthodes). Suite à cela, l’on devra ainsi fournir les pièces suivantes :
– Un certificat médical
– Un certificat de résidence
– Quatre photos d’identité
– Une photocopie légalisée de la carte d’identité et/ou une photocopie du passeport
1 – Passer l’examen du code
Ce sont ici alors les documents indispensables à fournir pour pouvoir commencer à étudier dans une auto-école. Une fois cette étape franchie, l’on devra apprendre les codes de la route nécessaires pour savoir comment se comporter en tant que conducteur. Ce sont là, l’ensemble des règles qui régissent la façon de conduire afin qu’il y ait une fluidité complète dans les différentes voies de transport.
L’apprentissage du code routier s’étale sur une durée de 21 jours voire un mois. Après l’acquisition de tous ces savoirs, l’on est soumis à un test appelé « examen code ». L’examen du code peut se tenir sous deux formes soit celui oral où l’examinateur te pose une série de questions à laquelle tu devras répondre ou celui écrit où l’on te donne un catalogue avec 25 questions à traiter sur une durée de 15 minutes.
L’examen du code vient forcément avant celui de la conduite, comme pour ainsi dire l’on ne peut mâcher sans dents ! Donc après qu’on ait réussi son examen code, l’on attendra celui lié à la conduite.
2 – Passer l’exercice de la conduite
Même procédé qu’avec les cours de code, mais ici on est accompagné d’un moniteur qui, durant 15 cours voire 20, pourra vous inculquer une certaine maîtrise du volant et de ses différents paramètres. Après tous ces cours, l’on se représente pour un examen portant sur la conduite. Le candidat devra être évalué par un créneau en outre, il devra présenter soit un passeport, soit une carte d’identité sinon il ne pourra guère passer le test.
3 – Où passer les examens de code et de conduite ?
Les examens se font dans toutes les régions du pays. Ici à Dakar, les examens du code se passent au Front de Terre à 100 mètres de la Gendarmerie. Quant à celui de la conduite, il se tient au niveau du parking du stade Léopold Sédar Senghor.
Au Sénégal, l’examen porte sur le créneau lorsqu’il est validé l’on pourra ainsi obtenir son permis. Mais l’on ne pourra exercer que 21 jours après et ce, même si l’on était plus fort que Sebastien Vettel !
Voilà à vos volants, prêts, partez !
Mamoune Tine/Senenews

Commentaires

ou alors vs donnez une enveloppe avec 100000 frs et votre permis est réussi

Écrit par : eddy | 27/12/2016

Répondre à ce commentaire

Pour que l'école dure ;amis donnez !..............

L'excercice de la conduite dans ce pays nécessite la présence de ST CHRISTOPHE et ceci d'une façon permanente..................

Écrit par : oyster | 27/12/2016

Waouhh, le jeu de mots, George !

Écrit par : rico | 27/12/2016

Répondre à ce commentaire

Permis de conduire contre espèces sonnantes et trébuchantes, illettrisme, contrôle technique validé... sans présentation du véhicule, infraction non sanctionnée si un billet arrondit les angles ...
tant que le laxisme existera, on continuera à voir des aberrations sur les routes !

Écrit par : mina | 27/12/2016

Répondre à ce commentaire

l'inaction de la gendarmerie et police pour faire respecter le code de la route me donne l'envie de déposer une plainte contre la police et la gendarmerie pour non assistance à personne en danger.

Écrit par : jacobus | 28/12/2016

Répondre à ce commentaire

Sans compter tous les français sans permis ( ou permis retiré ) qui arrivent a Dakar , accueuillis par les gendarmes a l ' aéroport , et qui repartent le lendemain , avec un permis tout neuf , validé par les préfectures françaises ! Les filières sont connues ! On les trouve sur Internet ! Le Sénégal est le premier pourvoyeur de faux documents !!!!!

Écrit par : Annie Magniez | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.