03/01/2017

LE SCANDALE PERDURE

La lutte difficile du Sénégal pour retirer les enfants talibés des rues

000_Par3182445_0.jpg

Dans la région de Dakar, environ 30 000 talibés mendient chaque jour dans les rues. Certains n'ont même pas six ans. Les talibés sont des élèves d'écoles coraniques, que certains maîtres, appelés aussi marabouts, envoient mendier pour gagner de l'argent. En juin dernier, le Sénégal a pris la décision de retirer ces enfants de la rue et de les ramener à leurs familles. Six mois plus tard, qu'en est-il ?
Ce jour-là au centre Ginddi, géré par l'Etat, c'est atelier de perles. 99% des enfants présents sont des talibés, c'est à dire des élèves d'écoles coraniques. Ceux qui sont retirés de la rue restent ici le temps de retrouver leurs parents.
Mais, malgré les opérations de police, il y a toujours des enfants dans les rues, comme l’explique Niokhobaye Diouf, directeur de la Protection des droits de l’enfant et des personnes vulnérables : « Aujourd’hui, ils sont repliés au niveau des quartiers périphériques. Et là progressivement nous allons déployer nos efforts. Il y a aussi ce jeu-là entre la brigade spéciale des mineurs et les maîtres coraniques qui envoient maintenant les enfants très tôt le matin, avant même la sortie de la brigade, et très souvent très tard le soir. »
« Répression »
Mais pour Mamadou Wane, coordonnateur de la Plateforme pour la promotion et la protection des droits de l'homme (PPDH), il faut faire plus : « Il faut qu’il y ait ce qu’on appelle la répression. Tant qu’il n’y aura pas une poursuite, qu’on ne traque pas ceux qui sont les auteurs de traite des enfants - parce que c’est une question de traite - le problème ne sera pas solutionné et je travaille sur cette question depuis plus de 20 ans. »
Selon un rapport de Human Rights Watch, au premier semestre 2016, au moins cinq enfants sont morts sous les coups de leurs maîtres coraniques ou dans des accidents de circulation.
RFI

Commentaires

C'est encore de la parlote,a Saly Bambara les enfants talibés ont exactement les memes horaires qu'avant,sauf qu'ils sont plus nombreux!!!! quand aux forces de l'ordre c'est le grand vide,on ne voit jamais un képi dans ce village ,a Saly devant la pharmacie (a coté d'axa) une ribambelle de petits talibés qu'attendent ils pour les ramasser,ils sont là a se prélasser sur les trottoirs ces messieurs les gendarmes tout ça c'est une mascarade la vérité c'est qu'ils s'en foutent complètement de ses gosses ils ne les voient meme plus ,ils font partis du paysage,ils sont transparents HONTE A VOUS SENEGALAIS

Écrit par : eddy | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Des daraas ,il y en a partout une descente des gendarmes,ils ramassent les gosses ,embarquent les marabouts en prison,avec confiscation de leurs biens acquis a la sueur de ses gamins,il n'y en aurait pas pour longtemps de faire le vide ,mais c'est fatiguant,et ils ont peur des représailles,c'est ça la gendarmerie Sénégalaise en dehors du rackett c'est des poltrons!!!!!!

Écrit par : chees | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Quand il n'y a rien à dire, on sort un "marronnier". Un sujet récurent comme les talibés, ç'est de l'audience assurée. Malheureusement, ça ne règle absolument pas la question. (Je n'ai pas écrit "le problème" puisque ce n'en est pas un pour le Sénégal).

Écrit par : bill | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

"Marronnier", sujet récurent, audience assurée, question ou problème...???
Tout ce qui dénonce l'esclavage des enfants talibés au Sénégal est le bienvenu et lutte, au jour le jour, contre l'ignoble et l'oubli du sort de ces enfants innocents, talibés exploités. Face aux poltrons et aux pourris, c'est un combat de tous les jours, jusqu'à la sortie du dernier des enfants talibés de la rue et de l'exploitation des marabouts sataniques. Même si le projet du retrait des enfants de la rue a été un fiasco. Même si la mafia maraboutique a déplacé les talibés de daaras en daaras. Même si le projet du statut des daaras est un enfumage supplémentaire. les marabouts esclavagistes d'enfants s'enfoncent dans leurs dérives de traite négrière d'enfants à la face du pays et du Monde. La religion est salie, le Coran est sali, l'Islam est sali, le Sénégal est sali. Mais historiquement, tout se paie, un jour ! Et, un jour, ils le paieront cher, leur saleté humaine...

Écrit par : issa gibb | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Encore un petit talibé (10 ans, fugueur récidiviste...) brûlé vif en ce début d'année à Darou Mousty... L'auto proclamé marabout Soumaré est poursuivi pour homicide involontaire !
Quelle HONTE pour l'Islam ! Quelle HONTE pour le Sénégal !

Écrit par : Xx | 04/01/2017

Répondre à ce commentaire

HONTE pour le Sénégal, Honte pour A. Diouf, pour A. Wade, pour Macky Sall, HONTE pour la ministre SARR, HONTE pour les gouvernements sénégalais, HONTE pour les politiciens sénégalais, HONTE pour les religieux sénégalais, HONTE pour confréries sénégalaises, HONTE pour les marabouts sénégalais, HONTE pour les daaras sénégalaises, HONTE pour la société civile sénégalaise, HONTE pour les sénégalais, HONTE pour les parents des talibés qu'ils ont abandonné leurs gosses. HONTE pour la police sénégalaise, HONTE pour la justice sénégalaise, HONTE pour les associations humanitaires au Sénégal. HONTE pour les institutions internationales des Droits de l'Homme, HONTE pour les responsables mondiaux de la Protection de l'Enfance, HONTE à l'ONU...Tous connaissent le sort des enfants talibés au Sénégal. HONTE à VOUS TOUS !
En aucun cas, HONTE pour l'Islam ! Le Sénégal s'est détourné des valeurs de l'Islam et du Prophète Mahomet qui interdisent la mendicité et l'esclavage d'enfants.
Le Sénégal s'est détourné de l'Islam, sous la tutelle d'escrocs religieux auto proclamés, voués à Satan et au fric sous couvert d'un Islam véreux et esclavagiste et du Saint Coran sali, jusqu'à accepter l'exploitation des enfants les plus pauvres d'entre les pauvres.
ALLAH, LE TOUT-PUISSANT n'a rien à voir avec cela et il pleure en voyant ce qu'un peuple imbécile et lâche, opiumisé par des escrocs sataniques, laisse faire à SES ENFANTS !

Écrit par : issa gibb | 04/01/2017

Répondre à ce commentaire

Quand on se déclare croyant, pratiquant, fidèle à une religion et à ses préceptes, on ne peut tolérer de telles agressions envers les autres, et en particulier envers des enfants sans défense, et ce quelque soit la religion et le dieu que l'on vénère.
En ce sens, c'est une honte pour l'Islam que de telles atrocités se produisent, sans que quiconque ne réagisse au sein même des hautes autorités religieuses (car, sauf erreur, c'est le mutisme absolu de ce côté là).
C'est à ces mêmes hautes autorités religieuses qu'il appartient de mettre de l'ordre dans les rangs, notamment envers ceux qui sont chargés de diffuser "la bonne parole" : se taire et ne rien faire équivaut à étouffer les scandales et à protéger ceux qui transgressent les lois, qu'ils soient marabouts bourreaux ou prêtres pédophiles.
Reste ensuite à la Société Civile à appliquer la justice laïque dans toute sa rigueur, car nul ne peut, en principe, se soustraire à la Loi, quel que soit son statut.

Écrit par : Xx | 05/01/2017

Effectivement Monsieur Xx, vous avez raison. Quand on se déclare croyant, et que l'on se comporte comme le font les marabouts avec des enfants sans défense, l'Islam en prend un coup.
Insupportable, quand on apprend les meurtres d'enfants talibés à répétition au Sénégal. Des enfants exploités et maltraités au nom de l'Islam et du Coran, des enfants innocents tués au nom de l'Islam, tout comme les barbares de Daech tuent des innocents toujours au nom de l'Islam. HONTE A L'ISLAM
HONTE à tous les chefs religieux du Sénégal et les leaders politiques pour leurs silences assourdissants sur le martyr et les meurtres d'enfants talibés, toujours au nom de l'Islam et leur putain de paix sociale qui accepte ce Crime contre l'Humanité, depuis de longues années.
Je pense particulièrement au Conseil Supérieur Islamique du Sénégal sous le haut patronage de sa Majesté Mohamed VI Roi du Maroc et Commandeur des Croyants, de son Excellence le Président de la République du Sénégal Macky Sall et leurs Eminences les Khalifes Généraux au Sénégal :
1 - KG Mbacké des Mourides, 2 - KG Sy des Tidjanes, 3 - KG Laye des Layènes, 4 - KG Kounta de Ndiassane, 5 - KG Tall de Louga, 6 - KG Niasse de Léona Niassène Kaolack, 7 - KG Niasse de Médina Baye Kaolack, 8 - KG Ba de Médina Gounasse, 9 - KG Ba de Ouro Madiyou, 10 - KG Seck de Tiénéba, 11 - KG omarien Tall pour décision de la Mou Baya à Dakar, 12 - KG Haidara de Sibicouroto, 13 - KG Dème de Sokone, 14 - KG Ndiéguène de Thiès, 15 - KG Cissé de Pire...
Le CSI est dirigé par 4 organes : Le Congrès (tous), le Comité directeur (50 membres), le Bureau national (12 membres avec son président Mourchid Ahmed Lyane Thiam et ses 11 vices-présidents), Le Secrétariat permanent (avec son secrétaire général Serigne Makiou Mountaga Tall de Dakar et 2 adjoints, puis le trésorier général Mouhamed Abdoulaye Ly et 3 adjoints).
Plus le Comité d'Honneur (42 membres), les conseillers techniques (24 membres) et les commissions techniques (Commission Fatwa, Culture & Education, Commission zakat, Affaires sociales, Fêtes musulmanes, Economies & Finances, Presse & Communication...). Plus les Associations des Maîtres coraniques qui s'occupent si bien des talibés, Plus les associations de surveillance de la jeunesse et de la population comme Jamra ou autres. Plus les imams, outazs, marabouts...tous ces mecs en robe qui se disent croyants... Un vrai gouvernement islamique du Sénégal !

Croyants pour exploiter des enfants innocents ou pour étaler leurs luxes et leurs richesses, avec en premières lignes les arrogants mourides milliardaires, leurs bras armés baye fall , mendiants défoncés de ganja et les thiantacounes décérébrés par l'ogre sénégalais Béthio avec ses 7 putes, ses 7 maisons et ses 7 voitures de luxe, dans un pays où 90% de la population vit sous le seuil de la misère et à 70% analphabète.
D'autres KG ne sont pas mal non plus : L'omarien Thierno Madani Tall de Dakar a sorti que le voile intégral pour les femmes et l'excision des petites filles étaient compatibles avec l'Islam. Il est favorable avec le KG Cissé de Pire, pour l'enfermement des homosexuels et le rétablissement de la peine de mort au Sénégal.
Le KG Ahmed Tidiane Seck gère seul Tiénéba, sans aucune présence de l'Etat. Il applique la charria en toute liberté, flagellation publique pour les voleurs ou les fornicateurs avant mariage, 100 coups de fouet pour l'homme et pour la femme (après accouchement, tout de même). Il interdit les écoles publiques à Tiénéba, tout comme à Touba, la mouride....
Seul le Khalife des Layènes a osé dire, dixit : "La place des enfants talibés n'est pas dans la rue à mendier, mais dans les daaras à apprendre le Coran". Et c'est tout. Retour aux silences...

Face à ces grands religieux, d'une religiosité discutable, aux préceptes rétrogrades, voire radicaux et leurs fortes inhumanités pour les pauvres, les faibles, les femmes, les enfants et les sénégalais, je crois bien que des enfants talibés mouront encore et encore au Sénégal parce qu'il s'est fait baisé par des faux religieux corrompus et pervers, pas du tout émergents.
"TOUT HOMME QUI SE DIT REPRESENTANT DE DIEU SUR TERRE, EST UN ESCROC" ET AU SENEGAL , ILS LE SONT 2 FOIS PLUS !
Pourquoi ce petit talibé fuguait ? Pour fuir les maltraitances du marabout ? Abandonné par ses parents et par l'Etat ? Cet enfant a fini, attaché et calciné par la faute du marabout tortionnaire ? Monsieur Macky Sall, Président de l'Etat et membre du CSI, vous êtes complice de sa mort... HONTE AU SENEGAL, HONTE A L'ISLAM.

Écrit par : issa gibb | 07/01/2017

Répondre à ce commentaire

Oui , c'est un scandale et nous sommes bien d'accord !.....
Encore faut il une méthode qui ne consiste pas à allumer la mèche ,sans savoir comment éteindre un incendie ?

Écrit par : oyster | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur Georges Oyster,
Votre position toujours aussi prudente sur l'esclavage des enfants Talibés au Sénégal, me fait penser que vous avez des actions ou des obligations à Touba et dans la mafia maraboutique ?
Quand à moi, fidèle à mes convictions, je trouve que même les animaux traitent mieux leurs enfants que les sénégalais au sujet des talibés.
2 avis, 2 idées, 2 écoles !
Cordialement.

Écrit par : issa gibb | 08/04/2017

Bonjour Mr Issa gibb.
Ma prudence ne vient que de l'expérience de ne pas agraver le "systéme" en prenant une méthode forte ou autoritaire ,car en AFRIQUE il faut du temps au temps pour ne pas se heurter à refus qui aurait pour conséquence une contestation destructrice de TOUBA contre ....l'état SENEGALAIS ...
Il est toujours facile de commencer un conflit ,mais trés difficile de faire la paix sans arriére pensée de revanche ...*
GANDHI était en maitre en la matière.
IL appartient aux SENEGALAIS de vouloir intervenir sur la situation des talibés qui reste un vrai scandale ,et de ne pas se laver les mains d'une situation qui sous couvert d'une religion est une pompe à sous pour quelques uns et provoque suspicion pour l'ensemble ....
Enfin , si le dialogue est possible un accord peut aussi se faire.
NB : Ni action ,ni mafia maraboutique .....
Amicalement .
G.Oyster

Écrit par : oyster | 09/04/2017

Répondre à ce commentaire

Prudence, dialogues et accords sur le sort des enfants talibés au Sénégal ??? Toutes les propositions gouvernementales ont été rejeté par les marabouts et les confréries !

La loi interdisant la mendicité votée en 2005 n'a jamais été appliquée par les maîtres esclavagistes d'enfants. Résultat : des hordes de talibés mendiants de plus en plus nombreux depuis trois décennies dans les rues des villes et des villages et une traite négrière d'enfants qui s'étend jusque dans les pays voisins !
Le projet de loi sur la modernisation des daaras de 2013 a été savamment étouffé par la Fédération Nationale des Associations des Maîtres Coraniques du Sénégal au Congrès de Thiès.
Les Khalifes confrériques ont dit "NIET" à l'apprentissage du français et du calcul dans les daaras. Seul, l'apprentissage du Coran suffit pour ces tarés irresponsables à l'avenir des enfants ???
La mendicité, coutume culturelle et religieuse hors d'âge, est expliquée hypocritement comme méthode pour apprendre l'humilité aux enfants afin de faire face à la dureté de leurs futures vies d'adultes ??? Alors que la mendicité est interdite par le Prophète en toutes lettres dans le Saint Coran ??? Ceux sont des escrocs religieux qui ne respectent pas les préceptes de l'Islam, du Coran et du Prophète Mahomet ??? Pour s'enrichir honteusement sur le dos d'enfants innocents, pauvres et noirs...

Le fiasco du retrait des enfants mendiants de la rue en 2016 et le déplacement orchestré des talibés de daaras en daaras par la mafia maraboutique avec en prime une fatwa contre le Président Macky Sall et son gouvernement par le vice-président de la fédération Mouhammadou Lamine Fall, emprisonné 1 heure, puis relâché et toujours impuni.
Plus le rappel de la Constitution sur la Protection des personnes faibles et vulnérables lors de la rencontre du Premier Ministre Mbaye avec le président Lo de la fédération des marabouts et le président Sarr de la fédération des imans qu'ils ont totalement ignoré, dès leur sortie du ministère...

Vous croyez vraiment que l'on peut dialoguer pour trouver un accord avec ces gens là ??? Ces exploiteurs d'enfants qui ne respectent pas les lois, menacent l'Etat en se cachant derrière la religion "Islam" qu'ils ont dévoyé, font de l'argent en toute impunité depuis des décennies avec leur industrie esclavagiste d'enfants qui ne cesse de se développer. Reconnaître que c'est un scandale, c'est bien et après ? Pour combattre un scandale, on arrête, on juge, on condamne et on emprisonne avec la perpétuité pour les trafics et les meurtres d'enfants...dans un pays civilisé. Mais, le Sénégal ne semble pas être un pays civilisé, respectueux des Droits de l'Homme, de la Protection de l'Enfance et des groupes vulnérables, indifférent à l'esclavage de ses enfants.

Ils sont 200 000 talibés à travers tout le pays. Entre 35 000 et 50 000 talibés dans la capitale Dakar, qui se baladent jour et nuit dans la rue en quête de pitance et d'argent pour le marabout sous peine de bastonnades, quelquefois meurtrières. Inhumanité inadmissible, ahurissante ! Et les pouvoirs publics ne lèvent même pas le petit doigt !
Même les animaux traitent mieux leurs enfants !

Tout le monde sait que ces petites âmes sont exploitées par des personnes cyniques pires que des négriers et tout le monde fait semblant de ne pas être gêné de cette situation, de ce scandale. Il y a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de ce pays, ce Sénégal. Il y a également de quoi se demander s'il y a une seule âme dans laquelle loge une once de pitié parmi les 13 millions de sénégalais qui se disent croyants à 100 % avec 95 % de musulmans et 5 % de chrétiens. Alors qu'aucune religion au Monde ne bénit la maltraitance, surtout celle des enfants.

Le Sénégal est le seul pays de la planète où personne ne frissonne de pitié, de dégoût, d'horreur à la vue de ces petits gueux en haillons, sales et teigneux, sébiles à la main dans les marchés, les gares routières, les stations d'essence, aux carrefours et autres lieux de rassemblement des populations. Au contraire, on semble se délecter de ce spectacle démoniaque de sous caste d'enfants esclaves qui aide à finaliser les sacrifices syncrétiques et fétichistes, dans les pratiques superstitieuses de la religion par les sénégalais. En plus, de ceux qui exploitent aussi les talibés comme petites mains à tout faire et entretiennent ce système abject et inhumain des marabouts.

Ce fléau, ce scandale, il faut toujours le rappeler, ne peut être lié à aucun fait religieux et dès lors, nulle justification sociétale ne peut lui être adjointe. Il s'agit d'une hypocrisie humaine généralisée d'une société dans laquelle on se trompe mutuellement à travers des palabres, des coutumes et des rites qui traduisent la fourberie, la duplicité, la dissimulation et la lâcheté.
En attendant et devant leur nombre croissant, si les enfants talibés continuent à ne pas être bien gérés, protégés et instruits, ils ne seront pas de bons adultes. Le Sénégal ne connaîtra jamais la plénitude sociale, en marchant vers un avenir non-sécuritaire et dangereux tant que de petits innocents continueront à y être traités comme des animaux de traite.
Honte au Sénégal ! Réveilles-toi, pays esclavagiste d'enfants avant qu'il ne soit trop tard !

Écrit par : issa gibb | 12/04/2017

Écrire un commentaire