20/02/2017

DEJA MERCII A LA GAMBIE!

Trafic du bois au sud du Sénégal : la Gambie décide d’une suspension temporaire de l’importation et de l’exportation de bois

trafic_bois_pr-696x398.jpg

Le Sénégal va bien applaudir des deux mains la mesure prise par la Gambie de suspendre temporairement le transport de l’importation et de l’exportation de bois. Une mesure qui coupe l’herbe sous les pieds des trafiquants qui écumaient les forêts de la Casamance avant de disparaître dans le pays voisin sous le régime de Yaya Jammeh.
Le ministère des forets, de l’environnement, des changements climatiques et des ressources naturelles du gouvernement d’Adama Barrow vient de suspendre toute activité liée au commerce du bois en Gambie. La déforestation induite par le trafic de bois qui avait cours entre le Sénégal et la Gambie va subir un coup d’arrêt.
En effet, selon «les Echos», une note de l’autorité gambienne en charge des forets indique que «le personnel du département des forets, le Trésor de la Gambie, l’administration portuaire de Gambie et toutes les autres institutions impliquées dans la délivrance de documents certifiés permettant le transport et l’exportation de bois sont invités à cesser de délivrer des documents jusqu’à nouvel ordre».
Ainsi, cette note est adressée à toutes les autorités régionales , aux vendeurs de bois , aux propriétaires de camion et aux organismes de sécurité à travers le pays.
«Nous tavaillons en étroite collaboration avec les parties prenantes concernés pour réglementer le commerce du bois au profit de tous les gambiens» ajoute la note.
Toutefois, prévient la même source, «les officiers forestiers régionaux , les forestiers, et les agents de sécurité sont chargés de confisqué tout véhicule trouvé avec des bûches».
Thioro Sakho/Senenews

Commentaires

Le moment est bien de préserver la paix en négociant un traité durable ,car il s'agit du bois de CASAMANCE (et pas GAMBIEN) contre l'arret des soutiens des faux mouvements de " libération" .....

Écrit par : oyster | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.