02/05/2017

LUTTE CONTRE LES INONDATIONS

1,3 milliard Fcfa pour faire face aux inondations

senegal-inondations-2005.jpg

Le gouvernement sénégalais vient de débloquer 1,3 milliard de francs CFA pour soutenir un programme de drainage des eaux pluviales dans la commune de Sédhiou. Ce financement permettra à la commune de s'équiper de quelque 5 km de canaux de drainage.
Le gouvernement sénégalais poursuit les projets d'assainissement dans les communes et les villes du pays. Afin de lutter efficacement contre les inondations et les insalubrités diverses, l'Exécutif vient de débloquer une enveloppe de 1,3 milliard de francs CFA, destinés à la construction d'environ 5 kilomètres de canaux de drainage des eaux de pluie dans la commune de Sédhiou. «D'un coût de 1,3 milliard de francs CFA, ce projet va permettre la réalisation d'environ 5 km de canaux de drainage des eaux pluviales et ainsi contribuer à protéger les populations contre les inondations, faciliter la mobilité urbaine et sécuriser le cimetière des eaux de pluie», a déclaré le ministre de l'Hydraulique et de l'assainissement, Mansour Faye, qui présidait cette semaine la cérémonie de lancement des travaux.
D'après le ministre, les études d'actualisation du plan d'assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de Sédhiou ont été réalisées en perspective des travaux de drainage, grâce à une subvention de la Banque arabe pour le développement économique de l'Afrique (BADEA), laquelle a promis, à travers le programme de coopération triennal avec le Sénégal, de financer les travaux qui seront identifiés dans cette étude.
Toujours à en croire le ministre Faye, ce projet de construction des canaux de drainage est une composante du programme décennal de lutte contre les inondations, initié par chef de l'Etat Sénégalais Macky Sall en 2012 et dont l'objectif est d'apporter des «solutions durables» aux problèmes d'inondations que rencontraient les populations du Sénégal dans les campagnes et les villes.
Notons que la commune de Sédhiou ne va pas bénéficier que des canaux de drainage. La population subit aussi depuis quelque temps des difficultés d'accès à l'eau potable. Et pour faire face à cette situation, Mansour Faye a indiqué que la commune jouit déjà de l'exécution d'une politique du gouvernement à travers, par exemple, la réhabilitation d'un ancien forage avec une production supplémentaire de 4 400 m3/j, soit plus du double des 1 940 m3 que produisait l'unique forage de la ville. Selon le membre du gouvernement, d'autres actions sont prévues.
Un programme global d'assainissement
Ces travaux à Sédhiou font en réalité partie d'un vaste plan d'assainissement que déroulent les dirigeants. En effet, début mars 2017, le président Macky Sall a lancé un programme global d'assainissement mis en œuvre sur la période 2017-2019 pour améliorer le cadre de vie des Sénégalais. Il s'agit d'une initiative ambitieuse soutenue par la Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD), à raison de 70 milliards de francs CFA. Son exécution a commencé avec la réalisation de nouveaux réseaux d'assainissement collectifs dans 10 villes du pays, à savoir, Louga, Saint-Louis, Rufisque, Cambérène, Kaolack, Tivaouane, Touba, Matam, Tambacounda et Ngueufatt. Si les choses évoluent comme les autorités sénégalaises le souhaitent, les Sénégalais ne devraient bientôt plus avoir de problème d'insalubrité.
Emmanuel Atcha/latribune.fr

Commentaires

L'annonce de travaux pour éviter les inondations se renouvellent chaque année, en vue de la saison des pluies.
Malgré cela, des inondations importantes se produisent encore face à la résignation de la population habituée à subir, plutôt qu'à agir.
Il serait plus judicieux de faire un campagne gouvernementale télévisuelle pour inciter le peuple sénégalais à déposer ses ordures dans les poubelles et les décharges.
Au lieu de jeter leurs déchets dans les canaux et les conduits d'évacuation des eaux de pluie et des eaux usées ou dans l'océan.
Ces gestes trop habituels qui bouchent les conduits d'évacuation d'eaux des pluies et des eaux usées et qui provoquent les inondations annuelles répétitives nauséabondes.
Incivisme d'un côté, incompétence de l'autre : Résultat, encore une année, les pieds dans l'eau et dans la m....

Écrit par : issa gibb | 02/05/2017

Répondre à ce commentaire

Mais bien sûr !!! "Plus çà change, plus c'est la même chose" !!!

Écrit par : . | 03/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire