22/01/2017

OUT OF GAMBIA

Yaya Jammeh à Malabo, la Guinée Equatoriale serait son pays d’exil

d3278be7bee602eaca1842491f893b6fc1698135-696x364.jpg

L’ex-président Yaya Jammeh a quitté son pays hier dans la nuit en compagnie du président guinéen. Ensemble, ils ont pris la destination de la Guinée Conakry et arrivés sur place, Yaya a continué son périple vers la Guinée Equatoriale.
D’aucuns pensaient que son pays d’exil serait effectivement la Guinée Conakry d’Alpha Condé, le président déchu de la Gambie va très certainement poser bagages à Malabo.
Arrivés en terre guinéenne, ils ont été accueillis par deux ministres équato-guinéens et Yaya devra donc se diriger vers le pays de ces derniers.
Pour rappel, la crise géopolitique gambienne a suscité bon nombre de discussions entre Yaya Jammeh et les émissaires de la CEDEAO. Ce n’est qu’entre ce vendredi et ce samedi que l’ancien homme fort de la Gambie s’est résolu de partir.
Mamoune Tine/Senenews

Commentaires

Pourvu qu'il ne vire pas sa cuti,avec lui il faut s'attendre a tout!!!

Écrit par : eddy | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

Maintenant, la question de l'impunité! Est il extradable vers la CPI ?

Écrit par : richard | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

Pauvre Petite Guinée Equatoriale avec Yaya Jammeh en exil. Les autorités sont intéressés par son fric, mais le petit peuple avec ce boulet fou ??? Tout comme l'ougandais Amin Dada a fini sa vie tranquillement en Arabie Saoudite malgré tous ses meurtres. Même cas pour le tunisien Ben Ali, protégé par le fric volé au peuple tunisien et l'arrogance des pétro-saoudiens qui refusent leur extradition, pied de nez aux instances de la Justice Internationale et à la Cour Pénale Internationale.
Wait and see pour Yaya Jammeh, impunité ou pas ? C'est encore tout chaud, mais avec le temps...

Écrit par : issa gibb | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

Difficile de ne pas faire suivre l'affaire avec la cour internationale ,mais on sait que la déclaration d'intention n'est pas toujours acte ..............

Écrit par : oyster | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

En tout cas, c'est bien vu la Guinée équatoriale chez Teodoro! Le Maroc et la Mauritanie et même chez Alpha Condé, question extradition, c'etait mal barré. C'est d'ailleurs pour çà que les tractations furent longues.
Tandis que chez Teodoro, c'est tranquille, sauf soulevement du peuple, on ne sait jamais. Parait qu'il est assuré d'en reprendre pour 7 ans, Teodoro.
Jours tranquilles à Malabo...

Écrit par : rico | 22/01/2017

Répondre à ce commentaire

Nous apprenons sans surprise que YAYA vient de partir avec ...la caisse !
Bref ne soyez pas trop pressé si l'état GAMBIEN doit des sous ?

Écrit par : oyster | 23/01/2017

Répondre à ce commentaire

Au moins, le nouveau président gambien Adama Barrow ira demander des sous en Angleterre pour pouvoir gouverner et pas en France, çà suffit les cadeaux en Afrique.
Il est curieux aussi de constater que les présidents africains sortants ne comprennent pas comment fonctionne un état : Wade qui se barre avec les voitures de fonction, Jammeh qui se barre avec la caisse (billets et/ou réserves d'or ???). Le plus désolant, c'est qu'ils croient ferme que c'est à eux et non au fonctionnement du pays.
En Prison ou dans un asile, les tarés !

Écrit par : issa gibb | 23/01/2017

Répondre à ce commentaire

Apparemment il n'est pas parti seulement avec la caisse !!!!L'avion était soi-disant trop petit pour les effets personnels de sa seigneurie,c'est une honte le peuple crève de faim,j'espère qu'il n'aura pas une retraite de tout repos,avec un tel énergumène on peut s'attendre a tout!! comment le peuple Africain a t-il pu le laisser partir en toute impunité,et en volant tout ce qu'il pouvait pour se faire une retraite dorée,c'est un scandale,et ne comparez pas avec un autre pays ça ne change rien au problème...Nous sommes en Afrique,les gens mangent une fois par jour et encore c'est tellement petit...comment voulez vous qu'ils aient du coeur a l'ouvrage,ils ont une vie sans un avenir réjouissant

Écrit par : eddy | 23/01/2017

Répondre à ce commentaire

"En Suisse, la police a interpellé ce jeudi matin (26/01/2017) à Berne, Ousman Sonko, ex-ministre de l'Intérieur et homme de main de l’ex-président de Gambie. La veille, l’ONG Trial International avait « dénoncé pénalement » l’ex-ministre de l’Intérieur, qui avait demandé l’asile en Suisse en novembre".

http://www.rfi.fr/afrique/20170126-ex-ministre-gambien-fera-objet-une-enquete-crimes-contre-humanite?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=twitter&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_user&aef_campaign_date=2017-01-26

Écrit par : Xx | 27/01/2017

Répondre à ce commentaire

Vu la souffrance du peuple Gambien depuis 22 ans ce n'est que justice,il était le bras droit de yaya,je ne comprends pas que l'ex - président s'en tire a si bon compte!!!!!

Écrit par : eddy | 27/01/2017

Les commentaires sont fermés.