15/02/2017

QUID DES CHIFFRES REELS DU TOURISME?

« le Sénégal n’a même pas eu 200 000 touristes en 2016 »

vue matelat plage.jpg

Le Secrétaire général du Grand parti (Gp), El Hadj Malick Gackou, a fermement contesté les chiffres avancés par le gouvernement sur le tourisme. Il s’est même étonné de la différence de chiffres donnés par le ministère de l’intérieur et le ministère du tourisme.
« Le département du tourisme, le ministère de l’intérieur et de la Sécurité publique annonce 1,6 million d’entrées », a souligné El Hadj Malick Gackou qui était en tournée ce week-end, dans les communes de Niague, Tivaouane Peulh, Bambulor…
Pour le patron du Grand Parti, le Sénégal n’a même pas deux cent mille (200 000) touristes par an. Selon lui, sur les 1,6 million d’entrées, les 80 000 sont des nationaux auxquels il faut ajouter la population des pays limitrophes et des autres de la Cedeao. Suffisant pour que l’ancien N°2 de l’Afp affirme sans ambages : « le tourisme sénégalais agonise alors qu’il devait permettre à la population de Niague de tirer un profit exceptionnel des retombées ».
Pour rappel, Jumial Travel, structure spécialisée dans la réservation d’hôtels en Afrique a présenté son deuxième rapport dénommé « Hospitality Report Sénégal 2016 » portant sur le secteur de hôtellerie et du tourisme au Sénégal.
Selon les chiffres rendus publiques En 2015, le nombre de touristes a été évalué à plus d’un million six cent mille (1 600 000) contre neuf cent quatre vingt quatre mille (984 000) en 2014. 2016 devait confirmer cette tendance avec une progression de l’ordre de 3 à 5 %. Les touristes internationaux représentent 54 % de la demande et s’orientent principalement vers les loisirs et les affaires.
Ankou Sodjago/Senego

Commentaires

Sis les billets d'avion étè moi cher il aurait plus de touristes au Sénégal

Écrit par : Bruno marlet | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y a pas que le prix du billet, bien sûr trop cher (des distances doubles sont vendues au même prix : Asie, USA, Antilles...), il y a surtout le manque de clairvoyance sur l'offre et les moyens d'attirer les touristes. Eternel débat... Je ne crois pas un instant que cette situation évoluera rapidement. Trop de mesures radicales doivent être engagées. Si le gouvernement se satisfait de la situation et se contente de touristes virtuels, moi ça me va. Moins de touristes c'est plus de tranquillité.

Écrit par : bill | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

En effet moins de touristes plus de tranquillité!!!sauf que si l'argent ne rentre pas dans les familles ,les résidents restant finiront par etre sollicité sans limite ,je ne parle pas de ceux qui vivent en résidence mais les autres et malheureusement on ne peut pas palier a tout a moins d'etre Rodchild ce qui n'est pas le cas...

Écrit par : eddy | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Oui mais au fond, est-ce une bonne solution que de se reposer sur le tourisme ? c'est être dépendant des autres et à la merci des conséquences des conflits qui sont nombreux. Ne vaut-il pas mieux développer l'agriculture, la pêche, l'artisanat, l'industrie, etc... Il y a beaucoup à faire dans ces domaines. Le tourisme a aussi beaucoup d'inconvénients surtout quand les visiteurs sont plus riches que les visités. Il suffit de voir le comportement de ces pauvres diables qui essaient de vendre leurs camelotes aux touristes, les deux y perdent leur dignité. Quand aux salariés des hôtels, payés au lance-pierres et réduit à moins que rien, je ne sais pas si c'est si bon que ça... Quand à admettre qu'une personne puisse dépenser 750 000 frs pour venir une semaine en vacances au sein d'une population qui mettra une année pour gagner une telle somme (et encore !)... Quel monde bizarre.

Écrit par : bill | 15/02/2017

Moi je me tape du nombre de touristes, du prix du billet, du mensonge permanent des autorités, de la corruption ambiante..... On est tellement bien au Sénégal....

Écrit par : Luc | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

C'est vrai ! on est bien au Sénégal... tout baigne... dans un marasme constant...

Écrit par : Candide | 15/02/2017

Que de discussions stériles et inutiles.
Il y a des mensonges à grande échelle.
Comment se fait-il que les autorités ne rétablissent pas la vérité, aussi triste soit-elle?

Écrit par : Alain Goetghebuer | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Pour booster le tourisme sénégalais, il faudrait commencer par IMPOSER aux compagnies aériennes volant sur Dakar des tarifs plus accessibles.
J'en connais une qui me demandait il y a moins de deux mois plus de 4.000 euros par personne en Business Class pour un trajet aller-retour de Bruxelles à Dakar.
Et de s'offusquer lorsque nous lui faisions remarquer notre incompréhension.
Bien sûr, j'ai vérifié sur le terrain et en Business Class, il n'y avait que 2 personnes.

Écrit par : Alain Goetghebuer | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui me choque le plus, ceux sont ces mensonges à répétition de la part des autorités sur la fréquentation touristique depuis 2013, mensonges compris et dénoncés par les professionnels, mais qu'elle compression pour une population à 70% d'analphabètes ???
Ensuite viennent les annonces en tout début de la saison touristique, chaque année. Et puis plus rien, nous assistons à l'immobilisme gouvernemental que je considère désormais volontaire et sous tutelle de Touba. Aucune mesure est prise en faveur de la promotion, la cherté et le soutien des hôteliers et des partenaires du tourisme. Les tour-opérators partent du Sénégal, les uns après les autres. La promotion du Sénégal n'est plus une priorité dans leurs agences. Et le chiffre des touristes baissent de plus en plus, d'année en année, tandis que le gouvernement et Jumia Travel continuent à mentir sur les chiffres du touristes et que le secteur souffre et agonise à petits feux.
Comme toutes les promesses pour relancer le tourisme ne sont jamais réalisées, la lutte contre l'érosion côtière à Saint Louis et sur la petite côte, les digues promises pas construites, l'ensablement des plages inexistantes ou laisser à la prérogative des hôteliers, des grands projets sont rappelés chaque année, sans aucun début de réalisation, des réunions et des séminaires onéreux qui n'amènent jamais à rien et des budgets continuels à la Sapco qui disparaissent en fumée...
Devant tous ces mensonges et ces enfumages, je ne comprend pas pourquoi le peuple sénégalais ne se révolte pas et gobe ses annonces d'année en année ??? Ils sont masochistes jusqu'à aimer qu'on leur mente perpétuellement ou des lâches pour sauver leurs emplois et la survie de leurs familles. Ou peureux de perdre la vie, comme les 6 martyrs assassinés à balles réelles lors de l'élection présidentielle de 2012, par un ex-président impuni pour ces crimes...

Écrit par : issa gibb | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

De plus, ce journaliste de Senego, Ankou Sodjago s'est planté, les chiffres (mensongers) des touristes déclarés par Jumia Travel sont :
1 600 000 touristes en 2016, pas en 2015
980 000 touristes en 2015, pas en 2014
Face à si peu de professionnalisme d'un journaliste pour retranscrire un petit rapport de Jumia Travel (Ex-Jivago) spécialiste de la promotions de ses hôtels partenaires dans 40 pays africains. Comment voulez-vous qu'on s'en sorte avec ses bras cassés, dans les chiffres réels du tourisme au Sénégal, en 2013, 2014, 2015 et 2016.

Écrit par : issa gibb | 15/02/2017

Répondre à ce commentaire

Pour faire un "papier" le changement des dates ou plus l'affabulation ne semble pas poser problème ....
et pas uniquement dans ce pays ,rassurez vous !....
Le journaliste fait ressentir; par ses questions et sa façon d'interrompre systématiquement son interlocuteur rendant fatiguant un faux dialogue qui devient en plus incompréhensible pour l'auditeur....
Et ,ceci queque soit l'orientation du journaliste ;la pratique est détestable.

Écrit par : oyster | 16/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les autorités dirent la vérité sur la situation réelle du Sénégal!!c'est une plaisanterie,Les Sénégalais sont menteurs dans l'ame ,(que cela plaise ou déplaise)c'est ici un sport national ,alors pourquoi le gouvernement agirait-il autrement...

Écrit par : chees | 18/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.