26/05/2017

DES BUS POUR DAKAR

Plus de 184 milliards CFA de la Banque mondiale pour améliorer le transport à Dakar

41acb8493602dee6382d3bb946a6bf1c853e864a.jpg

Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé, ce jeudi après-midi à Washington (Etats-Unis), le financement du Projet pilote de système de bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT) pour une enveloppe de plus 184 milliards de frs CFA, a appris l’APS.
Le BRT qui va faciliter la mobilité urbaine, le déplacement de 300.000 passagers par jour va "réduire de près de moitié la durée des trajets dans les transports publics, entre la préfecture de Guédiawaye et la gare routière de Petersen dans le centre de Dakar (18,3 kms) aux heures de pointes", renseigne un communiqué du Groupe de la Banque mondiale.
"Le BRT améliorera substantiellement les conditions de déplacements dans l’agglomération dakaroise qui compte actuellement 3,5 millions d’habitants et qui devrait en avoir 5 millions en 2030", a noté Mansour Elimane Kane, ministre des infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement.
"La garantie de temps de trajets plus court, l’amélioration du niveau de confort et de sécurité, à un coût acceptable pour les usagers, permettront d’atteindre les objectifs de performance économique et d’équité sociale visés par ce projet important du Plan Sénégal Émergent", a-t-il ajouté dans des propos rapportés dans le communiqué.
Pour Louise Cord, directrice des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal, "ce système de transport en commun et moins polluant aura un impact important pour la croissance économique du Sénégal".
"Les emplois qualifiés créés par les opérations de BRT offriront davantage d’opportunités professionnelles aux femmes. Par ailleurs, les opérateurs de transport locaux, qui vont assurer le transport des usagers vers les lignes du BRT, auront l’opportunité d’être actionnaires dans le capital de l’opérateur BRT", a déclaré Louise Cord, soulignant aussi que l’environnement des affaires au Sénégal bénéficiera également du succès de ce Partenariat public-privé (PPP).
La ligne BRT entièrement séparée de 18,3 km permettra de transporter près 300 000 passagers par jour, dont 27 000 pendant les heures de pointe, rapporte le Groupe de la Banque mondiale qui ajoute que le projet inclut la construction de trois terminaux de passagers et de 20 stations.
Il est aussi prévu la fourniture d’une flotte de bus et un système de transport intelligent (STI), soutient la Banque mondiale.
APS

Commentaires

il me semblerait qu'on a enfin un bon président.

Écrit par : Ndiaye | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.