30/12/2016

SENEGAL ET MAURITANIE: DANGER!

Risque de divorce entre Dakar et Nouakchott: la fièvre du pétrole monte

macky-aziz-696x497.jpg

Une situation risque de détériorer les relations entre le Sénégal et la Mauritanie. En plus de réclamer le pétrole et le gaz récemment découvert au large de Saint-Louis, le président Mohamed Ould Abdel Aziz est en train de faire construire un port militaire à seulement 15 km de la capital Nord du Sénégal.
D’après les informations du quotidien « LES ECHOS », les relations entre la Mauritanie et le Sénégal vont droit vers l’éclatement. Le gouvernement mauritanien réclame la paternité des glissements découverts à hauteur de Saint-Louis. Et le chef d’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz aurait lui-même porté la revendication auprès de son homologue Macky Sall, qui ferait la sourde oreille.
Mais ce qui dérange dans cette affaire, c’est que cette revendication de Nouakchott coïncide avec la construction par l’Etat mauritanien d’un port militaire à moins de 15 kilomètres de Saint-Louis. Le projet serait confié à POLYTECHNOLOGY, d’après « LES ECHOS ».
Coumba Ndoffene Diouf/Senenews

Commentaires

La MAURITANIE veut sa part de pétrole ....
mais "combien de divisions " ?
Tempete dans un verre d'eau ,mais assez pour pourrir les relations, si un accord ne se trouve pas...........

Écrit par : oyster | 30/12/2016

Répondre à ce commentaire

Le Sénégal était en paix,c'est fini !! tout le monde veut sa part,comme dans tous les autres pays,cette richesse fera le malheur du pays,riche et en guerre ou pauvre et serein!!!

Écrit par : eddy | 30/12/2016

Répondre à ce commentaire

Désolé NDIAYE il me semble que le gâteau s'éloigne mais que les convives soient encore plus nombreux que prévu

Écrit par : amy | 30/12/2016

Les richesses pourrissent tout, fini la tranquillité, les Sénégalais étant avides ce n'est pas gagné,les pays africains possédant des richesses se sont tous battus,les relations avec les pays riverains vont en prendre un sacré coup!!!

Écrit par : chees | 30/12/2016

Répondre à ce commentaire

Bien sûr, le pétrole, source de malheurs pour l'espèce humaine et pour la nature. C'est une malédiction qui s'abat sur le Sénégal.

Écrit par : bill | 30/12/2016

Les 7 plaies du pétrole vont s'abattre sur le Sénégal, comme les nombreux géopolitiques d'entre nous, l'avaient pressenti...
Le Mali instable et infesté de djihadistes avec une frontière passoire. La Gambie au bord de la guerre civile. Le Sénégal nommé commandant de l'armée d'attente de la CEDEAO pour la Gambie, poste à haut risque. La Mauritanie qui veut sa part de pétrole et qui construit un port militaire à la frontière mauritano-sénégalaise qui ne présage rien de bon.
Israël qui rappelle son ambassadeur, demande le départ des consulaires sénégalais d'Israël et qui arrête ses aides (quoique peu importantes) au Sénégal.
A première vue, les problèmes se resserrent autour du Sénégal, sans compter tous les requins extérieurs et intérieurs qui veulent leurs parts du pétrole.
"On est riche". Oui, riche d'emmerdements...

Écrit par : issa gibb | 30/12/2016

Répondre à ce commentaire

oui, mais ce qu'ils ne savent pas c'est qu'on a une carte joker en cas de situation extrême : les E.F.S pour une fois qu'ils pourraient servir..

Écrit par : Ndiaye | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

La plupart du temps, c'est à pleurer, là, c'est à rire ! Pragmatique, en somme...

Écrit par : rico | 31/12/2016

Les commentaires sont fermés.