02/02/2017

DSK AU SENEGAL

Dominique Strauss-Kahn devient consultant pour le Sénégal

xmacky-et-dominique-strauss-kahn.jpg.pagespeed.ic.HWKguuGJix.jpg

Macky a réhabilité Dominique Strauss-Kahn . Selon le journal, l’ancien Directeur du Fmi éjecté pour une affaire de mœurs s’est reconverti dans les affaires comme consultant. Il a proposé ses services à Macky Sall qui les a acceptés. Strauss-Kahn s’était installé en Tunisie après un passage au Maroc.
L’ancien secrétaire général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn devient consultant pour le Sénégal. Il vient d’être copté pour aider l’Etat du Sénégal a chercher de l’argent dans le monde.
Pour rappel, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances en France a été éjecté de cette institution pour des affaires de mœurs en 2011. Il a été accueilli au palais de la République par le président de Macky Sall en compagnie du Premier ministre, du ministre de l’Economie des Finances et du plan…
D’après le journal Walf, cette démarche de Dominique Strauss-Kahn est contraire aux principes du Legal Departement du Fmi: » On ne peut pas avoir servi le Fmi en face ds pays africains et se retrouver aujourd’hui à coté des pays africains en face du Fmi. C’est totalement interdit par le fonds « , explique sous le couvert de l’anonymat un ancien fonctionnaire international joint par le journal.
Senego/Amadou Gueye Amadou Gueye

Commentaires

C'est a pleurer!!!!!

Écrit par : chees | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

AVIS / Prévenez vos Fatous : Dominique est au Sénégal.....

Écrit par : Luc | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

Eh bé manquait plus que ce tordu dans le paysage financier du Sénégal....!!!

Écrit par : Dani | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

Bof, Vous savez les "tordus"sont partout, afrique, europe, .. gauche, droite, centre, ministre du budget, ministre de l'économie, même premier ministre, ... il suffit d'une campagne présidentielle en approche pour voir les masques tombés.. blanc bonnet et bonnet blanc.

Alors du moment que le "tordu" est compétent dans son domaine, faut pas s'en priver.

Écrit par : Ndiaye | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

La compétence de STRAUSS KAHN n'est contesté par personne ,et faire fonctionner son carnet d'adresses et son cerveau devrait apporter un gros plus au SENEGAL de Macky SALL ...............
Pour le reste ,cela ne regarde que sa vie privée .

Écrit par : oyster | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

très compétent en effet:
inventeur des 35h modèle que le monde entier nous envie
impliqué dans la faillite du fond de placement LSK ( 100 millions € de passif, suicide de son associé, 156 investisseurs lésés)

Écrit par : galips | 02/02/2017

Dans un pays, où les viols de fillettes mineures sont courants, dans le milieu familial et même dans le milieu scolaire, l'arrivée de DSK s'explique sur la totale absence de moralité de ce pays. Dixit Sarkozy avant l'affaire : " A côté de DSK, je passe pour un saint". DSK a aussi payé lourdement sa faute et il n'y a pas eu mort d'homme (de femme), fin pour la campagne présidentielle, viré du FMI, carrière politique brisée, divorce avec Anne Sinclair, lâché par la famille politique, scandales vrais ou faux de viols et prostitution en suivant , comme un pestiféré avec ses clochettes au moyen âge, DSK a ses casseroles à se traîner à vie.
Par contre, sur le plan économique, DSK est un des meilleurs économistes de la planète et il peut être un gros plus pour orienter le Sénégal dans ses choix économiques et pour le choix de ses partenaires financiers. Ce n'est pas un manchot, même si il a les ailes plus qu'atrophiées, mais on ne lui demande pas de voler.
Cependant, à la lecture de l'article, DSK consultant économique du Sénégal, viré et en face du FMI, c'est interdit. Il y a donc, risque que le FMI et Lagarde sanctionnent le Sénégal. Et là, est ce que Macky Sall continuera à soutenir DSK ? Wait and See.

Écrit par : issa gibb | 02/02/2017

Répondre à ce commentaire

Commentaire écrit avant de lire le commentaire de Monsieur galips et l'histoire de la faillite du fonds de placement LSK, qui m'est inconnue. Je savais que DSK a du démissionner du gouvernement Jospin, mais je n'en connaissais pas la raison, si c'est celle-là. Encore une casserole de plus, on pourrait dire ! Et puis finalement milliardaire et socialiste, çà sonnait mal. Comme le feuilleton "Plus belle la vie" on va surveiller le feuilleton "DSK au pays de la Teranga". Je sens que çà va donné !

Écrit par : issa gibb | 02/02/2017

La faillite du fond de placement est le fait d'un associé ,pas de DSK !......
et ,pour l'idée des 35 heures ,voyez AUBRY !....

Milliardaire et socialiste cela sonne mal dit Issa GIBB ,et je suis assez d'accord ,par contre il s'agit du meilleur économiste de la planète.
Pour le reste je ne crois pas utile de commenter des faits....

Écrit par : oyster | 03/02/2017

Par déontologie, comme le dit bien l'article, DSK ne peut faire ce genre de travail. S'en soucie-t-il ? Non !
Maintenant, il y a l'exemple Barroso (UE) parti chez Goldmann Sachs...me direz-vous.
DSK est un bon economiste, pas le meilleur, mais il n'a pas ete choisi pour ça !
Ensuite, il est vrai qu'il y a une certaine "économie" qui va tourner autour de sa présence...Ca lui coutera beaucoup moins cher et il n'y aura pas de vagues, ici !

Écrit par : rico | 03/02/2017

inventer les 35 heures mises en oeuvre par jospin et aubry, associé dans un fond de placement donc co-responsable de sa faillite démontrent que l'on n'est pas un économiste,mais un fumiste.

Écrit par : galips | 03/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les 35 h étaient mis en place pour qu'il y est des embauches mais les entreprises se sont bien gardées de jouer le jeu!!!!

Écrit par : chees | 03/02/2017

Répondre à ce commentaire

Effectivement il y a eu peu d'embauches... parce que les 35 h (sans baisse de salaire) étaient en fait souvent virtuelles : dans le secteur privé, les salariés ont continué à travailler 39 h/semaine au minimum, au même salaire donc, obtenant en contrepartie x... jours de RTT (sans embauche d'intérimaires pour ces jours-là).
Certaines entreprises ont octroyé à leurs salariés 2 jours de RTT par mois (non cumulable, à prendre chaque mois, ce qui fait quand même un total de 24 jours pas an). D'autres ont "généreusement" octroyé 5 jours de RTT par an (à prendre en une ou plusieurs fois....) !!! Le dindon de la farce, c'est toujours le salarié, qui, du fait de ces jours non travaillés, a vu sa charge de travail augmenter...
Quant à la fameuse courbe du chômage, elle n'a fait que grimper depuis l'instauration des 35 h / semaine...
Ce qui me surprend encore et toujours, c'est le nombre de demandeurs d'emploi (certains hyper diplômés) qui ne trouvent pas de travail... et le nombre de Sociétés ou d'Entreprises à la recherche de collaborateurs ou d'employés, qui ne trouvent pas les candidats appropriés...
Ne parlons pas des "plans sociaux" qui ont suivi l'instauration des 35 h ("plan social" quelle expression bizarre !) qui ont permis de virer ceux ou celles qui atteignaient l'âge canonique de 50/55 ans... (les "dinosaures" comme les appelait une de mes collègues de travail, jeune péronnelle prétentieuse sans cervelle, qui savait très bien, elle, vendre ses qualités auprès de sa hiérarchie !).
Ceci dit, n'oublions jamais que ce sont les entreprises qui sont créatrices d'emplois... le monde politique n'est pas créateur d'emplois, sauf... peut-être... d'emplois fictifs ?

Écrit par : Xx | 03/02/2017

Dans un monde ou la compétition économique est la règle :
Comment voulez vous en travaillant moins redevenir compétitif avec des charges qui ne baissent pas ?
La création à l'époque du ministère du temps libre révèle un manque de réalisme de la situation , et la gestion du RTT (repose toi tout le temps !...) une franche rigolade des pays voisins et ..plus....

Écrit par : oyster | 03/02/2017

Je suis bien d'accord avec vous Oyster !!!

Écrit par : Xx | 04/02/2017

si vous êtes contre les 35h alors allez bosser au lieu de passer votre vie sur internet à déblatérer. Perso j en suis très heureux la vie ce n'est pas QUE la passer à trimer. bon je me casse les coms ici sont devenus l apanage d une bande de frustrés aigris moralistes a 2 balles..

Écrit par : riki | 03/02/2017

Répondre à ce commentaire

Kenavo!

Écrit par : oyster | 03/02/2017

Je suis favorable aux 35 heures, même aux 32 heures de Hamon. Je considère que le travail n'est pas une occupation humaine normale, mais imposée. Nous ne sommes pas nés pour être enfermés dans un bureau ou une usine avec travail obligatoire à notre survie. Nous avons été conditionnés par des systèmes politiques et économiques, depuis la nuit des temps.
Je suis pour la liberté de chacun de travailler 35 heures, 39 heures ou plus, mais volontairement choisies, comme travailler ou ne pas travailler le dimanche. Le travail devrait plus libéré et non dirigé par des lois plus absurdes les unes que les autres. Avec en plus des directives européennes stupides : un éleveur de moutons ne peut pas posséder des ânes ??? Où sont les ânes qui ont pondu cette loi, à Bruxelles. L'Europe, c'est bien ! Sauf les lois européennes, les roumains qui viennent travailler en France pour 450 € par mois et coulent nos entreprises et nous précarisent, c'est moins bien...
On ne construit pas le monde, sans travailler. On ne mange, si on ne plante pas, OK ! Mais, le monde du travail ne fonctionne pas avec le mot "Liberté" et la majorité des travailleurs ne sont pas des gens libres, il y a trop de pressions, d'humiliations, d'injustices, d'exploitations...(Humour : Georges Marchais et Arlette Laguiller ! Au secours !)
Je ne suis pas communiste, je ne suis pas capitaliste, ni socialiste, je suis un anarchiste qui paie ses impôts. Le travail n'a jamais été mon fort au contraire des requins assoiffés de fric et de pouvoir que je respecte s'ils sont honnêtes, c'est leur trip. Mais, en aucun cas, je me sens un frustré aigri moraliste, j'essaie d'être un homme libre et heureux et je m'éclate sur internet au boulot et à la maison. Mais, voyager, c'est mon trip préféré !

Écrit par : issa gibb | 03/02/2017

Manifestement votre travail ne vous comble pas ,et votre problème est bien là !....

Écrit par : oyster | 05/02/2017

Répondre à ce commentaire

Cela dépend du côté où on est. Je n'ai jamais eu les moyens de m'installer à mon compte et de travailler à souhait pour développer mon entreprise.
Par contre, passionné au début, dans toutes mes expériences professionnelles, je me suis toujours investi dans mon travail en mettant un point d'honneur à ce que mes collègues n'ont pas à souffrir de mon travail et qu'ils soient toujours dans de bonnes conditions pour travailler, sans aucune reconnaissance et sans remerciement de mes divers patrons et hiérarchies. Aujourd'hui comptable en fin de carrière et sur un siège injectable, le dédain des salariés, les pressions et vexations, nouvelles méthodes des cadres de sociétés pour rendre productifs les salariés, sont aussi est un problème dans le monde du travail.
La reconnaissance et être heureux au travail ??? Pressé comme un citron, humilié et rabaissé à la première doléance, puis jeté, vieillissant comme une peau de banane. Vous n'avez pas connu ça ! Ceux sont des pratiques courantes dans le monde du travail.

Écrit par : issa gibb | 05/02/2017

Les commentaires sont fermés.