02/05/2017

LE SENEGAL TIENT LA ROUTE

Infrastructures routières : Des investissements multipliés par dix de 2005 à 2017

df80f8eef1b8b5b1e2ca8b874a9161bd_XL.jpg

Le directeur général de l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute) a déclaré, samedi, à Saly, que les investissements sur les infrastructures routières ont été multipliés par dix depuis 2005. Selon Ibrahima Ndiaye, le Sénégal est le premier pays en Afrique de l’Ouest, en termes de patrimoine routier, avec un niveau de service d’environ 80 %.
Une randonnée pédestre organisée, samedi, par l’Ageroute, a été pour le directeur général, Ibrahima Ndiaye, une occasion de revenir sur l’état des routes du Sénégal. Selon lui, les infrastructures routières occupent une place de choix dans le Plan Sénégal émergent (Pse). «De 2005 à aujourd’hui, les investissements sur les infrastructures routières ont été multipliés par dix », a-t-il dit. M. Ndiaye note que le Sénégal est en plein boom économique avec des croissances frisant les 7 %, soulignant que l’État a misé sur les autoroutes qui sont en train de prendre forme. « Le Sénégal est en avance en Afrique de l’Ouest en ce qui concerne la construction d’autoroute. Nous sommes déjà arrivés à Sindia et en 2018, l’autoroute arrivera à Mbour, Thiès et Touba », a assuré le directeur général de l’Ageroute qui a plaidé pour la préservation de cette avance. «Le Sénégal, comparé à ses voisins de l’Afrique de l’Ouest, est très loin devant avec un patrimoine routier dont le niveau de service est d’environ 80 %, des routes classées en bon et moyen état », a affirmé le directeur général de l’Ageroute qui a, toutefois, précisé que les investissements doivent être préservés notamment contre la surcharge qui, a-t-il dit, détériore l’état des routes. « Chaque année, la surcharge à l’essieu, qui est un énorme problème, coûte 50 milliards de FCfa pour les routes et c’est le montant que l’État injecte pour l’entretien routier », a indiqué M. Ndiaye qui a invité tous les transporteurs à préserver cette surcharge à l’essieu.
Cette randonnée pédestre organisée dans le cadre des Journées de réflexions et de prospectives de Ageroute a, entre autres, permis à son personnel de réfléchir sur l’exécution et la mise en œuvre des projets routiers tels que définit par l’État. Cette démarche vise à améliorer la qualité et le suivi des infrastructures, à réaliser des actions profitables aux populations du Sénégal. Ces dernières ont aussi été sensibilisées sur la sécurité routière.
lesoleil.sn

Commentaires

Que les transporteurs préservent la surcharge à l'essieu pour ne pas abimer les routes et les autoroutes neuves sénégalaises, est un conseil vain et inutile, vue l'anarchisme routier ambiant au Sénégal.
Que les policiers et la gendarmerie fassent leur travail et immobilisent les camions surchargés, au lieu de les laisser repartir contre 2 petits billets et les routes seront protégés et les autres automobilistes aussi.
Une fois de plus, STOP A L'HYPOCRISIE ET A L'ENFUMAGE !

Écrit par : issa gibb | 02/05/2017

Répondre à ce commentaire

Sur toutes les routes, il y a un manque cruel de "lieux de détente"... a minima : aires de repos, parkings pour véhicules légers et poids lourds, équipements sanitaires. Et sur les grands axes routiers (autoroutes notamment) pourquoi pas des cafés/brasseries/restaurants (emplois à la clé) où se "poser"... et des aires de jeux pour les enfants.
Plus grave : il manque aussi des accotements stables partout sur quasiment TOUTES les routes, accotements où il serait possible de s'arrêter avec un minimum de sécurité pour, par exemple, changer une roue en cas de crevaison...
Quant à la sensibilisation des populations sur la sécurité routière... j'aimerais bien savoir en quoi çà consiste !

Écrit par : Xx | 03/05/2017

Répondre à ce commentaire

Des aires de detentes? Avec des vendeurs tout autour de vous...

Écrit par : Linlin | 03/05/2017

Répondre à ce commentaire

On a le droit de rêver, pas vrai ? Vous proposez quoi de concret, vous ? sérieusement ?

Écrit par : Xx | 03/05/2017

Des aires de détente , de jeux... Là c 'est du reve vous etes au Sénégal, un jour surement ... Dans 100 ans

Écrit par : eddy | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Vous êtes d'accord pour les "pissotières" au moins Eddy ? ah mais peut-être pas ! C'est vrai, "Eddy" c'est un prénom masculin, dont si vous êtes un homme, vous pouvez évidemment "pisser" debout n'importe où !!! Comme quoi la nationalité ne définit pas forcément la propreté ni le respect des autres....

Écrit par : Xx | 10/05/2017

On parle d'un pays pauvre, faisons les routes d'abord, les aires de détentes on verra aprés quand notre pib nous le permettra

Écrit par : Ndiaye | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Vous avez raison... vaut mieux construire des stades très très chers pour amuser le peuple, plutôt que de consacrer des sommes équivalentes à la sécurité routière ! "Du pain et des jeux" !!! ancienne devise romaine bien connue... on connaît aussi la suite qui en résultat.......

Écrit par : Xx | 10/05/2017

Il serait urgent que l'autorité de la loi soit appliquer par les gendarmes ou la police pour lutter contre la surcharge à l'essieu (visible de très loin) si vous voulez que les autoroutes ou routes restent en état............
Le laxisme est une plaie !

Écrit par : oyster | 10/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire