02/04/2017

LES ACCIDENTS NE COÛTENT PAS QUE DES VIES

Les accidents routiers font perdre au Sénégal 77 milliards de francs CFA par an

accident-0000(1).jpg

Les accidents de la circulation, qui tuent annuellement 500 personnes, font perdre à l’économie sénégalaise 77 milliards de francs CFA par an, soit 1% du produit intérieur brut (PIB) a indiqué, samedi à Mbour, le directeur de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall.
Cheikh Issa Sall s’exprimait à l’occasion des week-end de la citoyenneté initiés par la jeunesse du mouvement "Agir avec Macky pour le développement de Mbour" (AMDEM Cakanam) dans le cadre de la semaine nationale de la jeunesse.
Le thème des week-end a porté sur : "Non aux accidents de la circulation : la jeunesse de AMDEM s’engage".
Une randonnée pédestre qui a pris départ devant les locaux de l’hôtel de ville de Mbour pour se terminer à la grande gare routière a permis de sensibiliser les populations et les acteurs des transports routiers sur l’urgence de prendre en compte la sécurité routière et de dire non aux accidents de la circulation.
"Depuis trois jours, nous avons suivi l’actualité nationale avec ses lots d’accidents mortels et le président de la République, en Conseil des ministres, s’est offusqué du fait qu’il y ait énormément d’accidents de la circulation. C’est ainsi que la jeunesse du mouvement AMDEM a pris la balle au rebond pour sensibiliser sur la nécessité de s’attaquer à ce fléau", a expliqué le DG de l’ADM, par ailleurs président dudit mouvement.
Selon M. Sall, "si des efforts sont consentis, on pourra préserver toutes ces ressources financières qui sont perdues et tout le drame social qui s’en suit, dans un pays en voie de de développement, qui aspire à l’émergence".
Pour sa part, le président du comité de gestion de la grande routière de Mbour, Oumar Fall a salué cette "initiative heureuse", soulignant que "c’est nous qui devrions aller vers cette démarche qui est motivée par des faits pour lesquels nous autres chauffeurs sommes au cœur".
"Ces accidents de la circulation, avec les nombreuses pertes en vies humaines qui s’en suivent, nous font très mal et nous préoccupent au plus haut niveau. Nous invitons tous les leaders des différentes localités du pays à s’inspirer d’une telle démarche pour pouvoir combattre ce phénomène", a lancé M. Fall.
Invitant ses collègues conducteurs à "plus de discipline, de responsabilité et de compréhension" sur les routes, il n’a toutefois pas manqué de déplorer l’état défectueux de certains axes routiers qui sont "difficillement praticables".
Il est prévu au courant de ces week-end de la citoyenneté, un forum sur le Plan Sénégal émergent, des matches de gala entre membres du mouvement mais également une "opération coup de poing" pour l’inscription sur les listes électorales de 100.000 électeurs dans le commune et 200.000 dans le département.
Dakaractu

Commentaires

si la police et la gendarmerie faisaient , l'application rigoureuse du code de la route il y aurait surement une forte amélioration de la conduite et moins d'accident

Écrit par : jacobus | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

J'aimerais savoir comment on peut arriver à 77 milliards ?

Écrit par : oyster | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

Oui... moi aussi !

Écrit par : Xx | 03/04/2017

Formons d'abord de vrais gendarmes et policiers des gens responsables et qui aiment leur métier ,pas pour se remplir les poches mais pour venir en aide a la population,après les gens auront peut etre envie d'améliorer leur façon de se conduire!!!!!

Écrit par : eddy | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire