19/04/2017

UN EUROBOND A EMETTRE FIN AVRIL

Le Sénégal émettra un Eurobond avant la fin du mois d'avril, pour financer ses projets d'infrastructures

e077736f289c2ef3244a196f83f469b9_L.jpg

Le ministre sénégalais des finances, Amadou Ba (photo), a indiqué à la presse en marge du sommet des ministres de l'économie et des finances de la zone Franc qui s'est déroulé le 14 avril 2017 à Abidjan, que son pays prévoyait d'émettre un nouvel Eurobond avant la fin du mois d'avril courant.
« Je pense que le moment et venu pour nous de retourner sur le marché, nous le ferons dans les toutes prochaines semaines et ce sera un Eurobond », a déclaré monsieur Ba, selon des propos rapportés par Reuters. Le montant qui est sollicité par cette initiative n'a pas été précisé.
Dans la loi des finances de l'exercice fiscal 2017, le gouvernement sénégalais annonce ce recours aux marchés internationaux qui, combiné à d'autres programmes, lui permettra de mobiliser 629 milliards de FCFA. D'un point de vue stratégique, le pays souhaite surtout bénéficier du bon sentiment des investisseurs internationaux pour ses titres publics.
Les deux précédents Eurobonds émis par le Sénégal en 2011 et 2014 à des taux respectifs de 8,75% et 6,25%, affichent actuellement des rendements de 4,9% et 5,9% pour les investisseurs qui les achètent aujourd'hui sur le marché secondaire.
Si le même taux est servi pour le projet d'Eurobond, cela permettra au Sénégal de réaliser deux objectifs majeurs, à savoir, mobiliser des ressources en devises et donc soutenir sa position extérieure, et emprunter à des taux proches de ceux qui lui sont servis sur le marché des capitaux de l'Union Monétaire Ouest-Africaine depuis 2016 (environ 5,5%).
Par ailleurs, le gouvernement, en défendant sa loi de finances, avait émis l'idée selon laquelle aller sur les marchés internationaux, lui permettait de limiter les effets d'éviction du secteur privé sénégalais au crédit bancaire. L'argent mobilisé au terme de cette opération devrait permettre de financer ses projets d'infrastructures en relation avec le secteur productif.
afriqueexpansion.com

Écrire un commentaire