20/01/2017

DERNIERES INFOS DE GAMBIE

Yaya Jammeh a quitté la Gambie, direction Mauritanie

mauritanie-gambie-696x398-1-696x398.jpg

Le président déchu de la Gambie a quitté Banjul pour se rendre en Mauritanie. Hier déjà, le président mauritanien était en Gambie, en tant que médiateur dans cette crise géopolitique. Suffisant donc pour nous dire que l’accord conclu entre les deux homologues était d’accueillir Yaya Jammeh.
La situation semble s’être décantée en Gambie. En effet, de source sure on nous apprend que Yaya Jammeh a quitté la Gambie pour se rendre en Mauritanie.
Plus tôt dans la journée, Adama Barrow était investi en tant que président de la Gambie. En parallèle, les troupes de la CEDEAO étaient en territoire gambien et venaient pour déloger Yaya Jammeh, suivant les ordres de la communauté internationale.
Les combattants gambiens, en posture de paix n’ont guère montré une résistance à ces derniers. Yaya Jammeh quitte donc le pays pour laisser le pouvoir au président élu de la Gambie, Adama Barrow en allant en Mauritanie. La médiation a vu le bout du tunnel suite à cette information phare.
Mamoune Tine/Senenews
ndlr: une information relate également le bombardement du village de l'ancien président et l'entrée des troupes au sol sur le territoire gambien.

Commentaires

La GAMBIE devrait enfin changer de politique avec son nouveau président et ne plus aider les ""rebelles " de la Casamance (pour ne pas dire plus).
l

Écrit par : oyster | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Est-ce vraiment ça ? On entend le contraire partout...

Écrit par : richard | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Le dictateur n'a pas encore quitté la Gambie, contrairement à ça qui est annoncé.....

Par RFI Publié le 20-01-2017 Modifié le 20-01-2017 à 12:26

Le président guinéen, Alpha Condé, se rend ce vendredi en Gambie pour une médiation de la dernière chance auprès de Yahya Jammeh qui refuse toujours de quitter le pouvoir. En cas d'échec, la Cédéao aura recours à la force. Une opération militaire ouest-africaine a d'ailleurs été déclenchée jeudi en fin de journée. Elle n'est que suspendue ce matin, dans l'attente du résultat des ultimes pourparlers.

Les horaires sont donnés en temps universel,
Article régulièrement mis à jour - Cliquer ici pour actualiser.

11h25 : Le président guinéen, Alpha Condé est arrivé à Banjul avec comme mission de convaincre Yahya Jammeh de partir en exil en sa compagnie.

11h10 : A un peu moins d’une heure de la fin de l’ultimatum, les troupes de la Cédéao sont actuellement côté sénégalais à un kilomètre du poste frontière. Elles sont prêtes à suivre les ordres qui viendront de l’état-major basé à Dakar.

11h00 : Près de la frontière gambienne, la population est dans l’attente. Les espoirs sont grands de voir Yahya Jammeh lâcher le pouvoir. C’est en tous les cas le souhait de Mady Gueye, natif de Karang : « Mon espoir, c’est que Jammeh quitte le pouvoir et que les gens rentrent chez eux et que la paix revienne en Gambie ».

10h50 : Le poste frontière de Karang est ouvert ce matin et signe que la situation à Banjul est toujours tendue des réfugiés continuent d’arriver. Ce qu’il faut noter, c’est l’entraide entre ces réfugiés, plus de 15 000 personnes, et les habitants. Certains laissent leurs maisons, d’autres apportent de la nourriture. Seydou Senghor l’un des responsables de la Croix-Rouge se félicite : « C’est la solidarité. Il n’y a pas de frontière entre nous. Chacun apporte ce qu’il peut et on fait avec. Peut-être qu’il y a des frontières, mais les peuples sénégalais et gambien, ce sont le même peuple ».

Écrit par : luc | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Pour l'instant il est tjrs en Gambie et refuse de partir il est 11h48 donc 2h de plus en Gambie!!!!

Écrit par : eddy | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Yaya Jammeh, parti ou pas parti de Gambie ??? En tout cas, ce fou malade mental aura bien fait chier le monde jusqu'au bout ! Dans les pays dits civilisés, ces personnes sont dans des asiles, attachés dans des camisoles de force, avec des murs, sol et plafond matelassés et un entonnoir sur la tête pour les rendre plus intelligents. Insupportable ce Yaya Jammeh !

Écrit par : issa gibb | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Est il vraiment en MAURITANIE ?
Est il encore capable de se venger ?
Doit on ne pas juger sa dictature et ses conséquences sur ses opposants?
Si son départ pour la Mauritanie est effective pourquoi ce pays si proche?

Dans tous les cas un homme qui reste un danger pour la démocratie ............

Écrit par : oyster | 21/01/2017

Bien dit issa...

Écrit par : luc | 20/01/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'est pas encore parti... apparemment...

http://www.dakaractu.com/GAMBIE-Pourquoi-Yaya-Jammeh-n-est-toujours-pas-parti_a125529.html

Écrit par : Xx | 21/01/2017

Répondre à ce commentaire

Il negocie son départ , ils auraient du aller le déloger et le foutre dehors c'est un danger ce type il attendait qu'Allah lui dise de partir ,!!!non mais vraiment c'est un fou dangereux, et la Mauritanie ce n'est pas assez loin...

Écrit par : eddy | 21/01/2017

Répondre à ce commentaire

Ce n'est plus la Mauritanie avec le Président mauritien Aziz.
InfoFrance annonce le départ effectif du dictateur fou Yaya Jammeh de Gambie, ce soir Samedi 21 janvier à 21h20 pour la Guinée avec le Président guinéen Condé.
Conakry serait une étape transitoire à son exil, la Guinée Equatoriale s'est proposé à l'accueillir. Dangereux pour eux, c'est petit, 500 000 habitants ???
Mais avec ce taré, on ne sait jamais, il change d'avis sans arrêt ???

Écrit par : issa gibb | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.