31/03/2017

LE FREE ROAMING DEMARRE

Télécommunications en afrique de l’ouest : Le « Free roaming » démarre aujourd’hui dans 5 pays

o-AFRICA-CELL-PHONES-facebook.jpg

Le « Free Roaming » sera désormais applicable à partir d’aujourd’hui, dans cinq pays de l’espace ouest-africain signataires d’un protocole d’accord, à savoir le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Togo.
Le secteur des télécommunications dans l’espace ouest-africain amorcera désormais un nouveau départ avec l’effectivité, aujourd’hui, du projet « Free roaming » dans cinq pays de la sous-région, à savoir le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Togo. Tous ces pays signataires de ce protocole d’accord vont appliquer les tarifs qui sont contenus dans le protocole. Selon le directeur général de l’Artp, Abdou Karim Sall, avec ce « Free roaming », les pays signataires du protocole d’accord pourraient communiquer ou recevoir des appels sans être facturés, en roaming de manière gratuit. A l’en croire, dans le périmètre du « Free roaming », la réception des appels est gratuite pour une durée de 300 minutes dans un délai de 30 jours calendaires. Quant aux appels et les Sms émis, ils seront facturés aux tarifs appliqués par les opérateurs du pays visité.
« Avant le «Free Roaming», les usagers sénégalais en visite au Mali par exemple devaient payer pour la réception d’appels 200 FCfa par minute et pour l’appel vers un opérateur local 400 FCfa/mn et l’appel vers le pays d’origine et l’international, 1.100 FCfa/mn », informe-t-il. Non sans préciser qu’au aujourd’hui, 31 mars, les tarifs appliqués aux Sénégalais en visite au Mali seront gratuits pour 300 minutes. « Quant à l’appel vers un opérateur local, le tarif sera de 150 FCfa/mn (Tarif plafond). Concernant l’appel vers le pays d’origine et l’international, il sera désormais à 300 FCfa/mn. Et le tarif pour l’envoi des Sms toutes destinations est fixé à 100 FCfa », fait savoir M. Sall. Aussi a-t-il tenu à rappeler que la gratuité de ces appels est limitée dans le temps, un mois, et ne concerne que les clients en déplacement mais pas des clients permanents.
« Au Sénégal, nous avons travaillé avec les trois opérateurs Tigo, Sonatel et Expresso. Ils ont fait le point avec nous et sont prêts et ont déjà implanté les nouveaux tarifs du «roaming» », indique-t-il. Aussi, souligne le directeur général de l’Artp, qu’au départ, ils étaient 7 pays mais le projet ne va démarrer qu’avec le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Togo. « La Côte d’Ivoire et la Sierra Leone vont nous rejoindre plus tard », informe toutefois Abdou Karim Sall. La discussion va continuer avec les régulateurs d’autres pays tels que la Gambie, la Mauritanie pour pouvoir faire la même chose et ainsi étendre le réseau.
Présidant le lancement officiel de ce « Free roaming » dans l’espace africain, le ministre des Postes et Télécommunications, Yaya Abdou Kane, a félicité et remercié l’ensemble des acteurs qui ont su matérialiser et rendre effective l’initiative « Free roaming » (réseau africain unique).
A l’en croire, le lancement du réseau unique africain contribuera sans nul doute à une meilleure intégration sous-régionale entre nos États à travers les Télécommunications/Tic.*
Maguette Guèye DIEDHIOU/lesoleil.sn

Les commentaires sont fermés.