12/02/2017

LE TOURISME VA MIEUX...

Le tourisme sénégalais en chiffres : plus de 465 milliards de Fcfa …

xtouristes.jpg.pagespeed.ic.7FiXqBjRrj.jpg

Jumial Travel, structure spécialisée dans la réservation d’hôtels en Afrique a présenté son deuxième rapport dénommé « Hospitality Report Sénégal 2016 » portant sur le secteur de hôtellerie et du tourisme au Sénégal.
Selon les chiffres rendus publiques, le Sénégal retrouve peu à peu un secteur touristique prospère. En 2015, le nombre de touristes a été évalué à plus d’un million six cent mille (1 600 000) contre neuf cent quatre vingt quatre mille (984 000) en 2014. 2016 devait confirmer cette tendance avec une progression de l’ordre de 3 à 5 %. Les touristes internationaux représentent 54 % de la demande et s’orientent principalement vers les loisirs et les affaires. Le tourisme d’affaires représente environ 57, 2 % des recettes contre 42,8 % pour les loisirs.
L’industrie touristique représente 6,3% du Pib du Sénégal. En 2015, les recettes touristique ont été estimées à 465,9 milliards de Francs Cfa dont 63, 8% pour les touristes internationaux et 36,2 % pour les voyageurs locaux. Si cette tendance se poursuit, la contribution directe du secteur du voyage et tourisme au Pib devrait croître de 5 % par an d’ici à 2026, soit 762,3 milliards de F Cfa.
En 2015, la contribution à l’emploi du secteur des voyages et du tourisme est estimée à environ 200 000 emplois directs.
Ankou Sodjago/Senego/Le Soleil

Commentaires

Jumia Travel persiste et signe au sujet de la reprise du tourisme au Sénégal en 2016. Il persévère à nous faire avaler les chiffres de la Ministre Seck du tourisme avec le chiffre de 1 600 000 touristes en 2016. Chiffre hypocritement faux qui a déclenché une réaction énorme de la part de tous les acteurs du secteur touristique au Sénégal avec ce mensonge qui a jeté en pâture et en string, la Ministre dans tous les journaux du pays et qui a failli lui coûter son portefeuille. Une réaction des professionnels, mais aussi de la société civile d'une rare ampleur, qui en ont marre des mensonges d'état et le mensonge n'est pas passé. La population sénégalaise qui souffre de l'agonie du tourisme n'accepte plus ces enfumages gouvernementaux du "çà repart" ou "çà va mieux". Si bien que le Président Macky Sall n'a même pas parler du sujet qui fâche, le tourisme, dans ses vœux au peuple sénégalais en janvier 2017.

Le nombre de touristes au Sénégal en 2016 a atteint péniblement 350 000 à 400 000 touristes, les plus optimistes avancent le chiffre de 600 000 touristes, dernier carat !
Où sont le million de touristes manquants ??? Ils ont débarqués à Senghor, ils ont achetés des statuettes en bois et des boubous dans les shops du vieux aéroport et ils sont repartis aussitôt en se faisant piquer leurs bouteilles d'eau et les piles au passage du contrôle par les douaniers...

Il ne faut pas confondre le nombre d'arrivées à l'aéroport en 2016, avec le nombre de touristes. Il faut supprimer les ressortissants qui viennent visiter leurs familles ou qui viennent pour les fêtes religieuses, comme sortir les hommes d'affaires et les commerciaux, ceux ne sont pas des touristes, même si ils vont dans les hôtels de luxe. Ils sont là pour le travail et pas pour faire du tourisme dans le pays. C'est trop facile de les mettre dans les statistiques pour grossir les chiffres...

Jumia Travel, même si c'est votre job, arrêtez de nous enfumer à votre tour, avec vos articles faux et vos chiffres mensongers. Il y a trop de sénégalais qui souffrent de leurs pertes d'emplois dans le tourisme. Allez sur les réseaux, vous apprendrez ce qui se passe réellement. "Il n'y a pas de touristes" lit on majoritairement. C'est comme la photo, 7 touristes devant un baobab au Sénégal ??? Il y a un temps où c'était des cars entiers qui s'arrêtaient pour faire des photos devant les baobabs. Maintenant c'est plus tranquille, mais il faut arrêter de mentir !

Écrit par : issa gibb | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

Je pense que malheureusement le commentaire précédent est judicieux et véridique .dommage que nos dirigeants négligent ce secteur alors que le Sénégal réunit tous les atouts pour développer un tourisme de qualité

Écrit par : Thierry | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

Je pense l'homme qui ecris cette numeros est une phantast.....
Tous les domaines touristique sont perdu..
Que traverse avec la domaine de Nianing , Nianing( Mbour ) ???

Dirk

Écrit par : Dirk Ross | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

M Bour pour quand auto route et ouverture aéroport....20170ou2020!?

Écrit par : BARBAIX | 13/02/2017

M Bour pour quand auto route et ouverture aéroport....20170ou2020!?

Écrit par : BARBAIX | 13/02/2017

Puis-je savoir pourquoi mon article n'a pas été publié alors qu'il était totalement conforme à une réponse adéquate à ce mauvais et faux exemplaire de commentaire?
Y- a-t-il des gens qui ont intérêt à tuer le tourisme au Sénégal ou à cacher ses carences ?
J'observe et suis la situation et ferai en sorte que cela arrive en haut lieu, si nécessaire....

Écrit par : Alain Goetghebuer | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Alain, Jamais un commentaire n'est supprimé sur ce blog! Je n'ai même pas installé le moindre filtre! Aucun modérateur! Mauvaise manipulation ou mystère technique de Spirit Blogs, je suppose.

Écrit par : Yves | 13/02/2017

Bonjour Monsieur Alain Goetghebuer, Consul honoraire de Belgique au Sénégal et propriétaire du CEO Lodge Hôtel à Keur Saloum.
J'ai attendu la réponse de Yves, responsable du blog pour vous répondre à mon tour.
Je pense que vous n'avez tout simplement pas enregistré votre commentaire ou çà a buggué comme cela nous arrive parfois, si le commentaire est trop long, il disparait ou des parties disparaissent. Ce qui me dérange, ceux sont vos menaces "en haut lieu, si nécessaire"...Une petite frustration ne devrait pas entraîner une réaction pareille, Consul honoraire ou pas.

Le sujet était : "le tourisme va mieux" avec la reprise du chiffre si contesté de 1 600 000 touristes en 2016, de la Ministre du tourisme Mme Seck, par la dynamique star-up Jumia Travel (ex-Jovago) dirigé par Monsieur Paul Midy qui sévit dans la publicité des hôtels pour 40 pays africains. C'est leur job de positiver avec leur agence de Dakar et Monsieur Guillaume Pépin, mais de là, à valider le chiffre mensonger gouvernemental, ce n'est pas professionnel de mentir à ce point. Alors que nous savons tous que c'est faux et mensonger, que le secteur touristique souffre et agonise au Sénégal. Vous même, vous le validiez, dixit : " Monsieur Guillaume Pépin trouve ses sources des chiffres de fréquentation touristique provenant d'organismes comme L'ANPT qui s'est au demeurant, déjà plantée, il y a peu de temps...c'est bien de rassurer les gens, mais ne leur faisons pas avaler des couleuvres".
Les couleuvres sont bien les chiffres faux et mensongers sur la fréquentation touristique asséné au peuple sénégalais ? Nous sommes bien d'accord ! Propriétaire du réceptif hôtelier au Saloum, vous vous inquiétez comme tous les autres propriétaires du secteur, de la descente aux enfers du tourisme au Sénégal et le peu d'intérêt réel que porte le gouvernement à ce secteur, occupé à d'autres intérêts affairistes et pétroliers...

Vous avez des relations en haut lieu ? Tant mieux pour vous ! Mais avez-vous songé que ceux sont ces mêmes hauts placés qui tuent le tourisme au Sénégal ?
Il n'y a aucun effort du gouvernement en faveur du tourisme. La cherté de la destination persiste au lieu de profiter des crises tunisiennes et égyptiennes. Le Cap vert en profite, pas le Sénégal , pourquoi ??? La promotion de la destination par les autorités est inexistante ! Tout cela est voulu ? Je dirais : Oui ! Attiré par des projets plus rentables cités ci-dessus, le Président Macky Sall n'a même pas parlé du tourisme lors de ses vœux au peuple en janvier 2017. Les digues contre l'érosion côtière, l'ensablement des plages, toutes les promesses envers le secteur touristique n'ont pas été tenu. Les hôtels ferment les uns après les autres, des milliers de gens se retrouvent sans travail depuis 2013. On connait tous les autres problèmes, carences ou tares du tourisme sénégalais...En vain.

Il y a malheureusement des tares nouvelles qui émergent et qu'on ne veut toujours pas admettre :
La volonté d'un tourisme d'affaire et commercial à Dakar, dans des hôtels de luxe, centralisé et plus rentable au détriment du tourisme traditionnel dans le pays. En remplacement aussi, les proclamations incessantes du nouveau et utopiste tourisme local pour les sénégalais qui ne sert que la mafia richissime dakaroise, car 90% du peuple n'a pas les moyens de faire du tourisme avec un seul repas important par jour...
Puis viennent, les groupes religieux confrériques et/ou radicaux qui veulent la mort du tourisme pour pouvoir garder leurs privilèges et leur main mise sur la population sénégalaise. Refusant les dénonciations occidentales et internationales pour leurs exploitations esclavagistes des enfants talibés et la construction inquiétante des mosquées à chaque carrefour avec l'argent des wahhabites saoudiens. Les puissants religieux qui gouvernent le pays, souhaitent le départ des touristes et des toubabs, ces fils des ex-colonialistes, pilleurs du Sénégal, ne sont plus les bienvenus avec toutes leurs perversions indignes d'un pays musulman dans le pays "d'une foi" qu'ils sont en train de se radicaliser à marche forcée.
Autre dérive anti -toubab : les ennuis administratifs, les rackets policiers et autres harcèlements, insultes et agressions qui se répètent, les résidents toubabs sont en insécurité. Une volonté à peine déguisée, mais réelle de les faire partir afin de récupérer à vils prix, leurs villas pour en faire des maisons secondaires ou des gîtes par les mafias dakaroises...
Il y a aussi une volonté non cachée d'enfermer les futures masses de touristes, dans des parcs plus rentables et contrôlables par le gouvernement, sans contact réel avec la population, sa pauvreté, son manque de tout et ses talibés dépenaillés qui vous soulèvent le coeur. Pas d'images contre le sea, sex and sun dans le camp, pendant une semaine. Non merci !
Enfin, il y a le risque d'un attentat terroriste qui viendrait décapiter le tourisme agonisant ou un extrémisme qui viendrait gripper le pays...

Monsieur le Consul honoraire, vous êtes dans un endroit de rêve, le Saloum que je connais bien. De Ndangane à Sangomar, j'ai passé des journées merveilleuses en pirogue, dans les mangroves, les poissons cuits sur les petites plages vierges, les oiseaux à la jumelle et les petits villages qui semblent perdus où nous sommes si bien reçus, aimés et respectés. Ce qui n'est plus le cas, dans beaucoup d'autres endroits au Sénégal. Il faut bien sur protéger et essayer de sauver tout cela !
Mais, le Sénégal est un pays qui se tire des balles dans les pieds en virant bêtement ses touristes par des comportements mensongers, véreux et/ou racistes. Vous verriez la tête des touristes qui découvrent les plages dévastées, alors qu'on leur a vendu, paradisiaques sur catalogue. Du haut lieu dirigeant ou religieux au bana-bana harceleur et petit escroc, avec la mendicité érigée en sport national sous une teranga calculée et hypocrite pour plumer le toubab, les touristes ne reviennent plus et ils vont voir ailleurs. Ils parlent de leurs mauvais séjours et leurs déboires au Sénégal sur les réseaux sociaux et internet. C'est imparable ! Mais, ceux ne sont pas les commentaires qui font le plus de mal au tourisme...
Ceux sont les sénégalais qui ont tué le tourisme. Même avec l'AIBD et les mensonges de la fréquentation touristique de Mme Seck ou de Jumia Travel, il sera très dur de relancer le tourisme au Sénégal. Ils ont trop pris les touristes pour des cons et des portefeuilles sur pattes et ils ne l'ont malheureusement toujours pas compris.
C'est vraiment dommage pour eux, pour nous, pour le Sénégal !

Écrit par : issa gibb | 13/02/2017

Répondre à ce commentaire

De toutes façons le tourisme est mort pour très longtemps,et le peu qui viennent se rendent compte que le pays devient de plus en plus religieux,en passant des nuits blanches bercés par les fetes religieuses !!!!ils ne reviennent jamais et font une superbe publicité autour d'eux sans compter le harcèlement et j'en passe ils n'ont toujours pas compris qu'un touriste vient se reposer et aime choisir ses activités sans etre importuné a tout bout de champ pour rester poli...

Écrit par : eddy | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.