05/02/2017

MEILLEURS TRANSPORTS EN COMMUN

les transports en commun s’améliorent

Transport Dakar_0.JPG

Au Sénégal, si vous voulez rejoindre une grande ville au départ de Dakar, il faut s'armer de patience. Il faut tout d’abord se rendre à la gare routière, en banlieue, trouver ensuite le bon véhicule, patienter le temps du remplissage... Un système long et compliqué. L'Etat a donc réfléchi à une autre manière de voyager et propose, depuis le 1er février, des lignes régionales appelées « Sénégal dem dikk ». Un service de transport inter-urbain plus sûr et moins fatigant.
La compagnie nationale de transport promet de vrais horaires de départ et de vraies places assises dans des véhicules neufs et climatisés. Quatre villes sont desservies pour le moment mais le réseau en comprendra bientôt douze. Le bus de 11h à destination de Tivaouane n'est rempli qu'à moitié mais s'apprête quand même à partir.
Bachir Niang, étudiant et passager, est satisfait de son choix. « Les bus sont bien équipés. L’heure où nous partons est vraiment calée et il n’y a pas d’attente », se réjouit-il.
Quarante-cinq bus neufs ont été commandés à l'Inde. Les bagages trop nombreux ou trop lourds sont interdits à bord pour éviter les accidents.
« Les normes de sécurité sont respectées. Nous ne sommes pas dans la spéculation pour faire, par exemple, de la surcharge comme il arrive souvent. Si vous avez vu nos concurrents, on va dire : ils ajoutent même des sièges pour pouvoir augmenter le nombre de places. Nous, nous présentons un transport qui n’est pas spéculatif. Nous sommes dans une logique de donner un service nouveau », explique Mamadou Silèye Anne, de la société de transport public Dakar Dem Dikk.
Ces concurrents - les transporteurs privés - accusent les autorités de faire de la concurrence déloyale. Ces dernières assurent qu'elles n'ont pas d'autre but que d'offrir un service de qualité aux voyageurs sénégalais.
Paulina Zidi/RFI

Commentaires

les bus indiens de Sénégal Dem Dikk flambants neufs n'ont pas démarré que les transporteurs privés crient à la concurrence déloyale.
Les bus en destination de Tivaouane ne sont remplis qu'à moitié, mais partent quand même à l'heure. Mais jusqu'à qu'à quand ? rentabilité oblige.
De simples inquiétudes, sans prétention négative ou objective.

Écrit par : issa gibb | 05/02/2017

Répondre à ce commentaire

Effectivement il faudra tenir la distance avec des vehicules qui ne sont pleins qu'à moitié à une époque où les Cies aériennes sont parfois capables de faire du cabotage pour rentabiliser les avions.
Mais peut être d'autres arrets en cours de route?

En tout cas tres bonne initiative et enfin des voyageurs qui seront respectés et non serrés comme des sardines et laissés en plein soleil à chaque panne!
Espérons que les chauffeurs ne vont pas se sentir des ailes et doubler inconsidérément car alors le plus beau bus ne pourra empêcher l'accident !

Écrit par : Bettyboop | 07/02/2017

Enfin quelque chose de concret et de très utile pour la population ,et enfin de vrais véhicules ou les gens se sentirons en sécurité

Écrit par : eddy | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo pour cette initiative qui, j'espère, permettra de voyager avec plus de sécurité et un meilleur confort. Les privés n'ont qu'à s'adapter et proposer une solution équivalente.

Écrit par : Yannick MICHEL | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Il y aura toujours les privés, leur "service bagages" si on peut dire, est sans concurrence.
Ils ne peuvent jamais s'arrêter sur un bas-côté trop bas, sous peine de chavirage, comme les camions...
Mais bon, ce service bus "normal" manquait, et c'est un grand bien.

Écrit par : rico | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

ah bon, parce que les trains de la S.N.C.F sont toujours remplis et la S.N.C.F est rentable ? ça se saurait..
https://www.contrepoints.org/2014/11/03/186980-le-desastre-economique-de-la-sncf

Le service public est le service public, les impôts sont là pour cela.

Écrit par : Ndiaye | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a des trains de la S.N.C.F au Sénégal ? Depuis quand ?

Écrit par : issa gibb | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Effectivement le manque d'entretien des lignes amène un ralentissement des convois ,mais l'état des trains et des wagons est aussi un problème .
Les bus peuvent amener la sécurité et surtout l'avantage d'etre efficace immédiatement ,alors que la réfection du rail est un gros chantier incontournable dans le temps.

Écrit par : oyster | 07/02/2017

Répondre à ce commentaire

De toutes façons un service public doté de cars neufs pour le bien etre et la sécurité des usagers,est un bien et il n'y a pas a critiquer c'est un plus énorme!!! respect des horaires,respect du chargement, sécurité des passagers,il n'y a pas photo...Il faut espérer que l'entretien de ses bus fera parti de la mission

Écrit par : eddy | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire