01/05/2017

LES BOURSES D'ETUDES

Les bourses d’études coûtent 500 milliards de Fcfa par an à l’Etat

7071078-10823977.jpg

L’Etat du Sénégal décaisse chaque année 52 milliards de francs CFA pour le paiement des bourses d’études de plus de 80.000 étudiants, a déclaré, samedi, à Ziguinchor, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.
«Il y a plus de 80.000 bourses d’études payées par l’Etat du Sénégal. On paie chaque année 52 milliards de francs CFA pour ces bourses», a affirmé M. Niane, soulignant que «c’est d’une somme égale que le pays a besoin pour atteindre l’autosuffisance en riz».
Le ministre de l’Enseignement supérieur, qui animait une conférence publique, à l’Université Assane-Seck de Ziguinchor (UASZ), n’a pas dit depuis quand le montant des bourses payées aux étudiants a atteint ce niveau comme rapporté par l’APS.
«Il est important de reconnaitre ce que le gouvernement fait pour vous», a dit Mary Teuw Niane aux étudiants, soulignant que l’Etat doit, en plus des étudiants, financer la pêche, l’élevage, l’agriculture et d’autres secteurs d’activité.
Aussi a-t-il demandé aux étudiants de travailler à leur réussite et de reconnaître «les efforts que la nation fait» pour eux en leur octroyant autant d’argent.
«Je veux que nous ayons une culture de développement, pas d’assistance», a conseillé M. Niane aux étudiants de l’UASZ venus nombreux à la conférence publique.
Il a rappelé que «près de 30.000 bourses fictives» avaient été constatées au terme d’un contrôle mené conjointement par l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar et la Direction des bourses.
«La plupart des bénéficiaires recevaient des bourses de troisième cycle d’un montant de 60.000 francs CFA, alors qu’ils ne s’étaient inscrits nulle part. Cinq mille des 30.000 bourses fictives découvertes étaient litigieuses. Nous avons laissé tomber, mais les 25.000 bourses restantes ont été supprimées», a expliqué M. Niane.
A cause de ces «bourses fictives», l’Etat du Sénégal perdait chaque année plus de 11 milliards de CFA versés à «des gens n’étant pas des étudiants», a-t-il ajouté, soulignant que la gestion des bourses d’études a connu «beaucoup de changements» maintenant.
Mary Teuw Niane a cité, parmi ces changements, l’octroi systématique de la bourse à tout étudiant ayant obtenu une mention «assez bien» ou mieux.
«On a octroyé des bourses d’excellence pour inciter les étudiants à rester au Sénégal. Les attributions de étrangères sont régulièrement publiées dans les quotidiens nationaux», a-t-il fait valoir, rappelant que le gouvernement continue d’octroyer des bourses sociales et pédagogiques aux étudiants.
senenews.com

Commentaires

Allons bon... Pour ces 80.000 étudiants, c'est 500 milliards de Fcfa par an ? ou 52 milliards de Fcfa chaque année ?
Soit une bourse de 6 250 000 Fcfa par étudiant dans le premier cas !
Ou une bourse de 650.000 Fcfa par étudiant dans le second cas !
Dans l'un ou l'autre cas, c'est énorme !!!
Plus bas dans le texte, il est fait mention de" bourses de 3ème cycle" d'un montant individuel de 60.000 Fcfa...

Autre question concernant les "bourses fictives" (rigolo cette expression !...) : comment peut-on verser des bourses estudiantines à des gens qui ne sont pas étudiants ? et ce pour plus de 11 milliards de Fcfa chaque année...

Je ne comprends strictement rien dans cet article qui me laisse perplexe... mais bon, c'est le 1er mai... je n'ai pas envie de travailler des méninges aujourd'hui, ni demain d'ailleurs...

Écrit par : Xx | 01/05/2017

Répondre à ce commentaire

Même constat pour moi à la lecture de cet article ??? 500 milliards de FCFA par an OU 52 milliards de FCFA par an pour les bourses estudiantines ???
Pour 80 000 étudiants => 6 250 000 FCFA par étudiant par an OU 650 000 FCFA par étudiant par an, POUR finir à 60 000 FCFA pour les bourses de 3ème cycle ??? Le dernier chiffre me parait le plus crédible. Convaincu que nous sommes encore dans le problème du "sénégalais avec les chiffres", nous sommes en plus, en présence d'un abruti de journaliste qui ne sait pas compter et retranscrit n'importe quoi ! Affligeant, ridicule et triste à la fois.

Avec en prime, la mièvrerie enfantine du : "travaillez bien et réussissez vos examens car vous voyez ce que fait l'état fait pour vous, au lieu de s'occuper de la pêche, de l'élevage, de l'agriculture et autres secteurs d'activité ". Je ne sais pas si c'est le ministre Niane qui a sorti ce chantage minable sur les efforts de l'état en faveur des étudiants, mais connaissant la situation archi-précaire et les conditions des étudiants sénégalais, il y a encore des cailloux qui risquent d'être jetés sur la voiture de cet imbécile de ministre.

Suivi de la reconnaissance de versements de 30 000 "bourses fictives" et la perte de 11 milliards de FCFA par l'état sénégalais est l'aveu même, de l'incompétence de ce ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et de ses services, incapables de gérer la véracité de plus d'un tiers des bourses pour les étudiants. 30 000 bourses fictives sur 80 000 bourses, Incompétence est un faible mot !

De plus près, le contrôle mené par la Direction des bourses avec son incompétence dénoncée ci-dessus et surtout l'Université Cheikh Anta Diop explique plus facilement cette tricherie.
Qui est le Président de l'Université Anta Diop ? Je vous le donne en mille : l'omariste imam rétrograde Massamba Diop qui est aussi le Président de l'ONG JAMRA qui sous couvert d'organisme de veille est en vérité, une organisation islamiste de surveillance de la population et surtout de la jeunesse. Pas besoin d'aller plus loin, pour savoir où va tout ce fric des bourses fictives...

Comme dirait l'autre, il y en a qui s'en mette plein les bourses. Dommage que çà soit les islamistes qui radicalisent le pays et pourrissent la République au détriment des étudiants sénégalais et de l'avenir du pays, à cause de ministres-guignols incompétents ou lâches.
Le Sénégal est malheureusement toujours dans l'émergence dure avec d'un côté les islamiques profiteurs et des politiques incompétents et de l'autre côté, sa jeunesse bafouée et sacrifiée. Jusqu'à Quand ?

Écrit par : issa gibb | 01/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire