02/05/2017

CONFLITS A YOFF

Aéroport LSS : Perturbations dans l’air

d1ccbdff25f284d00486d9e9882d5bd333348597.jpg

Le trafic aérien va être sérieusement perturbé à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. En cause : une crise qui s’est installée au seun de Senegal Handling service (Shs). Les travailleurs promettent d’entrer en rébellion contre la direction, qui selon eux tente de les flouer dans une affaire de gros sous. En tant qu’actionnaires à 10%, ils s’offusquent du fait que la direction générale leur oppose un refus systématique de pouvoir vérifier les comptes. Ces travailleurs dénoncent une « gestion nébuleuse » et des virements de milliards suspects de la SHS vers la société Gabay loge au Panama, citée dans les « Panama Pares ». Alors qu’au même moment, la société déclare des pertes de 67 et 40 millions FCFA pour les exercices 2011 et 2015. Pour dissiper la tension, la direction générale a tenu samedi 29 avril une séance d’explication. Mais, la séance a été interrompue. Abdoulaye Camara Diop, mandatée par la direction, a été hué et a échappé de peu au lynchage. Les travailleurs accusent la direction de dilatoire. Et ont porté plainte contre Mansour Samb, Ousmane Diop, Aliou Mbodj et Abdoulaye Camara Diop pour « faux, usage de faux, complicité de faux et usage de faux, usurpation de titre, abus de confiance, abus de biens sociaux et complicité d’abus de biens sociaux et publication de faux bilans ». Les jours qui viennent s’annoncent d’ores et déjà chauds.
La Tribune/Seneweb

Commentaires

La corruption a atteint même le vieux aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff à Dakar ? Vous vous rendez compte : ce vieux monument corrompu avant sa fin programmée ??? Ce n'est pas possible. Quelle infâmie, quelle récompense après de longues années de bons et de loyaux services. Vraiment plus aucun respect un vieux et bon travailleur qui a fait ses preuves et si bien servi le pays et la destination Sénégal. Encore un nouveau gâchis liée à la corruption et aux Panama's Papers...Rien que çà et 9 chefs d'accusation dans leurs plantes. La justice va en retenir combien contre le Directoire, si ils sont copains ? Chauds, les marrons, chauds les jours à venir.
Triste fin pour ce bon vieux ALSS. Vivement l'ouverture du jeune aéroport AIBD, perdu au milieu de nulle part !

Écrit par : issa gibb | 02/05/2017

Répondre à ce commentaire

Tu as raison, Issa, mieux vaut en rire, enfin nous...
Pcq les travailleurs qui, étant actionnaires, croyaient naivement qu'ils allaient "participer"; eh! bien, on truque les comptes, on envoie le pognon à Panama (d'après ce que je lis), les pauvres...
Le capitalisme, ce n'est pas pour les pauvres...

Écrit par : rico | 02/05/2017

Écrire un commentaire