01/04/2017

ATTENTION LES CHIFFRES!

Le gouvernement vise 500 millions de passagers dont 3 millions de touristes

arton164297.jpg

Le gouvernement du Sénégal vise un objectif de cinq millions de passagers dont trois millions de touristes à l’horizon 2023, a révélé vendredi, à Saly-Portudal (Mbour, ouest), Maïmouna Ndoye Seck, ministre du Tourisme et des Transports aériens.
"L’importance stratégique dudit projet réside dans son ambition de renforcer la position de notre pays comme une place de référence du transport aérien en Afrique et comme destination touristique de référence", a-t-elle fait valoir.
Mme Seck s’exprimait dans le cadre des journées du transport aérien.
L’objectif de ces journées est de partager avec l’ensemble des partenaires du ministère du Tourisme et des Transports aériens sur les évolutions relatives à la mise en œuvre du projet de développement du Hub aérien régional, qui fait partie des 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE).
La ministre a rappelé que le Sénégal a toujours occupé une place de choix dans le transport aérien en Afrique, avec Dakar comme plaque tournante depuis l’époque d’Air Afrique qui avait consacré Dakar comme Hub technique dans le domaine des transports aériens.
Elle a fait savoir que les autorités sénégalaises veulent faire de Dakar "la plateforme régionale tertiaire" pour des sièges d’entreprises et d’institutions internationales, la prestation de soins de santé, de l’éducation et les loisirs.
De même, a poursuivi la ministre, elles veulent positionner la capitale sénégalaise dans le top 3 des pôles d’externalisation de services client en Afrique francophone et d’en faire "une destination touristique de référence".
Pour matérialiser cette vision, elle a indiqué que son département a mis en place des stratégies qui reposent sur trois projets phares : "le micro tourisme, les zones touristiques intégrées et la relance du hub aérien".
Selon Maïmouna Ndoye Seck, c’est à travers ces projets que le gouvernement a réaffirmé sa volonté de faire du tourisme articulé au transport aérien "un levier de croissance économique et de création d’emplois".
Elle a souligné que "des avancées significatives sont enregistrées", dans le domaine du transport aérien grâce au leadership du président Macky Sall.
La ministre a indiqué que le transport aérien représente "un segment important de l’activité économique", car assurant, pour une large part, la connectivité du pays et fournissant le développement des échanges.
Mme Seck a expliqué que le projet de relance du Hub aérien est bâti autour des trois grandes composantes dont la construction d’un aéroport de dernière génération à travers l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).
Son objectif est d’accueillir dix millions de passagers en 2035, la mise en place d’une nouvelle compagnie aérienne "Air Sénégal", avec l’ambition de faire effectuer le vol inaugural de l’AIBD et la réalisation du programme de réhabilitation des aérodromes régionaux du Sénégal pour la modernisation de sept aéroports.
ADE/ASB/OID/APS

Commentaires

Oui, 2023, 2035, d'ici là...

Écrit par : rico | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

Trois millions de touristes en projet pour l'année !....
Ah ,oui c'est vrai nous sommes le er AVRIL !...............

Écrit par : oyster | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

Pour l'année 2023...
Ah ,oui c'est vrai nous sommes le 1er AVRIL.!....

Écrit par : oyster | 01/04/2017

Parler pour ne rien dire ....

Écrit par : Jean-Louis D | 01/04/2017

Répondre à ce commentaire

En tous cas pour l'avoir visité, cet aéroport est dimensionné pour recevoir jusqu'à dix millions de passagers.

Écrit par : Reyser | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

Toujours la folie des grandeurs,pour 300 000 touristes par an pour l'instant ce n'est pas ça qui fera venir les touristes mais le comportement du Sénégal et de ses habitants !!!!

Écrit par : eddy | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.