18/02/2017

DONNEZ LA TERRE AUX FEMMES!

les femmes possèdent moins de 20% des terres agricoles

11203863-18620683.jpg

les femmes possèdent moins de 20% des terres agricoles, selon un rapport de la FAO
Les femmes rurales sénégalaises sont réduites à la portion congrue dans l’accès au foncier agricole. C’est ce que révèle l’étude « Analyse diagnostique du rôle de la femme en milieu pastoral » menée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans les zones traditionnellement pastorales des régions de Louga, de Saint-Louis, de Matam et de Tambacounda.
« L’accès des femmes à la terre pose un problème. Plus de 80 % des terres sont contrôlées par les hommes, ce qui signifie que les femmes ont moins de 20% des terres et ce sont généralement des terres marginales, des parcelles peu fertiles et assez éloignées des villages », a expliqué le Dr Malick Faye, expert élevage au bureau de la FAO à Dakar, lors de la présentation de l’étude jeudi dernier.
L’étude, qui a mis à contribution les autorités locales, des organisations féminines, et des leaders communautaires, intervient dans un contexte où les femmes sénégalaises s’organisent pour défendre leurs intérêts fonciers. Elles ont, dans ce cadre, réclamé « au moins 30% des terres ».
Souha Touré/Ndarinfo

Commentaires

Le Sénégal est composé de 50% de femmes et de 50% d'hommes. Il serait donc, judicieux et juste que les femmes soient propriétaires de 50 % des terres au lieu des 30% demandés ???
Les femmes sénégalaises sont remarquables, travailleuse et courageuses. De telles actions politiques devraient être mis en application par le Président Macky Sall et son gouvernement sous prétexte de démocratie, d'égalité et de parité pour récompenser le courage des femmes sénégalaises, quitte à blesser le machisme ambiant des hommes sénégalais...

Mais j'irai plus loin, 50 % des terres aux femmes sénégalaises et 100 % des subventions aux femmes sénégalaises pour assurer le développement des villages agricoles au Sénégal.
Je prends comme exemple, les pays où les subventions sont injectées que dans des coopératives dirigées uniquement par des femmes. Ceux sont des réussites à travers le monde.
Au Maroc, j'ai visité des coopératives à Taroudant (région d'Agadir) ou à Chichaoua (sur la route de Marrakeck-Essaouira) qui regroupent des femmes divorcées, répudiées ou battues qui fabriquent des produits à base d'argan. Ces coopératives subventionnées, soit par le roi du Maroc M6 ou soit des ONG internationales, font leurs forces et assurent leurs sécurités et leurs autonomies pour ces groupes de femmes. Leurs revenus permettent une sur vie et une indépendance financière. Elles ont pu créer des écoles et des cantines pour leurs enfants et des petits centres de santé et d'accouchements au sein même des coopératives...
En plus de la déclaration du Roi M6 de donner l'égalité aux femmes marocaines pour l'éducation des enfants, cette réussite des coopératives de femmes au Maroc serait un bon exemple à suivre par le Président Macky Sall pour les femmes dans les villages sénégalais agricoles. Une politique qui mettrait à mal, les traditions machistes et religieuses au Sénégal, mais qui assurerait surement un meilleur développement. Donc l'idée de 50 % des terres et 100 % des subventions aux femmes sénégalaises dans les villages pour un bon développement du Sénégal. çà doit marcher ! De plus qu'elles votent et qu'à 50% de la population avec une action pareille en leur faveur, elles font réélire Macky Sall. Pas trop risqué, mais du courage pour le Président ???

Une anecdote me revient avec ce sujet. Je visitais un petit village proche du Lac Rose au Sénégal. Notre guide très sympa, frère du chef du village, nous présente ses huttes : sa hutte, les huttes de ses 5 femmes, la hutte des grands garçons, la hutte des réserves et la hutte de cuisine. Je demande où sont les femmes et il me les montre en train de travailler dans SON champ, en contrebas, près du Lac Rose. Les enfants sont à l'école que nous avons visité précédemment. Ses 5 femmes travaillent dans le champ ou au sel du Lac Rose, lui fait le guide du village pour les touristes, école et les enfants, le puits, les huttes pour aboutir dans le magasin à souvenirs où il nous vend ses bibelots. Je lui demande, avec ses 5 femmes, ce qu'il pense de notre possibilité occidentale d'avoir qu'une seule femme. Sa réponse fut brève et rapide : "Vous êtes des cons !" avec un sourire toujours très sympa.
Il y a du boulot au Sénégal, pour voir un jour, évoluer le statut des femmes sénégalaises, pourtant si méritantes ! Allez, Macky Sall, un peu de courage comme M6, le Commandeur des Croyants.

Écrit par : issa gibb | 18/02/2017

Répondre à ce commentaire

Son frère est dans le meme état d'esprit ,avec en plus une façon particulière de prendre les "toubabs" pour des imbéciles ...
Le passage par son "stand" de biniouseries est cependant son but!
Un mauvais souvenir.

Écrit par : oyster | 18/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.