31/12/2016

2 MILLIONS DE FAUX PERMIS DE CONDUIRE

Plus de 2 millions de faux permis de conduire en circulation

securite-maxi.jpg

Une réunion de sensibilisation et de partage sur les projets de reforme du sous-secteur du transport routier, s’est tenu ce jeudi 29 dans un hôtel de la place .Il s’agit de discuter avec les différents acteurs sur la sécurité routière. Mais les acteurs locaux qui saluent la mesure exigent des mesures d’accompagnement pour ne pas subir la pression des forces de sécurité.
Le Directeur du transport routier accompagné de Malick Ndiaye, conseiller technique en transport routier a tenu une réunion de sensibilisation et de partage sur les projets de reforme du sous -secteur du transport routier dans un hôtel de la place. Cheikh Omar Gaye a laissé entendre que « cela fait suite au violent accident de la circulation, ayant coûté la vie à prés de 14 personnes à hauteur de Koupentoum que le chef de l’Etat Macky Sall nous a instruit de réfléchir sur la délivrance des permis, mais aussi sur le contrôle routier avec une tolérance Zéro ». Le Directeur du transport routier Cheikh Omar Gaye déclare : «nous sommes venus pour sensibiliser les acteurs sur la sécurité routière et partager avec eux les projets et les reformes que l’Etat compte mener dans le sous-secteur des transports routiers ». S’agissant de la sécurité routière ,il soutient qu’on a enregistre prés de 68 morts sur nos routes depuis le Magal a nos jours.
Le bilan le plus lourd remonte au 13 Décembre à hauteur Koumpentoum où on a enregistré un accident de la circulation qui a fait 14 Morts dont 12 corps calcinés. Et de rappeler aux usagers à leur responsabilité suite à la sortie du chef de l’Etat qui demande qu’on revaille les conditions d’examen du permis de conduire, la délivrance des visites techniques les contrôles techniques des véhicules et du contrôle routier . Et de renchérir que le dénominateur commun de tous ces accidents de la circulation reste le facteur humain. Ces gens ont l’habitude d’incriminer trois facteurs : humain, la route et le véhicule. Pour ces deux derniers éléments, il faut dire que l’Etat est en train de faire beaucoup d’efforts dans le réseau routier aussi bien dans l’entretien où il dépense prés de 60 milliards
En ce qui concerne le deuxième point, il faut souligner que l’Etat a mis en place un centre de contrôle technique routier à Dakar et on est en train de travailler pour la généralisation. On a déjà lancé les appels d’offres .
PLUS DE 2 MILLIONS DE FAUX PERMIS CIRCULENT AU SENEGAL
Plus de 90 pour cent des accidents incriminent le facteur humain la fatigue ,l’indiscipline . C’est pourquoi l’Etat a mis en œuvre des projets dont le permis à points , la reforme du code de la route pour introduire certains éléments qui ne sont pas inclus dans le code de la route telles que les autoroutes et la grande vitesses ferroviaire et certaines dispositions de la numérisation et la fixation des titres de transports .Sur ce point précis ,il fait remarquer que beaucoup de documents de transport circulent au Sénégal .Par exemple il y a officiellement 996 000 permis de conduire qui ont été délivrés régulièrement par l’administration des transports routier alors qu’il y a plus de 3 millions de permis qui circulent dans le réseau .Ce qui fait qu’il y a prés de 2millions de faux permis qui circulent au Sénégal . C’est pourquoi, dira t- il nous allons numériser et sécuriser les titres de transport en introduisant la biométrie avec des cartes à puce .Cela nous permettra d’avoir un guichet unique virtuel, a-t-il lance.
Le Président du regroupement des chauffeurs et transporteurs de Diourbel Serigne Sall salue la mise en place de permis à points .Mais il plaide pour la mise en œuvre de mesures d’accompagnement surtout avec la réhabilitation de nos routes. A cela, il faut ajouter la mise en place de radars pour éviter que les chauffeurs soient à la merci des agents de sécurité .Ce qui pourrait ouvrir une porte pour la corruption. Pour le directeur du transport routier ,c’est la machine qui va enlever les points. Chacun a le droit de faire son recours en cas d’infraction, a-t-il martèle .
Sud Quotidien

Commentaires

Sans vrai permis et donc sans assurance dans des voitures qui sont dans un état mauvais (à beaucoup plus) sur des routes sans bitume ,vous voulez installer des radars et un permis à point !.........
il faudrait déjà un vrai contrôle technique pour débuter !

Écrit par : oyster | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

Comme d'habitude ,ils mettent la charrue avant les boeufs !!!c'est du n'importe quoi, qu'ils commencent par faire le ménage dans la gendarmerie et la police,pour que tout soit clean,corruption et ordre ne vont pas ensemble

Écrit par : eddy | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

Nous sommes bien d ' accord ! Il y a du ménage a faire dans les forces de l ' ordre , qui laissent passer des véhicules totalement délabrés ( et dangereux ) en échange d ' un petit billet ! J ' ai vu un car rapide se couper en deux sur un ralentisseur ( chassis ressoudé dix fois , minimum ) et les bouteilles de carburant directement dans le moteur , le réservoir trop bouffé par la rouille ! Je suis expat , j ' ai un véhicule aux normes européennes et je me fait contrôler dix fois par jour , sur le même trajet ! C ' est assomant autant de corruption institutionnalisée ! Les filières de faux permis , assurances et compagnie sont gérées par la gendarmerie ! Tout le monde le sait ! Alors , qu ' ils arrêtent de nous enfumer !

Écrit par : Annie Magniez | 31/12/2016

Je confirme ce que dit Annie : les gendarmes commençaient à me faire comprendre qu'ils pouvaient m'aider ; j'avais perdu mon permis !

Écrit par : rico | 31/12/2016

Mise en place de radars ! On rêve .... quelles sont les routes qui permettent de rouler à plus de 100km/h ?
Commençons par interdire les "corbillards ambulants", les fautes graves de conduite etc ...
ce serait encore une occasion de négocier des marchés de gré à gré qui enrichiront les... mêmes ! Quel système informatique peut centraliser les infractions et comptabiliser
d'éventuels points de retrait ?
Un peu de sérieux et de réalisme s' impose au "sommet" de l'Etat !!!

Écrit par : mina | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

Des radars au Sénégal !!!on croit rever,il y a ce me semble des objectifs un peu plus urgent que de piéger les automobilistes,interdire déjà les voitures poubelles , les taxis clandos qui souvent roulent sans permis et sans assurances ,former les forces de l'ordre a etre honnetes ,si ils faisaient leur boulot correctement il y aurait moins de tueurs sur les routes...

Écrit par : eddy | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Quand les citoyens Sénégalais,et les résidents pourront-ils compter sur une police clean, qui s'intéresse a son travail au lieu de ne s'intéresser qu'aux étrangers qui eux peuvent payer....Pour avoir la paix,idem pour toutes les administrations, c'est une question de volonté,pour l'instant on dirait que cela arrange le gouvernement ce genre de pratique,on est donc pas sortis de l'auberge

Écrit par : maie | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Ils veulent du modernisme,et pourtant ils reculent a grands pas tant dans leur comportement, que dans leur mentalité ,PAS BON TOUT CA...Les imams,marabouts en tout genre font bien leur boulot et ensablent bien les esprits!!!!

Écrit par : chees | 12/01/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.