12/01/2017

MIX ENERGETIQUE

Le français ENGIE décroche un partenariat stratégique au Sénégal

panneaux-solaires.jpg

Un nouveau contrat conclu par Engie au Sénégal. L'industriel français soutiendra par son expertise l'action gouvernemental pour diversifier le mix énergétique du pays.
Le Sénégal se fait accompagner pour optimiser ses efforts visant à varier le mix énergétique. L'opérateur français Engie (ex-GDF-Suez) vient d'annoncer la signature d'un partenariat avec l'Agence Nationale des Energies Renouvelables de Sénégal (ANER), qui porte sur l'accélération du développement des énergies renouvelables dans le pays.
Le premier volet de cet accord vise les ménages. Il porte sur le développement de l'énergie solaire à destination des particuliers en logements collectifs ou individuels. L'objectif visé est d'étudier le déploiement, dans un premier temps, de ces solutions auprès de 11.000 ménages de la ville de Dakar et de sa banlieue. L'importance sera donnée aux panneaux solaires photovoltaïques pour la production d'électricité et les chauffe-eaux solaires. L'ANER et Engie étudieront ensemble les solutions de financement de ces équipements pour faciliter leur déploiement auprès des clients.
L'industrie en la ligne de mire
Les industriels sont également ciblés par ce nouveau programme. Le développement des contrats de performances énergétiques (CPE) auprès des opérateurs industriels et du secteur tertiaire des grandes agglomérations du Sénégal est également prévu. Objectif : réduire la consommation énergétique des sites et contribuer à l'équilibre du système électrique sénégalais. L'opérateur français veut en effet adapter ce concept qu'il a déployé depuis de nombreuses années sur l'ensemble de ses marchés de clients industriels et grandes entreprises tertiaires partout dans le monde.
Engie participera également à la création d'un « cluster industriel » pour promouvoir les énergies renouvelables. Cela se fera notamment à travers des actions de formation professionnelle et d'un renforcement du tissu industriel local. Notons que ce n'est pas le premier contrat de l'opérateur français au Sénégal. ENGIE est également présent via le projet TER Dakar en partenariat avec Thales pour la partie conception et réalisation des infrastructures et systèmes pour un contrat d'un montant de 225 millions d'euros. Le Groupe est aussi présent avec le projet Senergy, une centrale photovoltaïque de 30 MW située dans la ville de Santiou Mekhé dont la mise en service est prévue en mars 2017.
La Tribune Afrique

Commentaires

ENGIE, ALSTOM, THALES, BOLORE, EIFFAGE ...C'est le retour en force des bonnes vieilles entreprises françaises au Sénégal, efficaces et productives.
Qu'est ce qui se passe, les nouveaux partenaires chinois ne tiennent pas les délais, ne respectent pas les contrats, ils sont trop gourmands ??? Bizarre, vous avez dit Bizarre.
"C'est dans les vieux pots qu'on fait de la bonne soupe" : les religieux anticoloniaux, anti-toubabs et anti-touristes vont s'en bouffer les c......

Écrit par : issa gibb | 15/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire