06/02/2017

CARABANE: L'ETAT VA SAUVER L'EGLISE

200 millions de l’Etat pour la réhabilitation de l’église de Carabane

index.jpg

L’Etat sénégalais a dégagé un budget de 200 millions de FCA pour les travaux de réhabilitation de l’église de l’île de Carabane (Ziguinchor), classée patrimoine historique, a déclaré, dimanche à Ziguinchor, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.
‘’Il s’agit d’une enveloppe de 200 millions de francs CFA pour réhabiliter l’église de Carabane. Les travaux sont en cours pour réfectionner cette maison de culte qui est la première en Casamance et classée patrimoine historique’’, a déclaré Mbagnick Ndiaye.
Le ministre de la Culture et de la Communication s’exprimait au cours d’une fête foraine à l’initiative du Conseil pastoral paroissial de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor.
L’évènement, parrainé par Mbagnick Ndiaye, a réuni plusieurs autorités, dont le ministre-conseiller Benoit Sambou, le maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé, le gouverneur de la région, ainsi que les responsables de l’Eglise à Ziguinchor.
‘’L’île de Carabane a été la première capitale de la Casamance. Son église est la première maison de culte dans la zone sud du pays. C’est un lieu de culte et de mémoire classé patrimoine historique. La réfection de cette église fait partie du programme de réhabilitation des lieux de culte et de mémoire qui est en train d’être mis en œuvre par l’Etat’’, a expliqué Mbagnick Ndiaye.
Devant une importante communauté catholique et un parterre d’autorités locales, M. Ndiaye a annoncé qu’il se rendra dans l’île de Carabane ‘’au courant du mois de mars pour une visite de chantiers en vue de constater l’Etat d’avancement des travaux de réfection de cette église’’.
Il a ensuite promis la réhabilitation prochaine de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor, âgée de 129 ans et présentant plusieurs fissures, notamment sur le mur de clôture.
Aps

Commentaires

Enfin un geste pour sauver des anciens batiments!!!!!!

Écrit par : eddy | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Est ce vraiment u soucis pour la population locale?
Ils ont même laissé les mauvaises herbes pousser sur le toit ! Pourtant cela ne coute pas grand chose l'entretien basique MAIS BON contente qu'on s'occupe de patrimoine mais il est bien tard!

Écrit par : Bettyboop | 07/02/2017

200 millions, ça ferait aussi 3 ou 4 belles écoles primaires utiles 5 jours sur 7, la prière du dimanche matin, c'est peut être moins prioritaire et ça peut se faire dehors.

Écrit par : bill | 06/02/2017

Répondre à ce commentaire

Ou plus simplement ,l'église peut servir en partie pour abriter l'école en semaine ?

Écrit par : oyster | 07/02/2017

Répondre à ce commentaire

Mélanger école et religion n'a jamais été une bonne idée. Mieux vaut attendre d'être instruit pour fréquenter l'église ou la mosquée, ça évite de tout comprendre de travers et d'assumer pleinement son choix.

Écrit par : bill | 07/02/2017

Effectivement je voyais le coté "pratique" pour mettre un toit sur les élèves rien de plus en préservant également le patrimoine historique....
Force est de constater que "l'importance de la communauté catholique de la CASAMANCE" n'entretenait pas beaucoup l'église de CARABANE ,et pas plus la cathédrale de Ziguinchor en raison du climat d'insécurité et de la "bienveillance" du pdt d'un état voisin ....
Le plus beau cadeau pour le développement de la Casamance étant la paix.
et enfin les touristes pour admirer un cadeau de la nature.......

Écrit par : oyster | 07/02/2017

Je ne suis pas d'accord que ce soit l'Etat sénégalais laïque qui doit entretenir et restaurer les édifices religieux au Sénégal ou donner des subventions pour construire ou réparer des mosquées, réhabiliter les églises ou les temples...La séparation de l'Etat et des religions doit être primordiale et respectée, c'est la laïcité perpétuellement piétinée qui est en jeu. L'Etat construit des routes, des ponts, des écoles et des hôpitaux pour le peuple, et surveille le bon fonctionnement des religions sur son sol...
Les confréries musulmanes milliardaires construisent leurs mosquées (avec les risques de radicalisation wahhabite actuelle au Sénégal par les pétrodollars saoudiens). Le Vatican riche à milliards, répare ses églises à travers le monde, avec les dons des fidèles catholiques. Ceux sont des institutions religieuses privées, les uns comme les autres et ils le revendiquent dès que l'Etat veut leur imposer des lois contraires à leurs fonctionnements et à leurs privilèges....
Le problème, dans le cas précis, c'est que l'église de Carabane est classée au patrimoine historique et que le Sénégal s'est déjà fait tapé sur les doigts par l'UNESCO pour l'abandon des maisons coloniales de Saint Louis avec la possibilité de radiation du Sénégal de la liste des patrimoines historiques avec la perte des enveloppes d'aides liées. Être viré de l'UNESCO, ne laisserait pas une belle image du Sénégal, donc le gouvernement sénégalais est obligé de faire des efforts envers son patrimoine historique ??? ou enfumer pour le faire croire, pour éviter les sanctions de l'UNESCO.
J'aurais comme certains, préféré que ces 200 millions de francs cfa servent à construire 2 ou 3 écoles pour les enfants en Casamance, car combien d'argent va disparaître pour boucher quelques fissures murales et arracher quelques herbes sur le toit de l'église. Et prétendre que la réhabilitation de l'église de Carabane a été faite jusqu'à la prochaine incrimination de l'UNESCO !

Écrit par : issa gibb | 07/02/2017

Répondre à ce commentaire

Entre la théorie,et, la pratique il y a quelquefois les lois qui ne faites que pour etre détournées .......
Croyez vous au systéme parfait ou le politique s'abtiendrait de "donner" des subventions pour ne pas etre reélu ?
La joyeuse pétanque de st CUCUPHARD ou la pédale de l'OUEST , le comité ALEXANDRE ont des subventions dans le seul but d'un retour "d'investissement"...
La séparation de l'église et de l'état est bien dans le principe ,mais en pratique l'argent mène la danse ....

NB: Hélas ,vous vous trompez sur la richesse réelle de l'église ,elle est meme au bord de la faillite !.....

Écrit par : oyster | 08/02/2017

Répondre à ce commentaire

En effet ,l'église est en faillite quand on voit le train de vie des prélats a Rome,on a pitié d'eux!!! l'église est riche, très riche meme , ce qui n'empeche pas la pauvreté de certains pretres,dans les villages de campagne ...Le Vatican est un état ( très riche) dont dépendent les curés,a lui de s'occuper de son personnel !!!!

Écrit par : eddy | 08/02/2017

Répondre à ce commentaire

lire : le chemin de croix de Gianluigi NUZZI de novembre 2015 Flammarion Enquete....
ou FRANCOIS ,un Pape en Danger au cœur du VATICAN....
Le train de vie est précisément la cause ,et le reméde est un serrage de vis .en cours !ce qui explique mon commentaire pessimiste ou réaliste ..

Écrit par : oyster | 08/02/2017

dans certaines villes de France le Vatican possède des rues entières d'immeubles cossus , d'1 prix très élevés !
Annecy par exemple près de chez moi !

Écrit par : gandet francia | 08/02/2017

bien d'accord , on ferait mieux de construire des écoles ou des dispensaires !
l'était ne doit pas investir dans le religieux , mais instruire ses enfants !
leur permettre d'avoir une réflexion personnel pas celle des religieux de tous bords !

Écrit par : gandet francia | 08/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les politiciens et les dirigeants sénégalais laissent la gouvernance du peuple sénégalais aux religieux confrériques musulmans pour ne faire que des affaires.
Les religieux sénégalais, avec des organisations de surveillance de la population comme Jamra et autres dénoncent à la police complice et soudoyée par la puissance financière confrérique, tout comportement déviant de l'Islam, surtout chez les jeunes que les pandores vont inquiétés et faire rentrer dans le rang d'"une seule foi".
Plus, les imams et la mafia maraboutique qui tiennent la population à 70% analphabète dans la peur, la misère et l'ignorance. Ils ont tissé leur toile d'araignée sur tout le Sénégal, en intégrant tous les rouages du pays, la politique, l'administration, le social, l'enseignement, la justice et la police... Avec en prime, la volonté que le gouvernement partage avec eux, le budget de l'éducation nationale publique (déjà mal en point) pour continuer à exploiter les enfants talibés si rentables. Ils veulent le fric de l'Etat, mais pas de contrôle de l'état, avec une multiplication des mosquées, lieux de propagande et de radicalisation galopante qui ne trompe plus personne et le risque de création de leur armée de décérébrés talibés pour une prise du pouvoir, si leurs autorités et leurs privilèges venaient à être inquiétés. Tout cela au nom de l'Islam, Tout-Puissant, mais si dévoyé ! Ils sont et ils se sentent tout simplement INTOUCHABLES !
Et comme le dit si bien ci-dessus, Monsieur G. Oyster : les politiciens occupés à faire des affaires et du fric, font de généreuses subventions = dons aux confréries religieuses (déjà forts riches) pour obtenir des "niggels" = ordres de vote au peuple par les religieux, pour faire élire les politiciens les plus accommodants à leurs systèmes confrériques et maraboutiques d'un autre âge.

L'histoire nous a toujours prouvé que les riches religieux étaient du côté des riches et des nobles. Les religieux pauvres du côté du peuple.
Au Sénégal, les riches, politiques et religieux sont ensemble pour bien profité du peuple sénégalais. çà tourne en rond !

Écrit par : issa gibb | 09/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire