28/03/2017

NOUVELLE RAFFINERIE

Vers la création d’une seconde raffinerie de nouvelle génération au Sénégal

14905414834733-780x440.jpg

Le Sénégal pourrait s’acheminer vers la création d’une seconde raffinerie de nouvelle génération pour valoriser ses produits pétroliers, a révélé samedi à Saly Portudal, (station balnéaire située à 80km de Dakar) M. Mamadou Faye Directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN).Il s’exprimait lors d’un séminaire de mise à niveau des membres du collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) sur les enjeux de l’exploration et de la production pétrolière et gazière au Sénégal, organisé par PETROSEN.
«Cette option permettrait d’avoir une capacité de raffinage se situant entre 6 et 7 millions de tonnes par an », a avancé M. Faye.
Selon lui, cette nouvelle raffinerie prendrait en compte la demande intérieure (2,2 millions de tonnes) et celle de la sous-région (4 millions de tonnes).
Selon le Directeur général de PETROSEN, les responsables de l’actuelle Société africaine de raffinage (SAR) ont commandité une étude pour voir le sort à réserver à cette structure (maintien ou liquidation).
En attendant les résultats de cette étude, M. Faye est convaincu que la SAR, avec une capacité de raffinage de 1,2 millions de tonnes par an, n’est pas actuellement outillée pour raffiner l’importante découverte de pétrole et de gaz au Sénégal.
A cela, il a ajouté que les nouvelles normes de raffinage ne peuvent être respectées par la SAR.
Sur un autre registre, le directeur général de PETROSEN a décliné d’autres options de valorisation des produits pétroliers sénégalais.
C’est le cas de la création d’un complexe pétrochimique, du développement du secteur de l’électricité, la formation dans les métiers du pétrole et l’allègement fiscal des services pétroliers.
Concernant cette dernière option, M. Faye précise qu’elle ne concerne que les services d’exploration et de production et la transformation des produits bruts.
Ce qui permettrait, selon lui, l’installation des grandes compagnies pétrolières au Sénégal.
CAMERNEWS

Écrire un commentaire